Fashion tocs

L’autre jour, Aurélia nous faisait remarquer combien le streetstyle avait perdu en spontanéité, en fraîcheur, en réalisme et était devenu la foire au n’importe quoi, la course à la notoriété 2.0. Quitte à se coller un mix d’imprimés arlequins + léopard + camouflage avec des oreilles de Mickey ou se balader cul nu dans la neige pour être immortalisé. Le ridicule ne tue pas, mais la pneumonie, faites gaffe un peu quand même les gens.

Bref, je l’avais déjà évoqué lors de mon passage à la fashion week de Londres. D’ailleurs si vous regardez les arrières plans de la grande majorité des sites de photos « streetstyle », une fois sur deux c’est pris à Somerset House ou au Jardin des Tuileries en pleine fashion week, où il n’y a qu’à appuyer sur la gachette au hasard de la foule et en avoir pour 6 mois de publication. C’est sûr, cela prend moins de temps que se balader au hasard des rues mais s’identifier aux mannequins ‘off duty’ ou aux rédactrices de mode pointues c’est plus compliqué.

Ceci étant posé (avant c’était mieux, bla bla, toussa), je regarde toujours ces sites, certaines associations – même si hors saison – me parlent, on sait que les créateurs / marques les regardent aussi et on peut jouer à deviner les prochaines tendances hors podiums. Sauf que ce n’est pas / plus transposables directement à la vraie vie, on le sait, sans même parler de sandales dans la poudreuse. Exemples (récents, crédits Stockholm Street Style) :

Nan mais QUI, en vrai, porte son manteau tout juste posé sur les épaules ? C’est vrai, c’est plus joli, on peut voir toute la tenue en dessous sans que le pull ou la chemise fasse de mauvais plis car engoncés dans les manches, c’est frais, aérien. Tellement même que j’ai essayé ! Pensez.
Sauf que moi quand je fais ça, il y a un coup de vent ou je dois lever le bras pour parler à mon iPhone et je me retrouve au mieux en version mono-épaule, au pire par terre, si on a évité la crotte de chien on est content => pas praticable (ou alors il faut un scratch à l’intérieur des épaules ? C’est comme le scotch pour maintenir le décolleté aux Oscars vous croyez ?)

2ème exemple :

Et QUI, nan mais QUI porte un bonnet de Grand Schtroumpf, pour de vrai ? Rouge et tout on se croirait en 1789 ? Limite si j’ai pas envie d’essayer de me le poser délicatement en haut du crâne comme ça et d’aller voir mon « voisin-la-langue-bien-pendue » pour rigoler…

Je ne dis pas, il est (très) facile de tomber dans certains travers, moi la première, mais un peu de recul parfois…

48 commentaire pour “Fashion tocs

  1. il y a effectivement des looks volontairement grotesques pour attirer le photographe, savoir se mettre en avant avoir un coup d’avance et tant pis si on ressemble à rien (les goûts et les couleurs ok).le streetstyle est devenu un business rôdé, naivement ridicule, attention au copier-coller donc.

  2. ça me fat penser à un tweet de Géraldine (Café Mode) qui montrait tout l’attirail mis en place pour un « street style » plus vraiment de spontanéité dans l’air…

  3. Eh bien, c’est pour ça qu’on vient lire les blogs, parce que vous êtes dans la vraie vie (Sauf peut-être certaines blogueuses qui ont pris le melon mais je ne nommerai personne) parce que les photos des magazines sont bien souvent importables ! Il y a d’ailleurs dans Marie-Claire (enfin, il me semble que c’est ce mag.) une rubrique très drôle où la journaliste doit porter quelque chose d’improbable pendant une journée et essuyer les réflexions d’abord de son entourage et ensuite des humbles mortels que nous sommes ! C’est hilarant !

  4. Ah ça pour être grotesque tout ça….
    Enfin…. je viens de m’acheter une écharpe et son bonnet rouge… Et si j’essayais comme sur la photo histoire de ressembler moi aussi au petit bonhomme bleu …
    Non mais des fois !
    Annabelle

  5. hello!

    Depuis le temps que je n’ai plus mis de commentaire, mais je suis toujours une fidèle de ton blog!
    Ah comme c’est vrai ce que tu écris et rigolo!!!!!
    J’adore Scott Schuman et lui même dit que par exemple Anna Dello Russo exagère et qu’il ne la prend pas toujours en photO? Ce qui rend malade cette dernière!
    Alors, oui autant on peut s’en inspirer autant c’est pas voir souvent pas dans la réalité!

  6. J’apprécie beaucoup ce post ! Je suis des blogs mode depuis des années maintenant, et c’est vrai qu’à leur essor, j’aimais voir des filles de tous les jours et leurs styles originaux. Et on ne peut pas nier qu’aujourd’hui, des choses ont changé : toujours les mêmes décors (donc événements), beaucoup de mannequins, beaucoup de marques de luxe et de créateurs (inaccessibles pour la plupart), les mêmes poses, les mêmes tics de style, les mêmes mariages de pièces et de couleurs… J’en suis encore pas mal pour le plaisir des yeux… Mais désormais pour des idées concrètes de tous les jours, j’apprécie davantage de regarder de bons lookbooks de filles normales sur Youtube (quelques anglaises ont beaucoup de style à mon goût !).

  7. Le streetstyle ne se limite heureusement pas qu’aux fashion weeks 😉
    Des sites comme Mr.Newton ou Style and the City sont vraiment inspirant et ne te sortent pas de la mannequin off-duty et des photos de la dernière fashion week pendant 6 mois.
    Après, pour la majorité des sites, c’est vrai que ça peut-être assez rébarbatif, on voit souvent les même looks, les même personnes…Cependant, il suffit parfois de prendre un peu de distance avec tout ça (non, ce n’est pas parce que telle rédactrice porte telle pièce de telle façon qu’on doit faire pareil), et on peut déceler une association de couleurs audacieuses, un mix d’imprimés prometteurs, ou une façon de porter et de combiner une pièce classique.
    Je pense que le streetstyle durant les fashion weeks sert surtout à voir comment les futures tendances ont été interprétées, et à faire le show. Niveau style, on ne va pas apprendre grand chose, vu qu’on ne va voir que des pièces hors de prix et tendances, mais deux fois par an, un peu de spectacle, pourquoi pas.
    Pour le reste, la plupart des photos qui m’inspirent ne proviennent jamais de clichés pris durant la fashion week.
    Bref, tout ça pour dire que le streetstyle durant les fashion week, c’est sympa mais un peu trop show-off, on est d’accord 😉

  8. pétée, de rire, j’ai justement pensé à tout ça hier en envoyant à une copine ce look et en lui disant: « tiens je vais aller bosser comme ça »:
    http://carolinesmode.com/stockholmstreetstyle/art/262358/miroslava_duma/

    UN look portable UNIQUEMENT entre: les Tuilleries et l’hotel Crillon parce que rien que si elle se hasarde rue des Françs-Bourgeois – qui pourtant est une rue branchée, hein- elle sera déjà ridicule…

    (ps: je trouve le coup de porter son manteau sur les épaules sans le mettre (et si tu fais pas ça, t’es pas fashion week) d’un ridicule sans nom. En plus là, avec ses moignons de manches retournées, elle l’air malin, tiens…

  9. En même temps, je ne suis pas dupe. Je regarde ce genre de photo vite fait quand je tombe dessus mais j’ai encore mon libre arbitre et ma propre critique.
    Nous sommes toutes complétement aptes à juger du ridicule et de ne pas « copier » certaines tendances. Comme ce bonnet ! Je suis maman, j’ai pas envie qu’on se moque de moi devant mon fils et je vois bien que ce bonnet et atroce. Je trouve toutefois la photo très belle.
    Le streetstyle improbable a toujours existé. Après, la photo pour moi est un art, et si une fille veut être en escarpin dans la neige grand bien lui face. Il n’empêche que les photos sont souvent réussis.
    Et puis voilà, j’ai porté mes Sam Edelman en Léo au bureau et on ne m’a pas lâché la grappe de la journée avec mes pompes. Parfois si peu de chose dérange tellement de gens ….

  10. Le manteau sur les épaules, j’ai toujours trouvé ça mémère ! Il faut dire que j’avais une de mes tantes qui portait toujours comme ça sa veste en laine ( même pour aller à l’église ), forcément, dans mon esprit, ça fait vioc ! lol :)
    C’est vrai que certaines tendances sont souvent bizarres mais en général, elles correspondent à la personnalité de ceux qui les portent.
    Bonne journée !

  11. Et bien moi ça me manque le « vrai » streetstyle, d’ailleurs si quelqu’un a des sites/blogs à proposer je suis preneuse. Parce que personnellement je ne regarde même plus toutes tenues qui sont pour la plupart grotesques ou les mêmes que celles des défilés. L’intérêt du streetstyle n’y est plus.

  12. La fille dans la neige, c’est uniquement pour la photo et s’est plutôt réussi. Du fluo sur fond de neige c’est hyper esthétique mais personne n’est dupe, ce n’est pas une tenue de tous les jours.
    Quant au public des fashion week-end, il réfléchi des semaines durant à sa tenue du jour, tous les détails sont minutieusement pensés. Et pour rien au monde ne voudrait passer inaperçu et se fondre dans la foule.
    Ce n’est qu’un jeu rien d’autre.
    Et nous, quand on a une soirée un peu spéciale, un évènement particulier, on fait de même.
    La mode n’est qu’un jeu et heureusement que dans les magazines nous n’avons pas que des look de rue qu’on croise au quotidien et qui pour la plupart n’ont vraiment rien d’intéressant.
    J’attends autre chose des magasines et des photographes.
    La réalité est dans la rue, le rêve en photo.

  13. Le streetstyle, soyons honnête, a toujours été une carte de visite pour se faire connaître (les gens photographiés sont souvent stylistes, artistes, apprentis acteurs, etc). Et quand on veut attirer l’attention, bien on en fait des tonnes !

    Le point positif de montrer des looks improbables (relayés par les blogs et par la presse mode), c’est qu’on ose (nous pékins moyens) s’approprier quelques pièces fortes : on peut sortir dans la rue avec un chapeau, un sac fluo, un gros collier sans se sentir déguisé puisqu’il y a de fortes chances de croiser quelqu’un qui les porte aussi.

  14. le manteau porté sur les épaules, j’ai toujours trouvé ça super classe, mais effectivement impossible à pratiquer.

    les bonnets rouges m’ont bien fait marrer, pour le coup c’est juste comique, je vois pas le potentiel fashion 😉

  15. mais pourquoi donc se « déguiser » au lieu d’être soi-même ? ça devient risible quand certain(e)s perdent leur personnalité pour gagner une seconde de notoriété !
    celle avec le bonnet rouge, déguisée en Arlequin, en est un très bon exemple ! pfiouu !

  16. Heureusement que le ridicule ne tue pas … moi, j’ai trois mots qui résument mon état d’esprit vis à vis de tout ça : ça me gave. Tellement d’ailleurs que je fuis la plupart des blogs mode, désormais. C’est d’un snobisme, alors là même que, à mon goût, ces énergumènes ne discernent même plus l’original du moche et ridicule. Enfin bref … *secoue la tête*.

  17. Je dis comme Patanok : les filles de 1.75m et taille 34 dans la rue, il y en a et heureusement , mais les filles qui font du 38 ou du 45 pour 1m60, il y en a aussi ! Et certaines sont plus jolies que les maigrichonnes … on est de toutes les morphologies et tailles différentes , et on ne voit que des anorexiques en photo , c’est énervant ! Surtout, il faut se respecter soi-même et ne pas tenter de se déformer pour ressembler à une autre. Faire un petit régime pour être bien dans son corps et éliminer 2kg, je dis OK, mais pas d’abus contraignant, surtout pas.
    Et pour revenir à ton article Walinette, je suis totalement d’accord avec toi, ce qu’on appelle « la mode » est bien ridicule parfois. Il ne faut pas la suivre à tout prix, toutes les formes et les styles ne vont pas à tout le monde, et il y en a qui ne vont même à personne.

  18. A trop se regarder le nombril, on peut perdre le recul nécessaire qui nous protège du ridicule…mais comme tu dis ça n’a jamais tué personne !!!
    Au passage, depuis que je t’ai « présentée » à mon homme via 100% mag, il me demande tous les jours si ma tenue est approuvée par Cécile…

  19. Ma grand-mère porte très bien le manteau sur les épaules… Si ça va devenir le it-machin chose, je prendrai des cours avec elle (il faut dire que ma grand-mère est très classe).

  20. Le manteau sur les épaules, c’est un peu old-fashion, mais cela peut m’arriver (pas dans la rue) mais quand je vais d’un bâtiment à l’autre sur mon campus. Je demanderai à mes étudiants d’immortaliser la chose 😉
    Le bonnet rouge, j’ai presque le même, je le porte à la montagne pour faire du ski et d’ailleurs mes tenues de ski sont aussi délirantes qu’un costume d’arlequin. Il y a de l’espoir parce que c’est attifée de la sorte que j’ai séduit ma moitié…
    Soyons sérieuse, il y a bien longtemps que je regarde avec un air un peu distant le soi-disant « street style ».

  21. C’est peut être parce que genre de sites montrent des trucs un peu surréalistes (voire grotesques) que des blogs comme le tien, celui de Coline, Punky..etc ont encore de beaux jours devant eux.

    Au moins on y trouve de vraies femmes, avec des « problématiques » fashion (euh on joue pas sa vie quand même) telles que: quelles fringues ou sacs quand on a des mouflets/ mille trucs à trimballer/ 100km à faire à pied en ville…

    Tout le monde ne passe pas sa vie devant l’entrée des défilés Haute couture en attendant d’être shooté – par le plus graaaaand des hasards – par Garance Doré..

  22. Ah, c’est bien vrai! Le streetstyle ne veut plus rien dire, aujourd’hui. Je me revois feuilleter les magazines il y a 5 ans et dévorer les fameuses pages « Look de rue »… Ce que j’y voyais alors est bien éloigné de ce qui s’affiche maintenant. Et je me sentais bien plus proche de la mode, et du coup bien moins « bonne à rien » en matière d’associations. Car à force de voir des nanas ultra-lookées même avec 25cm de neige sous les pieds, tu finis par te dire que c’est toi qui ne fais pas ce qu’il faut pour ressembler à quelque chose, ahah.

  23. En même temps, ça ne reste que de la mode! Et donc limite je m’en fous que ce soit travailler/surfait ou irréaliste. Pour le « vrai » street style, il suffit de se balader dans la rue et piocher dans les looks qui nous plaisent. Et de la même manière, les looks dans les blogs sont aussi quelque peu travaillés (looks photographiés sans manteau d’hiver en… hiver, poses pas tout le temps naturelles, etc). Bref, prenons ça avec le sourire et légéreté!

  24. J’ai bien rigolé 😉

    J’aime beaucoup aussi les gamines du Marais, qui font du 34 et 1m75 (bon, qui ont 15 ans aussi) et qui se baladent habillé comme des mannequins ou avec des looks trouvés sur des blogs ie. très jolis mais pas franchement adaptés à la « vraie vie » ou surtout à leur âge…

    Si j’y pense j’essayerais de te prendre une ou deux photos, c’est parfois touchant autant que drôle.

    Le street style existe en dehors de la fashion week, mais à mon humble avis il fait mal (ou alors il fait rigoler les passants et c’est plutôt pas mal en ces temps moroses) :)

  25. J’ai tellement ris en te lisant ! 😀

    Je me fais souvent la réflexion aussi, certains blogs d’ailleurs sont devenus des « musées » pour moi, j’y vais pour regarder, je trouve ça rigolo/étonnant comme de l’art abstrait mais je le ramènerais pas à la maison quoi 😛

    Ceci dit je ne sais pas si à l’inverse, un style très classique comme le mien, un tantinet psychorigide en terme d’associations de couleurs/imprimés/formes, un brin redondant voire ennuyeux du coup, vaut vraiment plus la peine d’être blogué. (en fait, je pense clairement que non) Je me dis qu’il y a déjà les lookbooks des marques et les vitrines pour ça, proposer des associations faciles / passe partout c’est leur créneau… Et quand je vois le succès de Betty et ses tenues souvent improbables, ça me conforte dans l’idée que l’intérêt des blogs est sûrement ailleurs que dans la « notice d’habillement » finalement. A méditer ! 😛

    Bisous

  26. Votre article m’a bien fait rire. Quelle bouffée d’air frais!!! Moi non plus, le manteau ou l’imper sur les épaules ça n’a jamais marché!
    Toutes ces photos de « street style » (nombril ou ego style serait plus approprié) à la sorties des fashion weeks me laissent perplexe. Et quand on lit les commentaires de journalistes de mode qui les accompagnent, c’est du délire…. Je sais, les goûts et les couleurs ne se discutent pas… Mais bien souvent (trop souvent!) plus les pièces et accessoires sont dépareillés et jurent entre eux……plus cela nous est présenté comme le signe d’un discernement esthétique et d’un sens de l’élégance hors du commun!…….
    Euh!…Mais où va-t’on?…

  27. Moi j’aime bien mais c’est pas évidant quand il y a du vent. Cela m’arrive de porter mes vestes, tailleurs, manteaux, trench… sur les épaules pour un look différent. les autres look sont grotesque surtout la dernière photo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *