Florida part 1 : Miami & Everglades

Rassurés par le séjour guadeloupéen de l’an dernier, on est donc repartis cette année avec notre loupiot sous le bras. Le vol long-courrier ? Même pas peur, il est briefé, pas un seul « maman, c’est quand qu’on arrive ? ». Merci les films, dessins animés et cie. D’ailleurs en passant, si vous emmenez votre progéniture (jeune), c’est pas mal de prévoir un casque audio adapté aux petits pour l’avion : on peut le brancher de suite sans attendre la distribution et il tient mieux.
Par contre à l’arrivée, ces petits machins c’est très rapidement out of order, autrement dit un bon poids mort à trimballer en plus des valises. Du coup :

=> Debrief Miami :

Donc on avait prévu le cas du bonhomme effondré impossible à réveiller dès 18h. Et on a pris un studio à Miami Beach via AirBnB (c’est celui de Jackie, je vous mets le lien, il est bien pour une famille 2 adultes 1 enfant), résidence au bord de la plage, piscine et vue imprenable sur la mer. Par contre, c’est au nord du quartier Art Deco, il y a un voiturier pour le garage souterrain, mais comme c’est galère pour se garer on peut prendre le bus ou un taxi (compter 11$ pour Lincoln Road).

miami1
(robe Susanna Monaco, marinière Boden, gilet Helmut by Helmut Lang, sac Jojo Jérôme Dreyfuss, Birkenstock Sydney, Collier Pamela Love)

miami2miami3

miami4

Glop : On a pu prendre un bon déjeuner chez Jerry, le petit a découvert et adore les pancakes, on a fait une balade sur Ocean Drive pour admirer les façades et j’ai même pu passer chez Madewell sur Lincoln Road.

Pas Glop : décalage horaire, marche (il y a des vélibs à Miami, ça doit être génial pour se déplacer, mais pas de siège enfant), ville : 2-3 heures c’était le maximum, on ne peut donc pas dire qu’on ait découvert Miami. Idem pour les sorties le soir, ce n’était pas possible. D’où une location confortable avec kitchenette, piscine et plage.
La visite de Miami a été réduite à la portion congrue, on le savait il fallait s’adapter. Dès le lendemain, nous sommes donc repartis.

=> Les Everglades :

A faire absolument avec les loupiots. On est passé par le nord car on rejoignait ensuite Naples, du coup on est entré dans le parc par Shark Alley. On a loué des vélos (avec siège enfant, c’est trop long pour un petit en pédalant) et on n’est pas déçu, des alligators par douzaines, tu croises.
Puis il faut absolument faire un tour de Air Boat, Bernard et Bianca assistés par Evinrude, vous voyez. Le tout dans la mangrove, et avec le coucou des raccoons. (on l’a fait à Everglades City, je crois qu’ils se valent à peu près tous)

ever1

ever2

ever3

(chemise Madewell en lin achetée sur place, short Joe’s Jean => Mon short PREFERE)

ever4

Glop : on voit (vraiment) beaucoup d’animaux, et très proches… si si. Le tour en bateau est incontournable, et si en plus on peut porter un alligator, carton plein pour les enfants !! (je crois que c’est son souvenir le plus marquant)

Pas Glop : le tour entier de 25 bornes en vélo est un peu monotone (voire long, mais on sent le RPM !) même si au bout on peut accéder à une tour d’observation qui est pas mal (on dirait l’Afrique, dixit le loupiot, effectivement, de là haut on voit un petit air de savane)

ever5

ever6

ever7

ever8

L’anecdote : Donc, nous avons loué des vélos. Vous savez les machins qui pèsent 3 tonnes et freinent en rétropédalant. Et pour se faire, direction une cabiute où se tient le ranger/cowboy/biker typique américain d’un certain âge, queue de cheval incluse. On me demande un ID, je pioche au hasard un des 3 passeports dans ma besace : le mien. Et voilà qu’il me dit « oh you’re from Dijon », oui, enfin j’y suis née, j’y ai ma famille, tout ça… « I have my daughter there, she lives in Gevrey-Chambertin » ah ben tu parles que je connais, c’est un peu MON village quoi. « Her name is Nathalie R-C ». Sans blague ? C’est une copine, on a juste passé 6 mois ensemble pendant une formation, elle habite à côté de chez ma grand-mère.
Nan mais je vous demande, la probabilité*  non seulement de le croiser mais en plus de réaliser que je connais sa fille ?

Il a voulu qu’on fasse une photo ensemble pour lui rapporter, je vais essayer d’y passer aujourd’hui, cela fera l’occasion de se revoir (on s’est perdue de vue pendant mes expats, j’avais un très vague souvenir d’un papa américain).

* ca vaut limite plus que le voisin d’enfance à Kourou ou le nez à nez avec le boss de mon mari en pleine place du Chateau à Prague un week end de pont (il fallait jouer des coudes, la probabilité qu’on tombe PILE dessus ?)

26 commentaire pour “Florida part 1 : Miami & Everglades

  1. Quelle chance, c’est mon rêve de partir au soleil quand il fait froid, et je ne connais pas Miami, j’aimerais beaucoup y aller. Tes photos sont très chouettes!
    Sur le plan Madewell, je connais la marque mais très mal, donc je suis intéressée. J’aime beaucoup la chemise en lin en tout cas!

  2. Ah contente de voir tes photos….on y pense aussi un jour avec le Loulou

    La on est en Afrique du sud en famille….encore 24h et retour au froid…

  3. Génial! Merci pour les conseils, une destination qui ne me tentait pas au départ mais je pense qu’elle est très bien pour un voyage en famille. Superbes photos

  4. Je crois que tu as gâché bp de tes looks de vacances à porter des Birks… (nan mais quelle idée de miser sur ce qu’il y a de plus moche alors que tu possèdes des sandales ou des ballerines confortables à la pelle !)

    Y’a un truc pas clair dans le texte : qd tu dis « Par contre à l’arrivée, ces petits machins c’est très rapidement out of order », tu parles du casque audio ou du loupiot ?? Si c’est le casque, il suffit de le mettre autour du cou, sur les épaules, et voilà ; si c’est le loupiot, des fois je suis choqué de ta façon de parler de lui…^^

    • Tout à fait d’accord avec toi :
      Les birkenstock devraient être interdite !! 😉
      Ce n’est pas possible de gâcher des look avec de telles horreurs…

  5. Miami, et toute la Floride, c’est vraiment pas le coin des USA qui m’attire le plus. Mais ton petit descriptif et tes photos ici et sur instagram commence, un peu, à me faire changer d’avis !
    Mais avant la Floride, il reste le Montana, l’Oregon, et surtout retourner à San Francisco, ma ville préférée des USA.

  6. Merci pour ce retour sur Miami!
    Le bateau dans les everglades! çà me donne trop envie et me fait penser à une célèbre série! :)
    Ta rencontre avec le père de ton amie, m’a fait penser à une rencontre que j’ai eu en Thaïlande! Et je te rejoins dessus! Quelle est la probabilité de rencontrer quelqu’un qui nous est proche mais aussi loin de notre lieu de vie habituel? :) Bonne journée

  7. Merci de nous faire partager ces photos ! Je ne suis pas particulièrement attirée par les US, mais le fait de savoir que ce coin de nature est accessible avec des petits, cela donne matière à réflexion… Alors pour le jour où j’oserai embarquer mes minettes dans un avion pour plus de 3 h de vol, pourquoi pas :)

    Bonne journée !

  8. Trop contente à la perspective de tes billets sur la Floride. Avec 3 semaines en famille prévues pour cet été, je vais pouvoir suivre tes conseils !

  9. Ravie de lire ce chouette petit carnet de voyage! Vous avez bien profité! ça donne envie de partir en vacances!
    Elle m’a l’air très chouette cette chemise!

  10. Je connais bien Miami mais pas les Everglades par contre mais C’est fou comme le monde est petit. Moi qui n’ai jamais vécu à Paris, j’y croise souvent dans la rue ou dans le métro des amis/connaissances qui eux non plus n’y vivent pas (comme justement la dernière fois ma copine qui vit à Miami) mais ce n’est pas aussi surprenant !

  11. jolies photos qui donnent envie…de partir loin! Sympa:)
    La chemise et le short sont trop chouettes…j’aurais aussi acheté…bonne pioche!

  12. J’adore tes récits de voyages… surtout quand il s’agit de Miami, où je trépigne d’aller depuis plusieurs années!
    Celles qui n’aiment pas tes birkenstock pourraient le dire plus gentiment (ou ne pas le dire tout court non? Ce n’est pas ce que je préfère comme chaussures, perso, mais quand on se ballade beaucoup on est bien contente de ne pas avoir les pieds comprimés et/ou en compote).
    Quant à cette anecdote avec le père de cette amie.. Le monde est parfois incroyablement petit!

  13. J’adore tes récits de voyages… surtout quand il s’agit de Miami, où je trépigne d’aller depuis plusieurs années!
    Celles qui n’aiment pas tes birkenstock pourraient le dire plus gentiment (ou ne pas le dire tout court non? Ce n’est pas ce que je préfère comme chaussures, perso, mais quand on se ballade beaucoup on est bien contente de ne pas avoir les pieds comprimés et/ou en compote).
    Quant à cette anecdote avec le père de cette amie.. Le monde est parfois incroyablement petit!
    Bises

  14. Pingback: Floride Part.2 Naples & Sanibel | The Beauty and The Geek

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *