On y croirait presque

A quoi ?

Regardez attentivement aux pieds … hum ? Non. Ce ne sont pas les originales, mais bel et bien les NewLook. Pas faute d’avoir une vraie paire de Dickers, mais je voulais une paire claire, camel, et savoir que le daim clair se salope plus vite qu’une combi de mécano ne m’incitait pas à investir outre mesure.
40 euros. Raisonnable donc. Lire la suite

Le compensé

Le talon compensé, j’adore. Problème : ça s’accorde mieux à la silhouette sylphide. Comprendre : pas la mienne.
J’ai des bonnes jambes, terrienne quoi, bien ancrée au sol, du coup avec des boots compensés monobloc classiques, je tiens définitivement plus du chêne que du roseau…
Mais là je crois que j’ai trouvé le bon modèle.

Fin et féminin, avec l’arrière du compensé légèrement biseauté pour gagner en légèreté. De face on dirait limite des escarpins.
Lire la suite

La nouvelle collection André

C’est désormais une habitude, je ne peux m’empêcher de jeter un oeil dans les bureaux du chausseur pour repérer mes « crushes » de la nouvelle collection. Je ne sais pas si tout est déjà en boutique, mais si ce n’est pas le cas, cela ne saurait tarder…
Malgré la chaleur torride du début de semaine, allez savoir, je me suis concentrée sur les boots…

C’est la saison des « Chelsea boots », la boots sans prise de tête à élastique sur le côté, vous savez… et bien plates et en léopard, elles sont canons !

Modèle Merlin (85€), elle existe aussi en noir et taupe.

Lire la suite

Les « bad boy boots » All Saints

Je dois vous avouer que je ne sais pas trop comment qualifier l’engin…

Bad boy boots ? Military boots ? Studed desert boots ? Rangers ? pfff
Enfin je vous laisse juge :

Ces bidules, là.

Alors je sais, j’ai passé moultes billets à me plaindre que je n’arrivais pas à me la jouer cool de la Doc (See by chloé en l’occurence) et là POF, un cran au dessus on passe limite à la case rebelle crade (« like« , « rebelle crade like« … c’est à cela que je ne serai jamais grunge, j’ai le chiffon propre et le poil soyeux, quoiqu’il advienne)
Lire la suite

Joue la comme Coline…

Joue la AVEC Coline plutôt…. LES coline.

Comme vous l’avez peut être remarqué ailleurs, suite à notre collaboration avec André, nous avons été gâtée puisque – outre nos paires à nous – nous avons pu choisir une couleur des paires des copines…
D’où une surcharge non négligeable du placard… et quantité de possibilités

(Tiens, j’ai perdu mon bras droit…)

Donc là, comment dire… je me la suis faite premier degré : vous avez dit clous ? chaines ? oeillets-rivets, en gros cuir + pièces métalliques… Tiens si je sortais de mon placard tout ce que j’ai dans le genre. Comment ça c’est pas subtil… Comment ça on s’en fout …

Lire la suite

Et quand on n’a pas de Zara ?

Ou de H&M ?
Et quand même un magasin Etam ferme au profit d’un Armand Thierry ? (véridique…)

Et ben si on a de la chance on a un Monop’. Monop’ qui supporte un Clairon sous le bras (le parking est juste devant, c’est parfois bien fait, la ville).
Du coup, comme point de foulard léopard Zara de part chez moi, je me suis rabattue sur une étole ma foi toute à fait satisfaisante.

Et pis comme la ville est toujours bien faite, je suis passée chez Minelli (si celui là il ferme : je déménage).
Faible fille.
 boots

Alors quelques menues infos :

– les boots, comme le faisait remarquer Ambroise, ce ne sont pas les mêmes que celles de Punky. Les leurs sont en daim à talon bois. Celles-ci sont en … hum, mi daim mi lisse. Enfin vu que je n’aime pas le daim sur du noir (ou plutôt le noir sur du daim ? c’est vite plus noir du tout en fait) je me suis dit que j’allais mettre du cirage normal pour avoir vraiment un cuir lisse qui va bien.
159 euros qui font mal tout de même. A noter que j’ai aperçu un succédané de ce modèle chez Promod pour 69,95.
Sinon, essayé aussi celles de Violette, si on est allergique aux clous, ben pas mal du tout également pour un micro-chouille moins cher.

– J’ai refauté du chapeau. Le même que l’autre fois : OUI, certes, MAIS en laine. Pour l’hiver donc. A noter que Monoprix a l’élégance de ne pas donner dans le rebaptême ridicule et nomme bel et bien ce couvre-chef : « borsalino ».
29,90 ce dernier et 19,90 pour l’étole léopard. A noter tout un rayon avec de l’écharpe plus fine :
 monop

Par contre les cabas : je passe…

Manque la paire de bottes André « Risquetout » (ou les « Nacre » : semelle crêpe, talon bois) en noir ? camel ? Et je suis parée pour l’hiver.
J’aurais bien rajouté le Coco Duffle Alexander Wang pour parfaire la panoplie, même pas le temps d’en avoir envie qu’il est Sold Out partout, le bougre… C’est peut être pas plus mal
 cocoduffle

Goodie Bag : le 1er octobre, si le flagship qui fait face aux Galeries Lafayette Hausmann daigne ouvrir ses portes, je jeterai certainement un oeil chez Uniqlo qui lance sa collaboration avec Jill Sander, j’ai le manteau redingote qui me titille :

uniqlo

Plus de photos ici (j’aime assez la chemise blanche (rose ?) photo 3 également)

De jolies boots… et un bon plan

Samedi dernier… courses chez Carrefour (mes amies, la vie est d’un ennui…).
Mais dans le centre commercial, Bata il y a.

Sans aller plus avant : une précision. Tout ça c’est la faute à Violette. Et à ses boots New Look. Vues lors de la soirée Achat VIP avec des collants opaques et une petite robe fluide.
Sortes de low boots mix de camarguaises et de santiags. Inspirées des Sessun, elles mêmes fortement inspirées des Isabel Marant (vous ne trouvez pas d’ailleurs que nombres de shoes-obsessions s’initient au même endroit ?)

Pour plus de ressemblance, les New Look existent aussi en nubuck camel. Mais moi c’est en noir qu’elles m’ont tapé dans l’oeil.

Comment dire… là où je vis il n’y même pas de H&M voyez, donc un New Look, pensez…
D’où recherche de palliatifs.
Car en Bourgogne, on n’a pas de New Look, mais on a des idées.
Ouaip.

D’où le Bata disais-je.
Car cette saison ils nous font des petites reproductions pas chères du tout… Entre les low boots frangées et les motardes typées Comptoir, on est gâtée.

D’où cette paire-ci repérée sur le site :

En cuir, à 79 euros.
Le site qui donne je le rappelle à toutes fins utiles :
– la livraison gratuite à partir de 60 euros d’achat
– 10 euros de réduc avec les codes CP10 ou BC30

Je me rends donc en boutique pour essayer le bidule.

Cou de pied un peu étroit, mais ça passe dans le 38. Le 37 : pas moyen d’y enfoncer le pied…

Vendues donc. Ou presque. Parce que j’explique à la vendeuse que sur le site je peux les avoir à 69 euros alors bon…
Et là elle me rétorque qu’une cliente est venue avec un bon de réduction de 20% valable uniquement en magasin.

Ah ?
Elle n’en sait pas plus.
Courses effectuées, radar déclenché, googlisation amorcée.

Voici donc le plan :
Cela se passe chez Avantage Shopping. Je vous résume le principe : on s’inscrit et on a accès à des bons de réduction uniquement magasins : entre 10 et 20% ou -10 euros de réduction, avec certaines conditions (genre mini 60 euros d’achat). Pour avoir accès à ces bons, il faut payer 1 euro.
MAIS, lors de son inscription on a droit à un bon gratis.
Hop, le bon Bata qu’il faut imprimer et qui se présente sous cette forme :

nominatif et avec un code barre.

Et hop, les shoes à 63 euros.

Shopping ban ? Comment ça je suis en shopping ban ??

Goodie Bag : de nouvelles ventes sur le vide dressing pour une petite touche américaine : Abercrombie, Bitten, Hollister… ainsi qu’une paire d’escarpins Cacharel…