On y croirait presque

A quoi ?

Regardez attentivement aux pieds … hum ? Non. Ce ne sont pas les originales, mais bel et bien les NewLook. Pas faute d’avoir une vraie paire de Dickers, mais je voulais une paire claire, camel, et savoir que le daim clair se salope plus vite qu’une combi de mécano ne m’incitait pas à investir outre mesure.
40 euros. Raisonnable donc. Lire la suite

Et alors, ce coiffeur ?

Je crois que je me suis fait une raison, j’ai arrêté de courir les salons à mémés violette du coin et me suis résolue à payer le triple pour retourner chez Dessanges à Dijon. Là même où ma mère me trainait ado…

J’ai juste « rafraîchi » la coupe, 1 ou 2 cm en bref. Pas de permanente, mais de la mousse coiffante avec un diffuseur pour l’effet flou (il FAUT que je m’achète un diffuseur, j’adore le look que ça donne !!) et une couleur un peu plus chaude (auburn ? ) que d’habitude, en dégradé sur les racines foncées pour tenir 2-3 mois sans y retourner…

Lire la suite

[TDMH] Le Lemon de Brooklyn Bridge Factory

Le sac (en 5 coloris) m’a été prêté par la marque. Mais attention je ne vais lui en renvoyer que 4 ! RV à 14h, il y en aura un à gagner, de la couleur de votre choix.

Brooklyn Bridge Factory, modèle Lemon :

Premières impressions : je l’ai vu dans les ateliers (en allant chercher un perfecto Ruby, une vraie tuerie, je vous montre ASAP), c’est un sac de la nouvelle collection. Tout de suite, quand j’ai vu la forme, la matière (cuir de vachette souple, mais robuste), je me suis dit qu’il fallait que je me dépêche de vous le montrer, tant c’était le sac idéal pour les cours ! Lycéens, profs ou étudiants, un sac en cuir abordable et à la contenance idéale. Son look est assez commun, mais il semble parfait pour ce rôle.

Lire la suite

[TDMH] Le sac Nathan de la Brooklyn Bridge Factory

[note : ce sac m’a été offert par la boutique]

Brooklyn Bridge Factory, modèle Nathan, en bleu :


Premières impressions : j’ai pu choisir le modèle que je souhaitais dans la boutique, et j’étais curieuse de voir ce cuir, le fameux cuir d’agneau bullé de Nouvelle Zélande. Celui là même qu’on retrouve sur les sacs Jérôme Dreyfuss ou Alexander Wang, mais à coût bien moindre. Bref, ceci étant dit, j’ai été en fait agréablement surprise par le cuir, son touché et la malléabilité du sac. Un bon gros sac doudou quoi.


Lire la suite