Opéra

Quand je vais à Paris, j’ai très rarement le temps de prendre des photos. Ou alors il faut que je me trimballe le gros réflex, que j’arrive à voir mes copines, qu’on prenne quelques minutes dehors. Alors que généralement, je cours. Je cours dans la gare, je cours dans le métro, je déjeune sur le pouce, et si je me suis bien organisée, j’arrive à courir au 4ème étage du Printemps quelques minutes (on ne se refait pas).
On identifie parfois les parisiens à leur ligne de métro, sorte de ligne de vie qui les relie de leur domicile à leur lieu de travail. Et bien moi j’en ai une : la 14. C’est la plus rapide pour rejoindre la Gare de Lyon.

Mais ce jour là, j’ai eu quelques minutes après mon déjeuner, histoire d’avoir l’arrière plan qui va bien pour attirer le lectorat international, l’arrière plan haussmannien qui flatte l’oeil et les rêves* Lire la suite