Madewell

Il reste peu de marques finalement qui ne sont pas devenues internationales. Comprendre : que l’on puisse se procurer à chaque coin du monde. J’ai une pointe de nostalgie quand je repense à la pointe d’excitation il y a 10 ans, quand à un passage aux US on pouvait ramener de l’Abercrombie. Pour tout vous dire je n’ai jamais mis les pieds dans le magasin des champs. C’est comme le Starbucks notez, c’est meilleur à New York. (et moins cher aussi).

ann1

Du coup, il doit rester dans ma to-do list perso des states en tout et pour tout : J.Crew et Madewell. OK on peut en trouver en ligne MAIS c’est vendu plus cher (1$ = 1€, ben voyons) ou alors sur des sites généralistes et il n’y a pas tout, loin de là.
Vous me direz : on a suffisamment de choix et de vendeurs de chiffons chez nous, certes. Le choix est pléthorique*, mais la difficulté à se procurer telle ou telle pièce a toujours rajouté au plaisir…

* d’ailleurs, au risque de passer pour la vieille rombière, je me souviens de mes années lycées, la collection était la même pendant 6 mois et j’ai l’impression qu’il y avait facile 10 fois moins de marques, c’est moi ou vous partagez le ressenti ?

ann2

ann3

ann4

ann5

Snobisme de frontière à 2 balles :

– Chemise coupe boyfriend Madewell. L’objet du billet donc. Et même pas je suis allée la chercher, elle a traversé l’Atlantique toute seule.
– Slim JBrand
– Ballerines Ann Tuil (offertes par la marque) : agréablement surprise par le confort, elles sont bien souples
Pochette le 18, Kenzo
– Gilet Shine, été dernier (Marie le vend sur son vide-dressing)

ann7

56 commentaire pour “Madewell

  1. C’est aussi pour ça que j’aime ramener des pièces typiques de mes voyages, des choses que je ne retrouverai pas ailleurs (marchés et souks en tête puisque comme tu le dis, les marques sont quasiment partout !)

  2. J’aime bien la chemise,en effet, qui a l’air souple et confortable…je partage ton ressenti sur la multiplication des marques…en même temps, je crois que je m’y intéressais moins au lycée!

    • Je crois que je m’y intéressais autant 😉
      Je ne sais pas ce qu’il en était à Paris, mais à Dijon en tout cas le choix était bien moindre (et sans internet)

  3. Chez Abercrombie c’est bien pire que 1€=1$, il prennent les Français pour des vaches à lait! Aux US le site internet fait sans arrêt des soldes et autres promotions, je reçois un mail par jour quasiment, et il y a souvent -40% ou plus. J’ai fait une commande en fin d’hiver, pour 100$ j’ai eu plus de dix articles. En additionnant les prix sur les étiquettes, il y en avait pour plus de 600$. Donc si vous connaissez quelqu’un qui vit aux US (expats ou étudiants en échanges), sachez que c’est l’occasion ou jamais d’acheter ces fringues à leur vraie valeur (c’est à dire pas bien chères vu les prix où ils les bradent) et que même en payant l’envoi en plus ça reviendra bien moins cher que sur les champs.
    En plus ça évite d’aller dans leur magasins qui perso me rebutent complètement: musique à fond au point de ne pas s’entendre parler, parfum tellement présent qu’en sortant vous êtes une pub olfactive vivante et vendeurs choisit pour leur physique qui sont là pour danser et pas du tout pour vous renseigner (politique de recrutement par ailleurs plus que limite de mon point de vue).
    Sinon Cécile, je profite de ce commentaire pour te remercier de m’avoir fait découvrir le rouge à lèvre Tarte qui est une tuerie absolue et que j’ai pu acheter avant de revenir habiter au pays des fromages (I miss real cheese).

    • Ah mais c’est toujours mon préféré le Tarte ! 😉

      Pour le prix des marques selon les pays, ça me rappelle un reportage qui disait qu’elles alignaient leurs prix, non pas sur le pouvoir d’achat du pays en question, mais sur ce que les clientes étaient prêtes à payer.. et bim, la France a tiré le gros lot (plus cher qu’en Allemagne ou Angleterre par ex !)

  4. Je partage le même genre de snobismes… mais en étant un peu plus exigeante encore puisque je veux que ce soit fabriqué sur place. Cela devient un challenge de plus en plus difficile, puisque la plupart des marques US fabriquent depuis longtemps en Chine et en Amérique Latine.

  5. Le sac et le gilet sont raccords, c’est très joli ! D’accord avec toi, ça fait plaisir quand on voyage de ramener des choses qu’on ne trouve pas ici…. J’ai ramené des radicelles de ginseng de Malaisie il y a 2 ans (pas du ginseng coréen), et dès qu’un rhume se pointe, une infusion et crac ! Excuse-moi c’est la météo qui me déprime ! Bises, bonne journée !

  6. Je suis totalement d’accord avec ta réflexion ! ça me fait penser à Topshop et UO qu’on ramène de London ! Ce ne sera pas pareil quend il y aura ces boutiques à Paris (je crois d’ailleurs qu’il y a un stand Topshop quelque part …). Cette chemise a un tombé parfait, j’aime beaucoup !

  7. Ahhh Madewell est l’une de mes marques préférées… Je suis leur actu avec beaucoup d’envie c’est tellement dommage qu’elle « n’existe » pas en France.
    Idem pour Freepeople ;(
    En tout cas super look, j’adore toujours autant le sac

  8. T’as toujours le pantalon parfait! D’ailleurs ton current elliott boy me fait de l’oeil, je sais on te pose cette question 2000 fois par article mais…il taille comment/tu as pris quelle taille?
    Car autant pour un skinny je me trompe pas trop, autant les modèles loose je galère et justement souvent c’est trop loose si je prends à ma taille grrr… 😉
    Merci!

      • Ok super merci d’avoir répondu…mmmh je dois réfléchir car à ce prix et avec risque de taxes de ouf faut pas que je me plante (je fais un 26 chez h&m).

        • Tu as un modèle très bien chez My-Wardrobe (cf mon dernier billet de samedi) mais plein pot (mais retour et remboursement ocazou).
          Sinon pour avoir le prix US je les prends chez Shopbop ou Revolve Clothing, avec livraison éco sans suivi (USPS) et je n’ai encore jamais payé de frais de douane ;-))

  9. Coucou Cécile,

    en parlant d’Abercrombie, une nouvelle m’a fait me révolter hier : non seulement ils foutent leurs vendeurs à moitié nus dans les magasins (des femmes à poil, je trouverais ça honteux et sexiste ; des hommes à poil, je trouve ça AUSSI honteux et sexiste), mais en plus ils refusent de donner leurs invendus à des associations caritatives et préfèrent les incinérer ; et maintenant, le PDG a décrété qu’Abercrombie ne vendrait des hauts féminins que jusqu’au 38, parce que, je cite ce charmant homme :
    « Franchement, nous nous adressons aux enfants cools qui ont une attitude super et qui ont plein d’amis. Plein de gens ne rentrent pas dans ce cadre et ne pourront pas y rentrer. Sommes-nous exclusifs ? Complètement. »

    Voilà, j’ai écrit un pavé, mais j’ai été absolument révoltée par cette attitude.

    Sinon, tu es très belle, as usual =)

    bonne journée,
    Carole

    • Le culte de la minceur malheureusement, plus d’une enseigne le fait insidieusement (Maje et csrts ne vont pas au-delà du 40 si je ne m’abuse) mais ici il pousse le vice carrément plus loin, allant jusqu’à dire que la marque n’est destinée qu’aux gens ‘beaux et minces’ (sic) suffit de Googler ‘Mike Jeffries’, le PDG en question et on aura vite compris ^^… la frustration l’a sans doute aigri, mais c’est vrai que c’est révoltant. (pardon pour l’aparté un peu hors sujet Cécile, j’adore la pochette au passage ^^)

    • Moi c’est pas tellement le contenu de ce que le PDG a dit qui me surprend, mais le fait qu’il l’ait publiquement proclamé !

    • En même temps ce CEO est complètement dingue. Je viens de lire sur sa bio wikipedia qu’il est marié à une « héritière » et que son compagnon vit avec eux. Il faut déjà être un peu pas très clair mentalement…
      Il doit être carrément odieux dans sa vie personnelle. J’ai aussi lu que lui et son compagnon sont pas très sympathique avec les mannequins qui travaillent pour eux (ils ne peuvent répondre que « no problem ») dès que ceux-ci leur parle. Bref un homme encore très frustré.

      Je n’aime pas Abercrombie et n’ai jamais apprécié… loin de la mode « artistique ».

  10. J’aime bien aussi avoir des vêtements ou objets qui viennent d’ailleurs, il y a un côté précieux, et citoyenne du monde…
    Mais ça c’est parce que j’ai le privilège de pouvoir aller faire un tour ailleurs de chez moi, ce qui n’est malheureusement pas le cas de tous.
    Alors, finalement, que chacun puisse accéder aux vêtements que d’autres vont acheter hors frontières, parfois je me dis que, peut-être, ça rétablit en partie ce déséquilibre…
    Difficile de trancher sur la question… 😉

  11. J’aime bcp Madewell, j’ai rapporté (seulement) un pull de mon voyage à NY il y a six mois et il est devenu l’une de mes pièces phares de la saison !! Et j’aime aussi que Madewell soit aux US et pas ailleurs :) d’ailleurs, comme j’y retourne en septembre, je ne suis pas frustrée. J’adore la chemise !

  12. Il n’y aurait pas un petit problème de braguette qui tire et qui la rend apparente? C’est typiquement le genre de détail de fabrication qui m’énerve! Un peu comme le rabat du sac qui rebique :o)

    • Tout pareil que toi. C’est exactement le genre de détail de fabrication qui m’énerve.
      Pour la pochette Kenzo, vu le prix ils auraient tout de même pu remédier à ça.

      • Ah vous êtes promptes de la critique c’est incroyable ! Vous m’excuserez de ne pas avoir la styliste à portée de main pour remettre en place tout ce qui ne va pas sur les photos…
        C’est ma faute le sac, j’ai bourré le compartiment arrière avec ma boite rigide de lunettes de soleil, je l’ai remplacée par la pochette souple et zou, ça ne tire plus sur le rabat et plus de rebiquage, enfin bref

        • Tu es dure, j’ai l’impression qu’elles critiquaient les finitions des vêtements, pas ta façon de mettre tes vêtements et accessoires en place…

  13. T’es pas mal en ballerines, et je pense qu’avec un slim plus court ça rendrait encore mieux.
    Pour la multiplication des marques, je dirais d’une part qu’à l’époque il fallait posséder des magasins physiques pour être connu et commencer à vendre, donc un investissement plus lourd, et d’autre part que la mondialisation n’était pas aussi développée et certaines marques n’existaient qu’au niveau local…

  14. Pingback: Les Ballerines Ann Tuil sur The Beauty and the Geek | Sandrine Consulting

  15. Pour ma part, il em semble qu’il y a surtout un côté « show off » dans la mode et donc porter des marques non vendues en France signifie « j’y suis allé(e) là-bas ». C’est vrai qu’aux Etats-Unis, les fringues en coutent pas grand chose, même si Banana Rep. reste cher. Pour A&F et Hollister, je suis d’accord c’est clairement de l’abus mais quand on voit qu’il y a toujours foule pour entrer dans leur magasin, c’est que ça fonctionne.

    • show off peut être un peu… ne pas porter les mêmes fringues Zara que tout le monde aussi je pense. Et ça nous ramène au voyage et au rêve quand on les porte sur le dos :-)

  16. J crew ouvre un magasin a Londres sur Regent street j ai vu ca dans mon Elle Uk il y a une interview de Jenna Lyons et leur catalogue. Sinon pour faire ref a ton article sur les jeans ceux de Top shop sont parfaits rapport qualite prix et ils font la longueur 30 qui est top si tu es petite comme moi.D’ailleurs j avais lu que Emmanuelle Alt achetait tous ses jeans la. Ceci dit je ne suis pas fan de Top shop surtout que Green ne paye pas d impots en Angleterre car tout est au nom de sa femme residente monegasque,bref… en fait j achete mes jeans top shop sur ebay uk.

    • Ah m**** pour J Crew :-/, je ne sais pas si je me réjouis ou pas en fait…
      Les jeans Topshop, j’en ai essayé un ou deux (de la gamme petite en effet), je trouve que les Uniqlo me vont mieux tout en étant moins chers

  17. Hello,

    Premier commentaire laissé ici alors que je te suis depuis plus de 2 ans.
    J’ai flashé sur ton slim blanc: quelle taille prendre?
    Je fais un 38.Sur le site, ils mettent 29 en correspondance mais 29 c’est 38-40 dans les autres marques.
    Merci d’avance,

  18. Bonjour,

    J’aime beaucoup la tenue et, tout particulièrement, l’association des ballerines effet serpent avec la chemise façon jean.
    A propos de STARBUCKS, il est vrai que je n’ai jamais retrouvé à PARIS la qualité des STARBUCKS new-yorkais. Il y a beaucoup trop de glaçons dans les boissons des STARBUCKS français aux tarifs effectivement plus élevés ! Et NEW YORK est irremplaçable !!!
    Question plus terre à terre : j’envisage de commander sur le site TOPSHOP les baskets blanches présentées dans l’un des articles précédents. Je n’ai jamais acheté sur leur site et m’interroge sur les retours. Faut-il renvoyer l’article en ANGLETERRE ? Est-on remboursé relativement rapidement ?
    Merci d’avance pour ta réponse.
    Bonne journée
    Céline

    • Oui, tu renvoies en UK. Je l’ai déjà fait en mode éco, genre j’en ai eu pour 8 € et j’ai été remboursée dans les 15 jours de mémoire

  19. Très jolie tenue. A noter que J.Crew et Madewell sont la même compagnie, tout comme Anthropologie + Free People, Abercrombie + Hollister, Comptoir des Cotonniers + The Kooples, et j’en passe (groupe Zara, H&M, etc.)… D’où peut-être un début de réponse à ta question : les groupes textiles multiplient les marques pour toucher des clientèles et groupes démographiques différents… « Autrefois » il y a avait peut-être plus de magasins multimarques/ et « galeries farfouillettes » qui touchaient toutes les générations ? Toujours intéressant d’essayer de voir comment les marques essaient de nous « manipuler » pour nous faire acheter toujours plus :)

    • Je ne savais pas pour J.Crew et Madewell, c’est logique maintenant que tu le dis.. Comme Banana Republic et Gap aussi 😉
      En revanche, Comptoir des Cotonniers a été vendu à FastRetailing (qui a aussi Uniqlo et Princesse Tamtam), c’est cette vente qui a permis aux fils Elicha de monter The Kooples, du coup les marques n’ont plus rien à voir

    • Oui, Vestiaire Collective propose un programme d’affiliation en effet. Tu trouves ça plus choquant d’être affilié chez eux plutôt que Monshowroom ?

  20. Tres jolie chemise et tenue en general.
    C’est vrai que c’est pas mal du tout Madewell. Heureusement qu’on a ça et JCrew ici car sinon ce n’est pas terrible ou super cher. La mode française me manque beaucoup.
    En mode vieille rombiere maintenant (bah on a le meme age): bien d’accord, quand nous etions au lycee il y avait des collections automne/hiver et printemps/ete avec reassort, c’etait bien moins la jungle qu’aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *