Désencombrer (sa maison)

C’est un billet que je vous avais promis : revenir sur mon désencombrement et vous donner quelques pistes. Pour mémoire, suite à la lecture de The Joy of Less, j’avais passé 5 week ends à désencombrer totalement (ou presque, il reste le cas du dressing, il faudra qu’on y revienne) ma maison et à diviser par deux toutes nos possessions. Je crois que mon mari, moins matérialiste et plus zen, n’attendait que ça. Il m’aura fallu 38 ans pour lâcher prise.

cuisine

(la cuisine et le plan de travail. Ne sont sortis QUE ce dont on se sert tous les jours. Notez que pour gérer les papiers, rien à faire on a besoin d’une zone tampon, du coup j’ai installé une trieuse en bois La Redoute au coin, cela permet de contenir le courrier et autres listes de courses, et c’est vidé une fois par semaine)

Il est bientôt temps de faire un second balayage, le « merdier » (copyright Roland Magdane) ayant tendance à revenir sournoisement par toutes les ouvertures de la maison.. Mais globalement, le geste, l’idée est restée. Une fois qu’on a goûté au confort que la simplicité procure :  les surfaces vides et accueillantes, le bien rangé qui fait qu’on trouve TOUT tout de suite, l’absence de choix qui libère de l’énergie… Et bien on ne peut plus je crois revenir en arrière.

Mais quelques pistes je vous disais… Commençons déjà par :
Lire la suite