Gatteo Mare (IT)

(Cela fait 15 jours que nous sommes rentrés. Je fais durer le plaisir avec les photos)

Il fallait bien les vacances plages-sable-pâté-plouf et cie. Le pied total du 4 ans 1/2. Nous avons donc à regret quitté la Toscane pour traverser l’Italie dans sa partie la plus étroite et nous retrouver sur l’Adriatique, non loin de Rimini mais dans la version familiale-pépère (MIMILISATION, je vous dis !) : Gatteo Mare. Sorte de Grau du Roi du coin si vous voulez mon avis. Dépaysés mais pas trop.

gatteo1

Partant avec une amie pour ainsi dire italienne, vous étions prévenus des us et coutumes des vacanciers du cru. Comprendre : une spiaggia libera* réduite à la portion congrue, 20 m tout au plus, le reste étant une forêt de parasols flanqués de 2 « lettini » : les fameux bagni.

Alors en tant que bon français râleur, l’idée d’être redevable de 15€ jour pour nos 2 transats alignés façon classe éco d’un gros porteur ne nous emballait pas plus que ça…
Le principe c’est une suite de petites paillotes, les « bagni », généralement de petites entreprises familiales qui proposent : bar, parfois resto ou animations pour les enfants, voire le goûter gratis (ou pas), douches, toilettes, et menus services comme stocker tout le bazar de plage (et Dieu sait qu’avec un loupiot on trimballe du plastique). Rien qu’à Gatteo, il y en a 41…
On choisit et on réserve ses « lettini » : 2 transats avec un parasol, plus tu te rapproches de la plage, plus c’est cher.
Je vous sens devenir sceptiques, on l’était aussi.

En revanche à la fin de la première journée … Comment vous dire… Le confort du bidule en toile, avec petit oreiller et pare-soleil orientable intégré, le parasol avec la minitable et les crochets, laisser le bazar, les toilettes HYPER propres (la honte en France, mais vraiment, l’Italie nous met une bonne branlée sur ce point là), les enfants qui arrivent quasi toujours à jouer à l’ombre… pour peu qu’on soit dans les 3 premiers rangs, donc près de la mer, et avec un bon bouquin, c’est LE PIED. Nous qui d’habitude plions bagage après une heure ou deux à crâmer, suant pour trimballer le matos, là tu y restes la journée avec plaisir.

gatteo2

(oui mon titi, le sable ça rentre dans les sandales…)

gatteo3

gatteo4

gatteo5

gatteo6

gatteo7

gatteo8

Immersion totale :

Robe Ba&Sh et haut de maillot PrincesseTamtam via PlacedesTendances
– Basket Nike Free
– Collier Adeline Affre
– Bracelets Mimilamour
– Chapeau de paille acheté à San Gimignano (made in Italy, si si)

Photo bonus sur le « runway » :

gatteo9
* une pensée pour la famille Lequesnoy que nous avons vue débarquer au milieu des parasols : chemisette, bermudas marine et bob blanc X 4 : le papa, la maman, le porte-bébé et la progéniture, lestés de nattes en paille dépassant des sacs à dos Quechua et du bon vieux bidule rayé bleu et blanc à planter. Des français, sans aucun doute, à la mine déconfite. Je crois qu’ils la cherchent toujours (la plage publique).

49 commentaire pour “Gatteo Mare (IT)

  1. Ah, ces baskets … J’ai l’autre couleur. Limite si je suis pas tentée de les lettre « a la ville » tellement elles sont belles.

    Étant frontalière (Monaco est a une poignée de km de l’Italie), il est clai qu’ils sont tournés vers le tourisme ET la famille. Du coup, plages privées certes, mais journée famille tranquille sans avoir l’impression de gêner avec nos chères têtes blondes.

    • ah mais je les ai prises « pour la ville » justement !
      (mais on peut faire du sport avec, impec pour la valise en voyage donc)

      Et c’est clair que les italiens sont adorables avec les enfants !

  2. C’est une vraie torture de voir ces photos de plage, ça me donne envie d’y retourner illico mais c’est pas possiiiible !!
    Sinon fan de ta robe BA&SH ! Elle te va bien !

  3. La plage privée a quand même ses avantages… on abandonne un peu le « personnel » pour aller avec la masse, mais soyons sérieux, aller à la plage dans ce genre d’endroit n’est-ce pas déjà aller avec la masse? J’aime bien le confort du transat et autre matos, sans avoir à l’amener moi-même !

    En tous cas, belles baskets, tu peux faire du sport avec ou pas? :-)

  4. Mimilisation, mais en mode ‘encombrement minimum’:-D
    Tjs faire comme les locaux (ou du moins essayer) ! Je ne revendique pas la connaissance ultime des autochtones mais c’est vrai qu’on a pu éviter certains écueils de novices (cf nos pauvres « Lesquenoy » qui avaient faux sur toute la ligne: encombrement maxi pour un résultat nul).
    Hé hé, lettini raccord avec RAL/bikini.La classe 😉 Et tout ça avec tjs cette super lumière…

  5. J’aime bien ce genre de plage même si comme tu le dis si bien ça fait un peu alignement faço classe éco. C’est tellement clean qu’on doit à peine oser sortir sa serviette et son bazar de son panier !!!
    En tout cas, tu restes fashion jusqu’au bout des pieds, faisant j’en sur sur passer pour des souillons les italiennes toujours parfaitement lookées !

    • et j’ai été bluffée : personne ne cherche à piquer le transat du voisin, tu peux tout laisser et tu retrouves tout après le dej, c’est hyper propre, franchement, ça a du bon !
      (par contre les italiennes bombasses on les cherche toujours)

  6. J’aime les plages de l’Atlantique alors là evidemment ça ne me fait pas rêver du tout…au contraire, je préfère aller au Grand ou Petit travers au moins c’est gratuit lol
    Les autres posts italiens étaient plus sympa 😉

  7. On a testé les plages italiennes et je peux te dire qu’avec un petit bebe, on était ravi de cette organisation! On perd un peu le côté nature ms changer bebe sur le transat propre, déballer toutes ses affaires et être bien à l’ombre, c’était le rêve! J’ai bcp aime tes vacances italiennes, on était ds le sud, cela ns donne envié d’aller plus au nord l’an prochain

    • je ne suis pas sûre de comprendre ta remarque… Ces « bagni » n’ont rien à voir avec les plages privées en France, connotées un peu VIP, ils sont au contraire très populaires. Je me moquais plus des français qui débarquaient visiblement peu renseignés sur les habitudes locales

  8. c’est vrai que tout est fait pour le confort du vacancier sur l’ Adriatique, et j’ ai été surprise par autant de propreté par rapport à la France

  9. Pour la propreté j’ai été bluffé par ce reportage sur France o hier soir. C’était sur deux couples qu partaient à pieds durant plusieurs mois en se fêtant héberger et ou nourrir par les habitants sur leur passage. Deux histoires différentes vraiment super intéressantes. J’ai un peu pense à toi d’ailleurs il y en avait une qui s’appelait Cécile je crois et comme tu as beaucoup voyagé :) bref à un moment un des couples dort dans des toilettes publique…en suisse!!

  10. Les baskets sont top bien sur mais tout le monde l’a dit moi ce qui me plait le plus c’est ton loulou son sable et ses sandales :) haha trop mignon il devait pas être ravi ravi le sable entre les doigts de pieds ça gêne mais qu est ce qu’il est mignon et qu est ce qu il a du aimer ces vacances. ♡

  11. Eh bien moi, j’avoue que j’apprécie énormément mon transat avec maxi matelas et parasol lorsque je suis sur la costa del sol ! En revanche, le côté roots serviette sur le sable au Cap Ferret lorsque je rentre à Bordeaux demande toujours une réadaptation…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *