La vie en 140 caractères

Je voulais changer un peu tiens, cela faisait une éternité (nan mais vraiment), que je n’avais pas rajouté un article à la catégorie « geek » qui avait initialement donné nom à ce blog. Syndrome de l’imposture, voyez. Enfin imposture tout court surtout.
Mais là je voulais vous expliquer un peu pourquoi je trouve que Twitter est un outil formidable. Outil ou passe-temps addictif remarquez.

Autant je n’aime pas Facebook, son côté « concours de bite », show off et sujet à spams en tout genre, autant je trouve que Twitter a gardé sa spontanéité (peut être trop parfois, comme nous l’avons vu ces derniers jours). Twitter et Instagram d’ailleurs, pour moi ils ne font quasi qu’un.
(en revanche Pinterest, faudra m’expliquer l’intérêt de mettre sur Twitter un lien qui va vers le Pinterest qui renvoie vers une fiche produit ou un billet de blog. Pareil pour le Tweet qui renvoie sur le Facebook qui renvoie sur le blog. A quoi ça sert de multiplier les intermédiaires sinon à gonfler artificiellement son klout au détriment du temps de ses followers ? Bref. Je m’égare mais on voit que ce qui est intéressant, la porte d’entrée, c’est bien Twitter).

Donc voilà. Accro à Twitter *, principalement pour avoir l’impression d’être connectée au monde entier en permanence, comme si l’on faisait partie d’un réseau de neurones, on a un problème ? Une question ? POF, en 5 minutes, c’est plié (et je ne parle pas du très galvaudé « il fait quel temps à Paris » pour savoir quoi mettre dans la valise), en temps que SAV express des raccourcis clavier du Mac, c’est très bien aussi.
Pour sentir comment on réagit à un débat, une émission, une tendance, prendre le pouls en quelque sorte, garder le contact avec ses copines, prendre connaissance des bons plans (3Suisses anyone ?) avant tout le monde, etc.. je pourrais continuer longtemps.

Mais à ceux qui sont sceptiques et voient en Twitter seulement le moyen de savoir ce que machine a becqueté à midi (OK, on le sait aussi), un exemple récent :
Le mois dernier, mon mari a pris un vol pour Charlotte (USA) pour le boulot. En début de soirée je reçois un SMS laconique : « avion dérouté, security threat ». J’essaie d’appeler, ça ne passe pas, en 30 secs, j’ai tous les scénarios catastrophes post 11 sept qui se téléscopent. Il me faut quelques minutes pour réussir à l’avoir et comprendre qu’ils sont au sol, dans un aéroport militaire du Maine, avec flics et girophares**. Une bonne décharge d’adrénaline. Il est gland lui aussi…

J’étais à ce moment là sur mon ordi, j’ai vu passer une news AFP sur Twitter et n’ai pu m’empêcher de la retweeter, la discussion qui a suivi avec les copines me permettant d’évacuer mon stress.
Quelques heures plus tard, ils redécollent et je sais que je ne serai pas rassurée tant qu’il ne sera pas à destination. C’est là que ça devient intéressant, par le biais des hastags sur la compagnie et le numéro de vol, je finis par mettre la main et sur des dépêches expliquant ce qui s’était passé, et sur des journalistes de télés locales qui se rendent sur place et font un état des lieux régulier de l’état du vol et de l’heure présumée d’arrivée, jusqu’à ce que l’un d’entre eux me réponde (avec l’accent s’il vous plait) :

J’ai trouvé ça assez extraordinaire, que grâce à Twitter j’ai pu avoir l’impression d’être dans la salle de débarquement, à l’attendre et être rassurée quand il arrive. Réussir à nouer un contact avec de parfaits inconnus à l’autre bout du monde aussi.

Donc voilà, c’est un peu pour tout ça…

* Je vois cependant 2 bémols :
– Celles et ceusses qui confondent Twitter avec un panneau publicitaire : OK pour annoncer un nouveau billet de blog, très bien, mais 6 fois par jour pour le même billet, est-ce nécessaire ? et avec moultes préview instagram et pinterest par la même occasion ?

– Ainsi que les périodes électorales pendant lesquelles on ne peut guère faire passer que de la mauvaise foi en 140 caractères. 

** En fait une passagère a fait croire qu’elle avait un engin explosif implanté dans le corps, d’où le léger changement de cap accompagné de F15..

PS : ceci étant dit, il est admis que si le portable n’avait pas existé, ni le net, j’aurais dormi comme une bienheureuse pour éventuellement apprendre la news à la télé où au retour de mon mari 2 jours après. Les nouvelles technologies nous stressent, je vous le dis.

Goodie Bag : -30% sur TOUT Sarenza avec le code PREF30 si vous êtes déjà cliente. Ca vaut le coup, certains modèles ne seront pas ou peu soldés, ce code est bien souvent hyper intéressant.
(ah ouais, ça vient comme un cheveu sur la soupe là) 

46 commentaire pour “La vie en 140 caractères

  1. Twitter est sans aucun doute l’un des outils les plus incroyables qui persistent mais pour ma part, bien qu’il ne soit pas très compliqué de s’inscrire, de tweeter, d’interagir, l’habitude à prendre n’est pas forcément immédiate ! Enfin bref, réussir à exploiter tout le potentiel de l’oiseau n’est pas toujours évident mais en lisant ce billet, je crois comprendre que de ton côté, l’oiseau est apprivoisé depuis longtemps !
    Par contre pour Pinterest… ah Pinterest ! En fana de l’objet je pourrais défendre sa cause pendant 13 heures !! Pour lui, à mon sens, l’addiction est immédiate !

  2. j’adore twitter! c’est aussi un outil de visibilité, j’aime moins facebook, je n’ai d’ailleurs pas de compte perso. je le vis bien :)
    c’est plus facile de faire le tri, zapper sur twitter.

  3. Sur le principe j’aime beaucoup Twitter aussi mais j’ai du mal à gérer le flot… J’ai l’impression qu’à moins de passer la journée dessus, on rate tellement de choses, les tweeds intéressants noyés dans la masse, que ça ne vaut le coup. Instagram je suis accro par contre !

  4. Mercii pour le code Sarenza :) je zieutais justement les mocassins Minnetonka :D. Pour Twitter je suis du mm avis, par contre j’ai toujours des difficultés av Instagram 😀 (je peux faire une photo via mon tél et la twitter directement … elle ne sera pas aussi cool sans filtre mais c plus rapide :D)

  5. moi aussi j’adore twitter c’est immédiat, par contre, moi aussi laisse passer des infos, en fait je ne vois que les dernières, celles au moment où je me connecte… Bises
    Quant à facebook, j’ai supprimé mon compte

  6. Je crois néanmoins que Twitter peut encore t’en apprendre beaucoup ! Personnellement je ne m’en passe plus, c’est le moyen de communication que j’ai de plus direct tant avec mon entourage, mes amis, blog et flux d’information. Après il faut toujours savoir bien configurer son twitter et ses applis pour éviter les désagréments. Il faut aussi savoir participer au flux de manière pertinente 😉 !

  7. c’est vrai que c’est addictif ce truc,moi je ne twitte quasiment pas mais je suis beaucoup de monde et je ne pourrai plus m’en passer pour les infos ou pour regarder la télé ,ton twitt sur Pekin express hier soir m’a d’ailleurs fait beaucoup rire,ton post est très juste.

  8. Je suis bien d’accord avec ce que tu nous dis. Et les spams de certaines blogueuses pour annoncer pls fois le même post c’est vrai que c’est un bémol!
    Xo

  9. Salut!
    Je viens moins souvent commenter mais je passe toujours le matin. Je suis assez d’accord avec toi, et je trouve que tu explique tres bien l’interet de twitter pour un non initié. Peu de gens de mon entourage sont sur twitter et n’en voient pas l’interet. Pour moi c’est à la fois un fil de conversation, mais aussi une sorte de chaine info ideale sue je me serais cree avec mes themes, et mes journalistes chouchou. Chaine d’info mais interactive comme si tu pouvais demander à Claire Chazal de zappet son prochain sujet pour repondre a ta question 😉

  10. Je n’utilise pas Tweeter même si je suis convaincue par ce que tu dis. Peur de l’addiction certainement. Facebook, j’ai toujours mon compte mais service minimum, je n’accroche pas.
    D’un côté, ces nouvelles manières de communiquer sont super pratiques, comme tu dis, mais d’un autre elles créent un stress pas possible, elles accélèrent le temps (qui passe déjà bien vite) et on se retrouve avec des journées express ou des collections automne/hiver déjà sold out en été…cette fuite en avant me fait un peu peur…

  11. En plein boom Facebook, j’ai bêtement suivi le mouvement et je me suis créé un profil… que je n’alimente plus depuis des lustres !
    Dernièrement j’ai découvert Instagram et j’avoue que cela me plaît bien.
    Il me reste plus qu’à me plonger dans Twitter !

    Pour Sarenza, j’ai un autre code : EXCLU30 mais je pense qu’il faut aussi être cliente. Sinon il y a JAVARIVP sur Javari (-30% sur une sélection de chaussures).

    Bonne journée !

  12. Je n’arrive pas à accrocher à Twitter justement à cause de cet succession de nouvelles sans intérêt du style « ce que j’ai mangé à midi ». D’ailleurs j’ai toujours détesté les gens qui pourrissent mon mur Facebook avec ce genre de remarques, raison pour laquelle je n’y vais quasiment plus. Mais je dois avouer qu’en période électorale par exemple, outre les commentaires acerbes dont tu parles, c’était intéressant de suivre les personnes qui avaient une pensée bien structurée, avec un bon argumentaire. J’imagine que c’est pareil avec Twitter, il suffit de suivre les bonnes personnes?
    Merci pour ce gens d’article que je trouve fort intéressant; j’apprécie ta façon d’écrire.

  13. J’aime beaucoup Twitter aussi et je ne me connecte que très rarement à Facebook! C’est plein de pub et ça m’énerve!
    Twitter c’est vraiment sympa pour les bons plans :p Je me souviens quand je vivais à Montréal, j’avais la sensation d’être beaucoup plus connectée à l’Europe.
    Enfin bon je suis tout à fait d’accord avec toi!

  14. Je me demande juste comment « les gens » font pour twitter, facebooker et instagramer en plus de blogger ?? Perso je blog depuis à peine 3 mois et avec deux enfants, un boulot à 4/5ème et la maison à ranger, je suis pile dans mon timing (attention je me couche tôt pour pas « dévisser » la journée). et puis il faut quand même en avoir à raconter des trucs pour tous ces outils de communication non ? Bon le pire c’est quand les hommes/femmes politiques tweet pour pas passer pour des looser d’un autre temps …Là j’avoue, je trouve naze (CF VT il y a peu …) enfin, je dois être ringarde et mal organisée !

  15. Je veux bien te croire mais twitter j y comprend rien lol! Et c est pas faute d essayer! Exemple tu dis que François ressemble au doc de retour vers le futur, moi je dis ouiiiiiii mais j arrive pas a te répondre mdr! Je pense être une grosse quiche sérieusement.
    Sinon instagram je suis super fan mais j attends un iPhone pour poster moi aussi, et pinterest tout pareil juste parce que j adore les jolies images!

  16. entièrement d’accord ! FB c’est insupportable, Twitter c’est génial. J’y aime aussi l’idée de pouvoir communiquer avec des inconnus et de pouvoir suivre « la petite actualité » de gens connus, ce que ne permet absolument pas FB. En plus, pas de sociétés qui viennent faire leur promo sur Twitter ; on est plus dans l’information je dirai, que dans la société de conso. Pourvu que ça dure, car ça, ça fait vraiment du bien.

  17. Moi aussi je suis une accro à Twitter! Malheureusement dans mon entourage je suis incomprise car cet outil leur semble redondant de Facebook, hors ce n’est absolument pas la même chose!

  18. Oups, pardon, au lieu d’écrire « outre » dans mon précédent commentaire j’ai voulu dire « en dehors de »; le français n’est pas ma langue maternelle 😉

  19. J’ai aussi tendance a délaisser facebook je trouve twitter plus spontané et plus immédiat aussi ! Bref chouette article et j’ose à peine imaginer ton état de stress lors de cet incident !

  20. Moi aussi ça m’énerve 6 tweets par jours qui renvoient sur le même post !
    Je crois avoir compris que c’est le nombre d’affichages de pubs qui fait gagner du blé aux blogueuses, alors ceci explique peut être cela… ^^

  21. Je ne suis pas geek. Je ne sais toujours pas à quoi sert twitter :-) .
    Mais j’ai profité du code Sarenza hier soir pour acheter des Bensimon à mes fistons (si j’suis pas geek, j’suis pas « modeuse » non plus 😆 ).

  22. j’adore twitter le seul soucis c’est qu’on a tendance à vouloir y être connecté en permanence, plus on suit de personnes plus c’est prenant.

    en fait faut accepter de ne pas être au courant de tout chez tout le monde et parfois zapper un truc et avoir l’impression de se raccrocher au branches 😀

  23. Un petit comm. pour vous remercier pour le code sarenza, j’ai commandé un sac VB avec une belle économie( mon cadeau de fêtes des mères en retard!)

  24. OK, je dois peut etre etre la seule sans compte Facebook, sans Twitter et autres… Je rate sans doute qque chose à en croire l’engouement de tous, mais bon…Ca ne me tente pas et ne me manque pas. FB, mon chéri a un compte et je sais au moins à quoi ça ressemble mais alors Twitter, aucune idée !
    Mais je peux comprendre au vu de l’histoire du Zhom que parfois ça peut rendre des services.
    J’en connais d’ailleurs un qui a du se prendre un savon pour infos incomplètes et manque d’update en temps réel … Il twitte pas le Zhom ? il est encore à l’age de pierre (i.e. SMS only) comme moi ? 😀

  25. Ouh la la, pas geek du tout perso ! J’ai un compte facebook, que je n’utilise pas (franchement, c’est nul non ??) et twitter je sais même pas à quoi ça ressemble…
    Je loupe certainement un truc, vu l’enthousiasme ambiant, mais :
    1- je suis accro à la vraie vie…!
    2- mes journées ne faisant que 24h, je crois qu’il y a des choix à faire…quitte à ne pas faire les bons ! 😉

  26. J’ai un compte facebook, mais je ne l’utilise que pour avoir des renseignements ou photos sur des articles qui m’intéressent ou pour avoir des réduc…souvent en cliquant sur le « j’aime », on a 10 % ou autre !
    Et c’est même devenu un rituel avant achat, si la boutique a un compte facebook, j’y vais toujours avant de payer…pingrerie quand tu nous tiens :)
    Belle après-midi !

  27. Ca permet aussi de réserver rapidement un item du vide-dressing en attendant de pouvoir écrire un mail en bonne et due forme (genre pendant un repas qui s’éternise chez les beaux-parents ;))

    Personnellement j’aime le côté spontané, la possibilité d’interagir avec des « inconnus » relatifs assez facilement. Un peu comme à l’époque où je me faisais des connaissances sur des forums spécialisés, mais en plus rapide et moins demandant en temps (quoiqu’il ne faut pas devenir trop accro ;)). Je jongle entre Facebook et Twitter en fonction de mon public (certains groupes d’amis seulement – fb – ou public, justement, avec Twitter).

    Sinon je plussoie le post-scriptum ^^

  28. Si toi, tu pourrais avoir un pinterest pour partager visuellement tes coups de cœurs ou juste pour te souvenir d’un look, d’un vêtement, etc.

  29. Je n’utilise pas twitter, j’ai l’impression que c’est trop compliqué (je ne sais pas pourquoi). Mais je suis d’accord pour dire que toutes ces nouvelles technologies nous rendent bien trop stressé!!!
    Bises

  30. Je ne me suis pas encore mise à twitter, et suis très loin d’être une fan de facebook. L’idée d’être connectée 24/24h me fait un peu peur je dois dire. Comme si l’intrusion était matérielle alors qu’elle n’est que virtuelle. Peut être un jour je m’y mettrai, en sélectionnant les personnes avec soin, et surtout quand mon chéri va commencer ses deplacements pro… 😉
    Sympa cet article, ça change de ce qu’on peut voir sur la blogo c’est agréable.
    http://www.leboudoirdemathilde.wordpress.com

  31. Je ne me suis penchée ni sur Twitter, ni sur Instagram, ni sur Facebook, ni sur Pinterest.
    On va dire que je suis loin d’être à la page pour toutes ces choses là (et pour trouver de l’information pertinente dessus, c’est pas forcément plus facile pour moi…)

  32. Pour ma part je n’ai pas de compte twitter et j’ai supprimé celui de facebook car les publications me gavaient.
    Mails et sms çà me suffit largement pour communiquer. Je ne ressens pas le besoin d’être connectée en permanence avec mes proches et encore moins le monde entier.
    C’est un peu comme les chaines d’info continue 90% du temps on apprend rien d’intéressant.
    Mais j’aime quand même internet, beaucoup même, mais pas fan du tout des réseaux sociaux.
    J’ai l’impresssion d’être un ovnis quand je lis les commentaires :)))

  33. Super post, j’adore ta plume :))
    Je suis aussi une fan de twitter que j’ai découvert il y a à peine 6 mois quand j’ai commencé mon blog. Mais depuis quelques semaines je suis plutôt dingue d’instagram, j’ai même du mal ces derniers jours à twitter sans support photo.
    Ceci dit, la valeur de twitter est énorme. Si on suit les bons comptes on découvre les nouveautés qui nous intérèssent à l’instant. Précieux, addictif et déconcertant par moments.
    L’histoire de l’avion de ton mari est dingue !
    a bientôt xx

  34. J’ai trouvé ton article très intéressant ! J’ai mis du temps à me mettre à twitter je n’ai pas tout de suite saisi son utilité ! J’avoue que ça devient vite addictif et malheureusement je n’y était pas lors de choc 3suisses :))
    Ton histoire est super en tous cas je trouve ça fou aussi !
    Aller m’en vais faire un tour sur Sarenza :))
    Justine
    http://www.lesnoeudsdejustine.com/

  35. Pingback: Ca vaut le coup un Kindle ? | The Beauty and The Geek

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *