Le bidule improbable

Alors improbable oui, mais que finalement on n’a pas quitté depuis 4 jours…

Parce que la maille grise, là, c’est un PONCHO. Mais pas un poncho Crimson juste avec un trou que tu peux mettre à la va-vite sur une veste, non, un PONCHO avec des mini manches au bout. Et la maille … si vous saviez la maille : un cachemire ultra léger, ultra doux et ultra chaud. Pourtant j’en ai eu tripoté des cachemires, là je ne comprends pas, j’ai l’impression qu’il est 2 fois plus chaud que les autres.

Et du coup juste JE NE PEUX PAS L’ENLEVER. Il fait dégaine, il est classe et cool à la fois. La quintessence du douillet.
Mais forcément vous allez me dire : et le manteau ?? et bien à moins d’avoir une cape, on fait sans. Je m’entortille dans l’étole Zara pied de poule pour sortir, voilà. M’en fous. Le truc qui sur papier n’aurait jamais dû venir dans ma penderie, mais qui au final fait pilier.

poncho

Look du week end sans la tête * :

– Short en cuir Maje de je ne sais plus quelle année (je le sors 2 fois par an, mais je suis toujours contente de l’avoir)
– Bracelet Giles & Brother (qui me vaut TOUJOURS des compliments)
Médaille Adeline Affre
– Sac Vavavoom Valentino : objet d’un troc partiel contre le SC. Bon, ça va, j’ai viré 10 sacs pour en rentrer un, on est pas mal. (on peut le trouver ICI)
– Poncho Bonheur. Alors que je vous explique : repéré dans ma boutique dijonnaise préférée, en version 2014 à col roulé, « légèrement » hors de prix. Trouvé lors de la braderie Placedestendances de la semaine dernière en version 2013 col V au tiers du prix…

* Ah oui les gars, parce qu’il faut savoir que je n’ai JAMAIS de bouton. Je n’ai pas une peau grasse. SAUF 2 FOIS PAR AN. Et là je ne sais pas , ça doit valoir pour tous les autres jours de l’année où je suis tranquille. Le truc monstrueux, j’en ai pour une semaine…

La double peine

L’autre jour, je suis tombée sur ce billet, d’un blog allemand spécialisé sur le minimalisme. L’auteur est branchée psy et c’est en effet très bien vu, très intéressant et je vous encourage fortement à lire si vous maitrisez l’anglais*. Et si je me reconnais dans pas mal de situations décrites il faut bien le dire, c’est le dernier point qui m’a interpellée, en rapport à l’émotion qu’a suscitée la revente de mon sac Sofia Coppola pour Louis Vuitton. Emotion, oui, il y avait de cela.

SC

Parce que oui : je l’avais cherché et traqué pendant 1 an, j’avais écumé les magasins LV de St tropez à Dubai, pour finalement dénicher un rare exemplaire avenue Montaigne lors d’un improbable réassort, envoyé mon mari en déplacement pro là bas le récupérer au risque de lui faire manquer son train et faire un vide-dressing en catastrophe pour financer.
Pourquoi ? Lire la suite

La veste d’automne

barbour1

Le week end de milieu de Toussaint voit généralement le transfert du petiot entre les 2 mamies. L’occasion de trajets en voiture et de tester notre nouveau passe-temps : le JEU DES LETTRES.
Alors si vous êtes munies d’un petit de plus ou moins 6 ans, qui apprend à lire et passe son temps à essayer de deviner comment s’écrivent les mots en faisant les sons : BINGO.
Il s’agit tout simplement de deviner tous ensembles le plus de mots qui commencent par une lettre ou une syllabe, par exemple le T. Celui qui a le dernier mot gagne. Et si au départ les idées fusent, et les associations (d’idées) suivent, genre : Lire la suite

Fast… // concours

… food (et non fashion, voyons)

FD1

un clin d’oeil décalé en somme, que l’on doit bien évidemment aux copains de French Disorder ! Une nouvelle forme de sweat, col plus classique avec le V en surpiqûre, le modèle que j’attendais ! (je dois avouer que je n’aime pas trop les sweats décolletés, c’est sexy de l’épaule certes, mais il ne faut rien mettre dessous. Cette forme est plus malléable) Lire la suite