Les boots Clarks noires : jour et nuit

Petit exercice de style aujourd’hui si vous le voulez bien.
Autour de la boots noire. Une version casual/décontractée/jour, et une version un peu plus soir/chic, en gardant la même base de tenue, à savoir ce top en laine Laurence Doligé de l’hiver dernier et un perf en cuir assez rock. Et en piochant 2 modèles dans la nouvelle collection Clark’s.

JOUR :

clarks1 Lire la suite

Coach de penderie : épilogue

Intitulé curieux, certes, mais souvenez-vous

Sarenza m’avait missionnée pour les soldes : je devais aider une de leurs clientes, tirée au sort par le biais d’un concours, à choisir parmi un choix de 5 paires de chaussures du site celles qui seraient le plus susceptible de s’accorder avec le contenu de sa penderie.

Le challenge était de taille, je vous résume :

RV en terre inconnue ou presque, Nevers, le bout du monde autrement dit : 150 kms de chez moi mais quasi 3h de route, la traversée du plateau du Morvan en prime. Je me rends chez la gagnante dont je ne connais rien ou presque, seulement son choix de chaussures.
A partir de là, j’ai 2h de stationnement autorisé pour :
– découvrir sa penderie et ses goûts (et sa morphologie, à mille lieues de la mienne, « elle me mange la soupe sur la tête » aurait dit mon grand-père).
– proposer 5 tenues pour aller avec les chaussures, en essayant si possible de lui proposer de nouvelles combinaisons avec ses vêtements persos.
– la prendre en photo (avec une focale fixe de 50mm hein, j’ai oublié le grand angle #boulet. Dans un appartement et sans lumière merci l’orage, le « c’est coton » est un euphémisme).

Et bien malgré sa relative difficulté, j’ai adoré cet exercice, et c’est avec grand plaisir que je vous présente Emilie (et quelques uns de ses chats… sinon ce blog ne serait pas ce qu’il est. Hein.) et le résultat du shooting !

Lire la suite

Coach de penderie

Une fois n’est pas coutume, il est prévu que j’aille mettre le nez dans la penderie d’une autre. Et je peux vous dire que le tri, la spéléo dans les talons, besaces et autres tees, ça me connait.

(moui, mais ça veut pas dire en revanche que c’est bien organisé dans la mienne. Certes. Mais je m’y retrouve, c’est le principal). Lire la suite

CDD du 14 déc : Sarenza

Sarenza, c’est un peu vous le savez LA référence chaussures…

Et depuis peu il y a également une offre « sacs » avec notamment une sélection Poisson Bleu dont on parlait la semaine dernière (et la besace que j’ai testée mais en grand format)

 sarenza_poisson

Envoi et retour gratuit, pléthore de modèles et moultes possibilités à placer sous le sapin, genre :

selectionsarenza

Mais qu’est-ce qu’on gagne aujourd’hui?
Lire la suite

Les soldes ? une dernière fois ?

Pis après on en parle plus hein.. pis faudrait voir que ça ait un goût de rentrée 2009 aussi  !

Donc, direction Yoox et le rayon soldes pour 70% de démarques EN PLUS. Alors oui là bon, on passe après tout le monde, y’a du nanard à foison MAIS, en fouillant bien, on peut dégotter du créateur pour le prix du Zara.
Je dis ça, je ne dis rien.
Vous êtes bien au courant.

En même temps on est d’accord, faut bien se prendre une demie journée pour y voir clair.
Donc je vous ai fait une petite sélection, raccord avec la tendance du moment preppy- néoclassique-tradibranchée-traditrendy ou que sais-je.
Du créateur vieux comme Hérode, MAIS qui ne dénote pas à la rentrée. Enfin il me semble, en même temps je m’appelle pas Carine Roitfeld hein :

yoox

La tenue complète : 287 euros, on en aurait pour pas moins cher chez Zara je vous dis :

– Escarpins NDC made by hand : 45 euros au lieu de 142
– Minijupe en soie froissée Catherine Malandrino : 59 euros au lieu de 188
– Ceinture Viktor&Rolf : 35 euros au lieu de 118
– Veste Luella 89 euros eu lieu de 215
– Marinière en cachemire Theory 59 au lieu de 165

Cherry sur le gateau : la livraison est gratuite jusqu’au 13 septembre

Goodie Bag : tant qu’on y est à donner dans le billet « diable tentateur » : jusqu’au 15 septembre, une bonne idée pour chausser parents et enfants sur Sarenza : avec le code « RENTREE » si vous achetez pour 60 euros chez les enfants, la paire de chaussure des parents est à -50% ! (sauf points rouges, ce qui exclut Clarks et Ash, c’est dommage)
Et ben chiotte j’ai envie de dire.
Moi qui m’était dit : hop, une paire de bottes André (« Nacre » ou « Risquetout », noir ou camel, double-chiotte j’arrive toujours pas à choisir…) et c’est plié, ben j’ai réussi à me faire une fashion obession pas à piquer des hannetons :

 msm

En marine. Le Mont Saint Michel.
Pour info elles existent en noir aussi.
Mamma mia.
216 euros.
Triple chiotte pour la peine.

Découverte aussi de la nouvelle marque anglaise Beyond Skin : anglais ET BIO. Du cuir synthétique pour éviter les polluants dûs au tannage. Alors perso sacs et chaussures = VRAI CUIR. Je suis rétro. Mais je dois dire que ce modèle de « Brogue » (yep, quand c’est trouilloté, la derby devient « brogue », cherchez pas…) pique ma curiosité :

beyondskin

Mais quand même hein… je me demande si le Clairon n’aurait pas besoin d’une paire de Kickers… Au hasard… 62 euros tiens…  il marche, si si … Enfin c’est tout comme…

Steve Madden, Valensi et le défi-shoes Sarenza

J’ai commencé à en parler, outre Roland Garros, j’ai été pourrie gâtée lors de mon avant-dernier séjour parisien. Car vous n’êtes pas sans savoir que outre les sacs je voue un quasi-culte à mes innombrables paires de shoes.
C’est un fait, vous me mettez en face d’un bout de cuir avec une jolie couleur, du camel, du vert, du violet, et je perds tout sens commun.
C’est à la frontière du pathétique, certes, se pâmer de la sorte. Mais j’assume.

Donc c’est avec une joie non dissimulée que j’ai accepté le défi que nous a proposé (nous = une petite brochette de blogueuses dégourdies de la CB dès qu’on parle talons, orteils et cou de pied) la boutique en ligne Sarenza.
Défi en 3 parties :

– STEP 1 : choisir parmi une sélection ô combien exhaustive, UNE paire de son choix. Vous imaginez déjà le dilemme… Dilemme oui, mais finalement assez vite contourné car j’ai eu un vrai flash pour une paire que je vous avais déjà montrée :

Le modèle Bryant de chez Steve Madden. En violet.
Et imaginer une tenue qui va bien. Avec.

Lire la suite

Le GROS concours DAY 3 : Sarenza

Après quelques menus vêtements et cosmétiques, venons-en à ce qui représente pour moi une vraie addiction (n’ayons pas peur des mots) ET une cause récurrente de shopping-ban : les chaussures.

Avec Sarenza donc. Boutique au choix conséquent et source d’appro de mes 2 premières paires de Chie Mihara, 2 ans déjà :

Rien que pour regarder tous les modèles proposés, comptez bien une journée entière ! Et heureusement qu’il y a une fonctionnalité pour stocker ses paires préférées le temps de faire le tri.
En outre, on peut noter quelques rubriques intéressantes pour des cas bien spécifiques :
– les chaussures grande taille (yep, amatrices de 41 au 44 : ceci est fait pour vous ! )
– la rubrique chaussures de mariage (se marier en spartiates blanches, c’est possible)
– et pour les écolos en herbe, toute une gamme de chaussures « green » : beaucoup de tennis pour le moment, mais la sélection est toute fraiche ! jeter un oeil à la marque Terra Plana, il y a 2 modèles d’escarpins classiques bien sympas.

Enfin, dans la rubrique Les + : outre le blog, les guides d’entretien et tendances, je vous conseille d’aller imprimer le pédimètre. Surtout si comme moi vous avez pris une demie pointure pendant la grossesse (et un bon cm en hauteur… j’ai mesuré chez le toubib, plus de doutes !)

Et LE TRUC bien, c’est que la livraison est gratuite et le retour aussi, du coup on hésite à acheter sans essayer ? ben là pas de problèmes ;-), ça va pas, on renvoie et on prend la taille du dessus ou dessous.

Bon, habituelle ritournelle : MAIS QU’EST-CE QU’ON GAGNE ??

Et bien un BON D’ACHAT de la « modique » somme de 400 EUROS ! A valoir sur tous les modèles proposés.

Alors je ne sais pas vous, mais moi là, si j’avais 400 euros à dépenser chez Sarenza, déjà j’irais jeter un oeil à l’onglet « luxe« , parce que flûte, une paire à ce prix là, ça en jette quand même :

De gauche à droite : une paire de Robert Clergerie à 395 euros, des Avril Gau à 286 ou encore des Clergerie à 325.

Ou alors en étant plus mesurée on dirait qu’on prendrait plusieurs paires, genre :

Une paire de Chie Mihara (parce que quand même hein… ) à 210 euros, une paire de boots-tongs Ash que c’est trop de la hype car inspirées des margiela à 160 euros, et une paire de Minelli qui va bien à 59 euros (comment ça ça dépasse ? ben si on était raisonnable ça se saurait…)

Et bien maintenant, jouons à « où est Charlie Le Microbe ». Qui se niche je le rappelle sur mon produit coup de coeur qui se reconnait au macaron suivant, visible jusqu’à demain soir :

Indice : la paire en question appartient à une marque (relativement dispendieuse) régulièrement citée sur ce blog et pour cause : j’en possède 4 paires et j’aimerais bien ajouter cette dernière à mon shoesing.

Vous commencez à connaître le principe : on se remise la réponse pour plus tard 😉

Et cherry sur le cake, avec le code « beauty » vous obtenez une réduction de 10% sur  la sélection de l’été !

Les violette Steve Madden, yummy !!!
note : offre non cumulable valable du 14/05/09 au 20/05/09 inclus pour les lectrices de beautyandthegeek. Réduction accordée uniquement sur Buffalo, Schu, Steve Madden, Le Mont Saint Michel, Nine West, Valensi, Paul&Joe sister, Sinela.

Sarenza, vous êtes clientes ?

PS : partenaire particulier mystère ? Les femmes (et les hommes ?) l’adorent….