TDMH : la besace « Petit Boy » Poisson Bleu

Note : ce sac m’a été offert par la marque.

Poisson Bleu, modèle « Petit Boy » couleur taupe imitation python

boy1

Premières impressions :
j’ai eu le choix du modèle que je voulais tester et ai souhaité tatouiller de l’alternative au mini-twee ou momo. Le genre petite besace bandoulière main libre, on met le minimum. LE SAC qui va bien pour faire les soldes. Genre.
Je ne connaissais pas du tout la marque et c’est sans a priori que j’ai découvert le sac. A sa décharge il est arrivé au courrier un peu tout aplati, et du coup a perdu sa forme bien ronde, un peu dommage. Les finitions sont plus « brut » que les sacs auxquels je suis habituée : bords francs, pas de doublure, mais j’ai été agréablement surprise par le cuir : aspect, touché, l’imitation python – même si elle ne trompe pas en y regardant de près – ne fait pas cheap du tout !

boy2

Dimensions : C’est un petit sac : 18 x 15 x 5,5 cm.

boy3

Côté pratique : L’anse est totalement réglable : 76 cm au plus petit, 134 au plus grand.

boy4

La fermeture consiste simplement en un rabat aimanté.

boy5

Un seul compartiment intérieur. Pas de doublure.

Contenu : On met juste le nécessaire : petit porte-feuille, téléphone, mouchoir, apn…

boy6

boy7

Modelling pictures : C’est une petite besace qui se porte en bandoulière, bien que le porté épaule soit jouable également.

boy8

Entretien et vieillissement :
il s’agit de cuir de veau/vachette, à l’aspect très légèrement velours en ce qui concerne le coloris taupe imitation python. Le cuir a été traité contre l’eau, en cas de tache : frotter avec une brosse à daim.
Je n’ai pas encore d’avis concernant le vieillissement, j’ai juste un peu peur du frottement (inévitable avec un sac en bandoulière) comme des vêtements sombres, notamment au niveau des bords francs.

boy10

Où le trouver ? La marque est finalement assez largement distribuée :
boy_coteParis
Victoire: 1 rue Madame Paris 6
Le Bon Marché: Paris 7
Biba: rue de Sevres Paris 7
Sandrine Seraf: rue mabillon Paris 6
Mlle Jeanne: 55 rue de la roquette Paris 11

Province
Myriam: 2 rue Moncey 25000 besançon
Mine: 40 rue du gal Allard 83000 St Tropez
Mare di latte: 4 cours napoleon Porto Vecchio
Empire: rue st jean Ajaccio

Et tout récemment en ligne sur Sarenza (par contre ils n’ont pas ce modèle)

Prix indicatif : 85 euros. Noter que cette besace existe en version maxi, qu’elle s’appelle Good Boy et coûte 135 euros.

Argus : Pas ou peu d’occasions

J’aime : C’est fabriqué en France !
Les proportions du sac, la taille de la languette sur le rabat est parfaite (plus que sur le grand modèle)
Ouverture et contenance pratique pour un sac de ce genre.
La bandoulière réglable ne glisse pas.
L’imitation python est réussie et le touché agréable.
Le prix accessible pour un sac en cuir

J’aime pas : les finitions : bords francs, absence de doublure, trace de colle au niveau de l’aimant.

Conclusion : Je cherchais une alternative au mini twee, en moins cher car je ne me sers pas si souvent d’un sac de cette taille. Pourtant j’aime bien le rendu en bandoulière, mais une grosse besace ne me va pas. J’aime beaucoup son look, surtout en cette couleur, nickel si on opte pour un style un peu Isabel Marant. Moralité un petit sac sans prétention mais très sympathique.

Remerciement : à Aurélie qui m’a fait parvenir ce sac… et un peu plus ! chut, RV à 14h

Episodes précédents :

Le Annabelle, d’Aridza Bross
Le 30 de Dior
Le Lemmy de Velvetine
Le Chloé Paddington
Le Chanel Coco Cabas
Le Antoine de Jérôme Dreyfuss
Le Elysa de Kipling
Le Steven de Velvetine
Le Dior Gaucho
La gamme Pliage de Longchamp
Le Iggy de Velvetine
Le Twee de Jérôme Dreyfuss
Le Balenciaga City
Le Billy de Jérôme Dreyfuss
Le Lune de Vanessa Bruno
Le Mini City Tote de Anna Corinna