C’est générationnel

L’autre jour (enfin, l’autre mois/année, ça date un peu, tellement que ne retrouve pas le lien), je lisais la note de Sarah sur le comment c’était un peu la merde de se prendre en photo sur son blog. Tellement qu’on n’est pas mannequin – pas maquilleuse – pas styliste. Et que la tenue tellement géniale tip-top qu’on a dans la tête voire même le miroir, et bien tombe à plat (dans le meilleur des cas) une fois qu’on a un oeil extérieur dessus, autrement dit : une photo (ah non, ça c’était Marie).

A se demander ce qui parfois pousse à réitérer encore et toujours.
Franchement, j’aurais une poupée-mannequin taille nature sous le coude ça serait plus simple.

Rajoutez à cela le réflex capricieux sur son pied, OK le flou c’est joli mais pas sur moi, on s’en fout de mettre en valeur le pot de fleurs.

Seulement voilà, tout mettre à plat sur le parquet, c’est joli de temps en temps mais ça vit pas. Donc il faut se mettre en danger, accepter que ce monde de la mode sera toujours un peu étranger, que l’on a pas le physique adéquat et que (parce que finalement en s’affichant sur écran c’est un peu ce qu’on fait) la comparaison ne sera jamais à notre avantage (si quelqu’un à la solution pour se faire pousser 20 cm de jambes, faites passer).

Le blog rend schizo si vous voulez mon avis. Girl next-door certes, mais comme tout média, le lectorat demande un peu à rêver. Si c’est pour voir les mêmes défauts quotidiens, il n’y a qu’à se regarder dans la glace. La pellicule fige une posture qui aggrave un défaut, un bourret de pull dans un mouvement qui disparait la seconde suivante…
Mais voilà si on veut partager, il faut se faire violence.
Vous savez quoi ?
J’ai horreur de me faire prendre en photo, pas à l’aise, pas moyen de trouver des poses « cool » et le pompon je ne suis pas particulièrement photogénique…

C’est là que je me suis posée la question du rapport à l’image, qui pour nous – trentenaires et plus – est souvent complexé, au regard des générations.
Si si, à 15 ans d’écart, je considère la génération avec la minette de 20 ans.
Et concrètement, les biberonnés aux téléphones portables, pas un jour se passe sans une pose les doigts en V non ? Comme si ils avaient intégré que leur image ne leur appartenait plus vraiment, on est figé dans le temps comme on boit un coca, alors que je connais moultes gens qui refusent tout net l’approche d’un objectif quelconque, on n’est pas rendu au « vol de l’âme », mais pas loin.

Et c’est là que j’ai réalisé que j’ai passé mon adolescence avec dans le meilleur des cas 2 péloches de 24 poses par an, avec ma trombine sur au moins 2, hein. J’aurais tâté du numérique en 2001, avec un tagazou qui mettait 3 secs à bien vouloir prendre une photo (parfois ça dure une éternité, 3 secs).
Faut donc pas que je m’étonne de ma non-maîtrise de la pose « ado-kikoo-lol-trop-cool », j’ai passé la péremption.

38 commentaire pour “C’est générationnel

  1. Je ne suis pas sure que ça soit profondément générationnel. Si je calcule a peut-près bien je suis dans la génération du dessous ou pile à la fin de la première enfin bref ! Moi non plus je n’ai jamais été à l’aise devant un appareil photo et pourtant, anniversaires, noëls et fêtes annexes, c’était le passage obligatoire ! Donc si on calcule les pellicules … je crois bien que c’est effrayant ! Je pense que c’est plus une habitude propre à chacun. Ça a peut-être plus à voir avec une forme de timidité qu’avec l’âge. Après je te suis carrément sur un point, on est aujourd’hui encore plus habitué à la photo avec le numérique (mon dieu mais j’ai quel âge là ?!) Et c’est peut être plus cette révolution là qui est à l’origine de tout !
    Bon je crois que je m’embrouille sérieusement là ! Il est encore tôt (jtrouve des excuses partout !)

  2. Je ne pense pas que ce soit générationnel du tout ! Nous avons chacun(e) un rapport propre à notre image qui dépend de notre histoire, des valeurs également que nous ont transmis nos parents, notre entourage (volontairement ou non d’ailleurs). Et enfin ce rapport n’est pas figé du tout, peu importe la technologie. Je me rends simplement compte avec l’âge que cela me gêne moins et surtout, pour des raisons professionnelles que je ne développerai pas ici, le portrait est devenu nécessaire. Je m’en arrange, je joue le jeu. Je préfère certes de loin l’instantané, la photo sur le vif, et je ne me plais jamais autant que photographiée dans l’effort sportif.

  3. Mais comme je me retrouve dans tes propos! J’arrive à peine -et péniblement-, à 33 balais, à accepter qu’on voit ma tête sur certaines photos de famille, et encore, si je peux me planquer derrière un de mes kids, c’est mieux ;-)!
    Bon ceci dit, pas sûre que ce ne soit que générationnel non plus, mon « moyen », qui va sur ses 7 ans, déteste tout autant l’appareil que sa môman… A l’école secondaire (équivalent collège/lycée), je zappais même les photos individuelles, au grand dam de mes parents.
    Allez, p’t’être que dans 10 ans, j’arriverai même à sourire pour Noël ;-)!
    Bon ceci dit sans vouloir te passer la pommade, si tu ne te trouves pas photogénique, laisse-moi te dire que t’as jamais vu une de mes photos! Vive le numérique quand même, au moins, on peut prendre 50 photos pour n’en garder qu’une!

  4. A mon avis, le blog d’une fille toute parfaite n’aurait aucun intérêt. Le charme n’est pas dans la perfection mais dans les petits défauts de chacun. et puis tout est tellement relatif !
    D’autre part, concernant l’image de chacun sur internet, cela va devenir à mon avis de plus en plus « normal » de s’afficher sur le net. De la même manière que de sortir dans la rue à visage découvert. On ne se floute pas le visage pour aller à la boulangerie, n’est-ce pas, pourtant on affronte des dizaines de regards..
    Reste toi même et tout ira bien puisque ça marche comme ça…
    des bisous..

  5. Moi non plus je n’ai jamais aimé être prise en photo. Pourtant on me dit que je suis photogénique mais je ne suis pas du tout d’accord (qu’est-ce que ça doit être en vrai alors!). C’est sûr qu’il y a un rapport à l’image différent pour la génération suivante, beaucoup plus décomplexée.
    Je trouve que tu t’en sors super bien, c’est sûr que c’est pas facile de se prendre soi-même en photo et que la photo fige les défauts. Sinon, tu as une autre solution: tu te filmes en train d’évoluer et tu nous postes les vidéos! 😉

  6. Oh ! merci et quelle jolie surprise ce matin. Merci ♥ C’et drôle, hier, me suis linkée ce billet, celui dont tu parles… En même temps, pour avoir été une lectrice de l’ombre durant deux ans avant d’oser me lancer, c’est ce que j’aimais sur les blogs, voir des filles presque normales ! En même temps, tu me diras les photos n’étaient pas travaillées, c’était la vie plein écran… C’est figé, ça n’a pas le charme du mouvement…Comme toi, je n’étais pas sur les photos et de se voir a été parfois une vraie thérapie, avec ses bienfaits (chuis pas trop trop immonde) et ses douleurs (mais ces bourrelets, ces rides… aïe). tu as raison, la nouvelle génération a une habitude innée de la mise en scène et de la surexposition. Qu’est-ce qui est mieux ? Vais pas jouer les « c’était mieux avant », chaque époque ses névroses …ou pas !
    En attendant c’est un peu un jeu de dupes mais qui ne fait de mal à personne. C’est pas facile/facile de se voir mais, il y a d’autres douleurs bien plus difficiles que l’image de soi…. bien que …♥ la bise du Valais

    ps et le billet c’était celui-ci (je me permets cette fois !)

    http://sarahbabille.blogspot.com/2010/09/les-photos-de-soi.html

  7. Sur la nouvelle génération,je les trouve bien plus à l’aise que nous à leur âge,pas seulement en photo,sérieux on dirait que l’âge ingrat (physiquement du moins) a disparu (tant mieux).
    Par contre,j’ai un peu de mal à croire qu’on puisse être mal à l’aise avec son image et s’exposer ainsi sur le net,je ne pense pas que l’amour de la fringue seul peut en être le moteur.

  8. Moi je préfère les photos naturelles, parce que les doigts en V, franchement y a overdose sur les blogs. De temps en temps (pour mesurer l’écart entre les générations, certainement 😉 ), je vais voir les blogs des jeunettes de 20 ans et je suis parfois un peu atterée par toutes les photos qui atterissent sur le net (faudra que je surveille un peu ma fille d’ici une bonne dizaine d’années 😉 ). Alors certes, ils sont peut-être plus à l’aise avec leur image mais en même temps, ils laissent passer tellement de choses d’eux et de leur vie dans les photos qu’ils publient. Même si c’est mis en scène, ça n’en reste pas moins eux.

  9. Pour sûr le numérique a changé la facon de prendre des photos et de les partager. Je me souviens comme j’avais horreur des photos express de ma grand-mere avant de partir. Et comme j’ai sacrifié à 10 ans l’unique pellicule de mon voyage scolaire en tirant sur la languette (parce qu’à l’époque, il fallait tourner une mollette pour la rembobiner mais je n’avais pas compris !)

  10. C’est super intéressant ce que tu soulèves là! Moi non plus, je ne pense pas que ce soit une question de génération ni de technologie. Tout réside dans l’image que l’on a de soi (de l’acceptation de cette image avec un peu d’indulgence), de notre rapport à la photo et de notre histoire (familiale, personnelle…)par rapport à tout ça.
    Sarah a raison, ça fait du bien de voir des filles « normales » sur les blogs. Des filles avec leurs petits défauts et leur charme et surtout leurs IDEES! Pour ma part, c’est pour ça que les blogs me séduisent. Nous ne sommes pas dupes…

  11. Bonjour Walinette ! Je regarde ton blog très régulièrement, depuis longtemps, bien qu’ayant l’âge de ta maman ! et j’apprécie tes tentatives, tes essais, tes réussites ! Permets-moi une petite réflexion : très souvent sur les photos tu regardes par terre … dommage. Lève le nez, tends le cou! tu verras, tout de suite tu auras une allure de « winner » !

  12. ( ps= pas dupes par rappert à ce que les magazines nous proposent)
    Très intéressant comme réflexion mais vite! faut que je file sinon je vais rater le cours de gym!)Je lirai le billet de Sarah en rentrant!
    Bonne journée!

  13. Je suis d’accord, je pense aussi que c’est générationnel.
    40 ans, et je déteste toujours autant être prise en photo.
    Quand je vois mes jeunes collègues à qui cela ne pose aucun problème, cela me file un coup de vieux.
    Merci pour ce billet

  14. Tout d’abord, tes photos sont très bien, elles correspondent à ton âge, à ta personnalité et surtout, elles sont vraies !
    Je vais te dire, quand j’ai vu pour la 1ère fois les photo de Madonna pour Louis Vuitton qui avait l’air d’avoir 28 ans, alors qu’elle a plus de 50 ballais, j’ai trouvé ça ridicule, on nous prends pour des c*** ! On sait tous à quoi ressemble une femme de plus de 50 ans.
    Si demain, tu décidais de prendre des poses d’ado et de retoucher tes photos pour paraître comme sur celles d’ il y a 15 ans, tu ne serai plus crédible.
    Tu as construit ton blog à partir de ton image, ton physique et ton visage, sans eux, il ne serait pas ce qu’il est, tes lectrices veulent te voir (et surtout pas un mannequin !) donc, pas d’inquiétude, tes photos sont forcément réussies, sinon comment expliqué la réussite de ton blog ?
    Passes une bonne journée !

  15. Sans appareils photo numériques, ni facebook, ni twitter, (etc) les trentenaires dont je suis n’ont pas appris « toutes petites » à jouer avec leur image et mettre en scène leur vie… mais on sait s’adapter 😉

    Bonne journée

  16. Je me reconnais tellement la dedans du haut de mes 25 ans et 13 mois (j’asume totalement!!!). Je n’ai comme toi que quelques photos de ma periode ado qui ont survecu à mon courroux quand ma petite soeur de 20 ans les entasse… Faut dire que contrairement à elle je ne me maquillais pas, j’etais grunge!!
    Au dela de l’image, à y reflechir, je preferais mon epoque: epoque ou on pouvait aller au lycee sans se maquiller, en portant un eastpack et sans etre qualifie de ringarde. Les plus jeunes generation ont une enorme pression sur leur image, nous on vivait dans le monde des bisounours à coté!

  17. Je ne crois pas trop à cette histoire de génération. Lectrice de l’ombre depuis fiou! quatre années, au moins, je suis, contrairement à la plupart de mes amis, certes, anti photo de soirée, tags sur facebook &co. La question a à mon sens davantage à voir avec ce qu’on considère comme relevant de l’intime, du privé : en l’occurrence, mon moi photographique, bien plus maladroit, grimaçant, et pourvu de couleurs assez différentes de l’original, pour l’instant.

    Le problème, quand on a vraiment très envie de parler mode et style, c’est qu’on en vient assez rapidement, pour les besoins de l’exposé, à se faire violence, comme tu dis. Je l’ai fait pour la première fois il y a trois jours, et, grinçant des dents de voir ma bobine surnager au-dessus de la « ligne de flottaison », je pense « vivement que le prochain billet soit en ligne! »… J’avoue que la relecture du billet de Sarah, hier, sur l’horreur mais aussi le plaisir qu’on peut prendre à ces « photos de soi » a été d’un grand réconfort.

  18. Voilà, tout pareil. Je déteste qu’on me prenne en photo depuis toujours, et pourtant je tiens un blog mode !
    Bien que cela dépende de la personnalité de chacun, je pense quand même comme toi que c’est générationnel dans une certaine mesure.
    Déjà, rien que l’arrivée des APN a changé la donne, c’est indéniable. Et ne parlons pas des téléphones portables qui font appareil photo !

  19. « J’ai horreur de me faire prendre en photo »

    :- / Mouaiii…

    Je connais de réelles personnes compléxées et incapables de se regarder en photos/videos. Cela n’est en aucun cas lié à l’âge ou la génération.

  20. A mon avis c’est juste une question d’habitude. Si depuis toujours on est pris en photo notre rapport à l’objectif est plus simple et plus sain.
    Je suis une fille tout ce qu’il y a de plus banal sans les mensurations d’une mannequin, mais je me sens à l’aise devant un appareil sans pour autant en faire des tonnes, juste être moi. Cela est sans doute dû au fait qu’il y a maintenant plus de 12 ans (pfff c’était avant l’an 2000 …!! et donc ce n’était pas encore l’ère du numérique) nous avons pris l’habitude que mon mari me photographie tous les soirs où que nous soyons, nous appelons ça « l’inventaire ».
    J’ai comme ça des tonnes de photos de moi figée juste pour se souvenir des tenues, rien d’excentrique, la tenue du jour prise inlassablement et sans interruption (sauf quelques exception comme les 3 petits séjours à la maternité). Au début (du temps des pellicules…) je faisais des tirages papier maintenant je grave des cd.
    Cela peut vous paraitre étrange et narcissique mais rien de cela, juste un témoignage des années, de la mode, du quotidien. Ces photos ne sont pas montrées elle sont là juste pour nous.
    Mes enfants l’on compris et parfois veulent poser avec moi sur la photo, je pense qu’ils seront à l’aise devant l’objectif.
    Prenez l’habitude et tout est plus simple…!

  21. Sacrée réflexion du jour !
    La photo entre les générations.
    Très dur à comparer étant donné que les moyens n’étaient pas les mêmes, ni mêmes les personnalités !
    Aujourd »hui c’est à celui qui exposera le plus sa vie en ligne, sans même se soucier de ce qui est de l’ordre du privé ou non. Alors qu’avant -il n’y a pas si longtemps- les photos n’étaient là que pour immortaliser les moments réellement importants, et on ne les partagait qu’avec nos proches.

    Pas facile de s’exposer, car derrière il y a toujours un jugement inconscient ou non ! Mais tes photos sont naturels et il n’y a que ça qui compte pour tes chères lectrices, qui peuvent s’imaginer à travers tes visuels !

  22. C’est sûr que l’arrivée du numérique m’a un peu décoincé face à ma crispation inévitable dès qu’on sortait un appareil photos dans mon adolescence… peur de quoi ? de faire le clignement d’oeil de trop (qui me fait irrémédiablement ressembler à Earl Hickey) ou des yeux rouges de lapin (merci les yeux gris/bleu) qui figeront à jamais un visage ou une expression pas vraiment flatteurs…
    J’ai moi aussi très peu de photos de moi. Enfin, avant l’arrivée de mon chéri dans ma vie (16 ans aujourd’hui !!). Pour lui j’ai un peu réussi à surmonter le cap.
    Et maintenant je le laisse mitrailler un peu + sereinement en me disant que ouf au moins une devrait etre « correcte » et susceptible d’etre conservée.
    Quant à la cool attitude, mouai bon, qd tu ne l’as pas à 15 ans, dur dur d’y arriver à 36 !
    En meme temps, les doigts en V ou encore le joues collées/serrées avec les copains à la version ado et/ou pipole, erk, meme sur eux, y’a pas moyen je trouve que ça craint !

    Au fait, je me demande si regarder une vidéo de moi ne me fait pas plus crisper encore qu’une photo… Je déteste entendre ma voix. Et je me rends tjs compte que je n’agis pas naturellement face à la caméra. Pb d’habitude à se mettre en scène probablement… De là à dire que c’est générationnel, je te rejoins

    On verra bien le rapport à l’image qu’auront nos Clairon et Cacahouète vu le mitraillage en règle que nous leur avons fait subir lors de leurs 1ers jours (ouf on s’est un peu calmé depuis qques mois)

  23. haaaaaaa je reconnais les bulles de chez moi;))

    Pour le fossé générationnel moi je me pose toujours la question de l’omniprésence de l’image. Je m’explique, bien qu’un poil plus jeune (bientôt 27) que toi, je fais partie de la génération qui allait encore à la bibli pour faire ses exposés, ou qui ne pouvait de se faire l’idée d’une chose qu’à travers l’encyclopédie ou les illustrés, et je passe largement sur les stars et autres chanteurs disponibles seulement dans les magazines. Maintenant que l’image est omniprésente et très accessible (Internet), quels sont les impacts sur l’imagination par exemple ou plus dans le sujet, sur le regard de soi ? Le débat mérite d’être posé car effectivement on dirait que les jeunes populations ont un rapport différent avec leur image.

    V (doigts en V) !

  24. L’important c’est que le Microbe sache poser, ce qu’elle fait très bien. Et vos talents pour capturer cela sont indéniables. ^^
    (Et je plussois à peu près toutes celles et ceux qui m’ont précédée.)

  25. Je pense que non, tu n’es pas mannequin et tu n’as pas le talent des grands photographes pour immortaliser tes jolies tenues, mais tant mieux !

    Il y a quelques blogueuses avec un talent réel pour la photo et des mensurations de mannequin, leurs blogs sont très agréables à regarder mais jamais je n’y verrais un vêtement ou un accessoire qui me fera envie, comment penser que ce que cette jolie femme dont je suis si loin porte puisse m’aller ?
    Même pas en rêve…

    Ça m’est arrivé de te lire, de voir un vêtement, un sac que tu nous présentais, et de courir l’acheter en me disant miam !
    Bien que tu sois plus jeune et plus jolie que je ne le suis, tu es « normale », une copine modeuse qui donne de chouettes conseils et que j’apprécie de suivre au jour le jour.

    Pour voir des mannequins adaptées aux fringues que je ne porterais jamais et prise en photo par Henry Clarke, je lis Elle ou Vogue, quand j’ai envie de savoir ce que les minettes porteront demain ou ce que je pourrais bien acheter pour changer mon ordinaire, je viens te lire…

    Donc merci de ce blog tout plein de photos, moi j’aime :)

  26. Les posts photos sont mes préférés, j’adore voir tes vêtements en action, c’est ien à ça qu’ils servent non?
    Je déteste aussi me faire photographier, et j’habite avec une soeur qui ne lache jamais son reflex pour compenser j’ai droit de veto sur tout ce qu’elle prend.

  27. Mais ça tient la route ce que tu dis…
    C’est vrai, ceci dit, et comme on n’a pas le choix, je trouve ça cool de ne pas avoir grandi avec des photos des nous à tout bout de champ, ça nous a reposé l’âge ingrat, non?
    Merci beaucoup pour le lien.
    Je t’embrasse.

  28. Heu, je sais pas dans quelle génération je suis, certainement la plus jeune j’imagine… ^^

    A vrai dire, c’est de voir des blogueuses comme toi se lancer et ne pas avoir peur de leur image, qui fait que j’accepte bien mieux la mienne. Je n’ai jamais aimé non plus être sur les photos et effectivement la « génération numérique » a eu cet effet de multiplier le nombre de fois où l’on voit sa trombine immortalisée, et en général très mal (cf photos de soirées qui se retrouvent sur facebook), et que donc, on relativise.

    Mais de voir des « girl next door » se montrer comme les blogueuses le font, ça fait beaucoup de bien aussi, oui oui :) Ca donne envie de se faire belle aussi, de tenter des trucs qui marchent pas toujours, mais on s’en fout, on se détache un peu plus du regard des autres, et ça, ça n’a pas de prix (huhu). ^^

    PS: Merci pour ton beau blog 😀

  29. Ton blog est agréable à lire et tes photos très jolies… Je ne soupçonnais pas de telles « prises de tête » !
    J’aime la proximité que tu instaures avec tes lectrices, ta simplicité, ton humour et tes photos qui ne sont pas celles des magazines (je me reconnais rarement dans les photos de ELLE ou Grazia…).
    J’apprends plein de « trucs » et cela me donne envie de tenter de nouveaux looks et me faire (encore plus) jolie !
    Grâce à toi, je vais peut-être même acheter un sac couleur Cognac et ça, c’est un exploit !!

    Continue comme cela !

  30. Tu te rappelles quand il fallait presque une semaine entre le temps où on prenait la photo et celui où elle était développée, il m’arrivait même parfois de ne plus me souvenir de ce qu’il y avait sur la pellicule. Alors pas très étonnant que la majorité d’entre nous n’ait pas des tonnes de photos d’elles-même. Moi, comme toutes tes lectrices, j’aime ce que tu nous offres, non pas du papier glacé mais la vie, la vraie et tu me pousses certainement plus à acheter que n’importe quel magazine de mode. Tu ne fais pas 1,80 m. nous non plus, tu n’es pas décharnée, nous non plus et plein d’autres choses, toi et d’autres blogueuses nous permettez de nous identifier et c’est peut-être pour cela qu’une certaine presse vous prend parfois de haut, tout en sachant qu’il faut désormais compter avec vous. Bref, moi, je les aime bien tes photos (tiens, tu joues de la guitare !)

  31. Alors premièrement tes photos sont très bien, elles sont naturelles tu n’es pas une mannequin et c’est justement pour ça que j’aime venir chez toi ! les filles des magasines m’ennuient et les sélections de fringues à 12000euros le mètre carré de tissu aussi !! alors ne change rien et au pire cherche une gentille personne pour te prendre au photo c’est plus facile qu’avec une télécommande 😉
    Et ensuite je ne suis pas sûre que cela soit une question de génération, moi j’ai 23ans, certes j’ai grandi avec appareils photos/portables/webcam etc, j’ai une certaine collection de photos de moi, je ne me plains pas de mon visage mais depuis que j’ai ouvert mon blog l’été dernier et que mon gentil photographe me mitraille sous tous les angles j’avoue que wahou sur certaines je réalise certaines choses !! ça sert aussi à ça, à prendre conscience de son corps, faire des efforts ou accepter ses défauts. Et puis piou je suis aussi nulle que toi pour essayer de trouver des jolies poses ! j’admire les photos des Mimnor, Coline et autres qui elles ont un sens inné pour ça !

  32. Tu sais Walinette, c’est justement ce qui me pousse à passer sur ce blog au quotidien : tu es une fille « normale »! C’est bien joli de regarder les photos sublimes de la fashion week, mais une femme qui a une famille, qui travaille, qui a un budget fringues confortable mais tout de même limité et qui, dans mon cas, fait un 44, elle n’y trouve pas grand-chose comme inspiration CONCRETE. Par contre, sur ton blog tu mixes des pièces de créateur (certes) avec du prêt à porter que moi aussi (même en Belgique) je peux trouver et m’offrir. Et ta façon de « proposer » des associations, parfois même en t’interrogeant sur la justesse d’une tenue, d’un accord de couleurs, ça me donne des idées, et surtout l’envie d’oser des choses différentes. Au fil des années, j’ai eu de nombreux blogs mode dans mes favoris, certains ont été supprimés, d’autres se sont ajoutés, mais toi tu es toujours au top! Je dis : encore!

  33. Pingback: Les tweets qui mentionnent C’est générationnel | The Beauty and The Geek -- Topsy.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *