Une paillotte en Bourgogne

Non, ce n’est pas l’apanage de la Corse ou de Bali. Il suffit d’un peu d’imagination.

roseanna1

Je n’ai pas été d’une présence folle ici ces derniers jours, un voyage à Toulouse en fin de semaine (déjà que pour les parisiennes c’est crevant, mais vous me rajoutez les pré et post acheminements, soit 2 nuits en plus et vous imaginez mon état de fatigue. Ah oui, parce qu’à Toulouse ils savent faire la bringue, en plus), enchainé avec une teuf familiale*, le retour de l’entrainement du petit cycliste le dimanche et je zone depuis ce matin. Mais vraiment. Lire la suite

Breakfast club

Un petit clin d’oeil au film culte de John Hughes plus tard, parlons de routine matinale si vous le voulez bien.
Je suis une rapide du matin. Le genre qui préfère rester 5 min de plus dans son lit que dans la salle de bain, vu que de toute façon dans un cas comme dans l’autre : ON N’A PAS LA PAIX (faites des gosses).

Du coup au réveil, cela se passe comme suit :

1. Petit dej’

matin1

Je fais partie de cette catégorie à qui on ne peut pas adresser la parole AVANT. Limite autiste, je ne vois rien (le nez dans le bol) et je n’entends rien (les joues qui font crunch crunch). Autant vous dire que je ne serai jamais la famille Ricoré. Lire la suite

Ne pas oublier le cou …

Il faut que je vous avoue un truc, je ne suis pas HYPER rigoureuse au niveau des rides/ridules et cie… Enfin, nuançons : au niveau de l’hydratation du visage : oui ! je crème matin et soir ET je ne peux absolument pas me coucher sans m’être totalement démaquillée avant. Je crois même pouvoir affirmer que cela ne m’est jamais arrivé. C’est comme laisser la vaisselle sale dans l’évier, limite ça m’empêcherait de dormir.
Mais en dehors de cela, je garde une routine simple. J’ai bien un soin contour des yeux, mais je l’oublie 9 fois sur 10… Je crois que je table inconsciemment sur un capital génétique plutôt sympa question rides.
Sauf qu’il y a bien un jour où tout va partir en sucette hein. Je ne me fais pas trop d’illusions non plus. Et puis je me rends compte qu’il commence à y avoir certaines zones un peu plus traîtres que d’autres. Les mains qui sèchent plus vite, la peau un peu moins ferme. C’est insidieux, toutes ces choses là. Et récemment, c’est au niveau du cou que ça commence à marquer. Et ouais, J’Y AVAIS PAS PENSE.
De toute façon, plus ça va, plus il y a du boulot, alors… (on ne va pas passer 2h chaque matin dans la salle de bain non plus)

menard

Bref. Lire la suite