Six

Six ans aujourd’hui…. En âge internet on approche l’éternité.
Je vous avais déjà dit je crois que mon passé sur la toile était pavé de squelettes, j’ai quelques cadavres de sites à droite à gauche => depuis 98 j’ai eu le temps d’en mouliner du html, j’ai même déjà tartiné de gifs animés tout un site, c’est vous dire si ça date. Mais jamais, jamais je n’aurais tenu aussi longtemps sur la durée et sur un même support. Moi qui n’ai jamais été foutue de garder une activité, une lubie dirons-nous, plus de 2 ans, je m’épate moi même.

Donc voilà, 6 ans à vos côtés, certaines depuis le tout début, d’autres perdues en route ou gagnées entretemps, toujours plus nombreuses. Donc simplement merci d’être toujours là. Bienveillantes, parfois cinglantes mais jamais atones.

Vous remarquerez que pour fêter ça, nous sommes un peu en chantier. Nouveau design (le 6ème et oui, ça ne s’invente pas) et quelques nouvelles fonctionnalités à mettre en place, merci à ByGlam ! Même si je la soupçonne de préférer siroter une limonade en terrasse aujourd’hui il n’en reste qu’elle a fait un super boulot et réussi à comprendre là où je voulais en venir. Du plus épuré, mais pas le blanc qu’on voit partout. D’effacer un peu le nom entier sans pour autant le renier, donc voilà, j’espère que cela vous plait et que nous allons continuer encore un bout de chemin ensemble !

PS : certaines l’ont vu cet aprem, il reste un ou deux détails à fixer avant de le remettre live, certainement durant la journée de demain. Entretemps il risque d’y avoir un peu de maintenance.

Ca vaut le coup un Kindle ?

Ou un Kobo, notez, je ne suis pas sectaire… un e-reader quoi autrement dit, made in Amazon pour le Kindle.

Alors je vais vous le dire tout de suite, je n’avais pas prévu, mais du tout de me mettre à cet engin. Je fais partie de la race qui AIME le papier. De manière charnelle j’entends. Gamine il m’arrivait même de chiffonner mon journal de Mickey pour en apprécier la texture et écouter le bruit, c’est vous dire l’atteinte. Donc a priori, le livre électronique, non, pas pour moi. Lire la suite

La vie en 140 caractères

Je voulais changer un peu tiens, cela faisait une éternité (nan mais vraiment), que je n’avais pas rajouté un article à la catégorie « geek » qui avait initialement donné nom à ce blog. Syndrome de l’imposture, voyez. Enfin imposture tout court surtout.
Mais là je voulais vous expliquer un peu pourquoi je trouve que Twitter est un outil formidable. Outil ou passe-temps addictif remarquez.

Autant je n’aime pas Facebook, son côté « concours de bite », show off et sujet à spams en tout genre, autant je trouve que Twitter a gardé sa spontanéité (peut être trop parfois, comme nous l’avons vu ces derniers jours). Twitter et Instagram d’ailleurs, pour moi ils ne font quasi qu’un.
(en revanche Pinterest, faudra m’expliquer l’intérêt de mettre sur Twitter un lien qui va vers le Pinterest qui renvoie vers une fiche produit ou un billet de blog. Pareil pour le Tweet qui renvoie sur le Facebook qui renvoie sur le blog. A quoi ça sert de multiplier les intermédiaires sinon à gonfler artificiellement son klout au détriment du temps de ses followers ? Bref. Je m’égare mais on voit que ce qui est intéressant, la porte d’entrée, c’est bien Twitter).

Donc voilà. Accro à Twitter *, principalement pour avoir l’impression d’être connectée au monde entier en permanence, comme si l’on faisait partie d’un réseau de neurones, on a un problème ? Une question ? POF, en 5 minutes, c’est plié (et je ne parle pas du très galvaudé « il fait quel temps à Paris » pour savoir quoi mettre dans la valise), en temps que SAV express des raccourcis clavier du Mac, c’est très bien aussi.
Pour sentir comment on réagit à un débat, une émission, une tendance, prendre le pouls en quelque sorte, garder le contact avec ses copines, prendre connaissance des bons plans (3Suisses anyone ?) avant tout le monde, etc.. je pourrais continuer longtemps.

Mais à ceux qui sont sceptiques et voient en Twitter seulement le moyen de savoir ce que machine a becqueté à midi (OK, on le sait aussi), un exemple récent :
Le mois dernier, mon mari a pris un vol pour Charlotte (USA) pour le boulot. En début de soirée je reçois un SMS laconique : « avion dérouté, security threat ». J’essaie d’appeler, ça ne passe pas, en 30 secs, j’ai tous les scénarios catastrophes post 11 sept qui se téléscopent. Il me faut quelques minutes pour réussir à l’avoir et comprendre qu’ils sont au sol, dans un aéroport militaire du Maine, avec flics et girophares**. Une bonne décharge d’adrénaline. Il est gland lui aussi…

J’étais à ce moment là sur mon ordi, j’ai vu passer une news AFP sur Twitter et n’ai pu m’empêcher de la retweeter, la discussion qui a suivi avec les copines me permettant d’évacuer mon stress.
Quelques heures plus tard, ils redécollent et je sais que je ne serai pas rassurée tant qu’il ne sera pas à destination. C’est là que ça devient intéressant, par le biais des hastags sur la compagnie et le numéro de vol, je finis par mettre la main et sur des dépêches expliquant ce qui s’était passé, et sur des journalistes de télés locales qui se rendent sur place et font un état des lieux régulier de l’état du vol et de l’heure présumée d’arrivée, jusqu’à ce que l’un d’entre eux me réponde (avec l’accent s’il vous plait) :

J’ai trouvé ça assez extraordinaire, que grâce à Twitter j’ai pu avoir l’impression d’être dans la salle de débarquement, à l’attendre et être rassurée quand il arrive. Réussir à nouer un contact avec de parfaits inconnus à l’autre bout du monde aussi.

Donc voilà, c’est un peu pour tout ça…

* Je vois cependant 2 bémols :
– Celles et ceusses qui confondent Twitter avec un panneau publicitaire : OK pour annoncer un nouveau billet de blog, très bien, mais 6 fois par jour pour le même billet, est-ce nécessaire ? et avec moultes préview instagram et pinterest par la même occasion ?

– Ainsi que les périodes électorales pendant lesquelles on ne peut guère faire passer que de la mauvaise foi en 140 caractères. 

** En fait une passagère a fait croire qu’elle avait un engin explosif implanté dans le corps, d’où le léger changement de cap accompagné de F15..

PS : ceci étant dit, il est admis que si le portable n’avait pas existé, ni le net, j’aurais dormi comme une bienheureuse pour éventuellement apprendre la news à la télé où au retour de mon mari 2 jours après. Les nouvelles technologies nous stressent, je vous le dis.

Goodie Bag : -30% sur TOUT Sarenza avec le code PREF30 si vous êtes déjà cliente. Ca vaut le coup, certains modèles ne seront pas ou peu soldés, ce code est bien souvent hyper intéressant.
(ah ouais, ça vient comme un cheveu sur la soupe là) 

Une vidéo et un bon plan

Avec un titre pareil, on voit tout de suite ce dont on parle…

Donc pour commencer, suite à mon vrac de mardi, vous m’avez demandé comment diantre pouvait se manipuler le bidule, bun maker de son little name. Et bien on ne peut plus simplement :

là, je l’ai fait à la sortie de douche, cheveux propres et mèche pas travaillée, roots quoi, hein bon. On va pas s’improviser John Frieda en un jour non plus… Lire la suite

Un petit rafraîchissement…

Cela fait plus d’un an que j’en parle et que je n’en pouvais plus de mon ancien chez moi… vieillot et poussiéreux, voilà l’effet qu’il me faisait.
Mais alors que jusqu’ici je débrouillais plus ou moins toute seule, j’ai voulu trouver la perle rare, l’illustratrice qui m’arracherait un « waw ! ». Je l’ai trouvée en la personne d’Hélène Cayre, des dessins au crayon, une touche de couleur et un rendu des textures (les cheveux par exemple !) assez incroyable. Je ne peux que la remercier d’avoir accepté de collaborer avec moi et vous inviter à voir son travail !

Je voulais du sobre, pouvoir mettre des photos plus larges, garder le microbe dans la bannière et faire un clin d’oeil à notre collaboration avec André, ce qui reste le plus chouette truc que j’ai pu faire à ce jour grâce à ce blog.

Enfin, pour le côté technique/geek,  je ne me suis jamais mise à WordPress alors que je me débrouillais sous Dotclear, j’ai donc fait appel à Marie, ma comparse de vide-dressing, qui a dû y travailler toute la fin de la semaine dernière.

Voilà, j’espère que cela vous plait, et pour parfaire le tout, j’ai ENFIN publié ma FAQ !!! Tout arrive hein, histoire de bien commencer l’année scolaire
(et si j’ai oublié quelque chose dans cette dernière, n’hésitez pas à me demander)

EDIT : ah là là, concernant le dessin du chat, n’y voyez pas une quelconque pub ou placement produit !! J’ai envoyé à Hélène plusieurs photos du microbe qui avaient été publiées ici, et on est tombée d’accord sur celle-ci :

La plus rigolote et représentative. J’ai préféré la laisser telle quelle, sans me poser la question de flouter la marque façon CSA dans les émissions télé, ça me paraissait plus authentique de cette manière, les marques faisant partie de ce blog finalement.

FAQ ?

Cela fait je pense pas loin de 2 ans que j’ai dans mes brouillons une page FAQ… Avec l’idée d’y résumer mon rapport à ce blog, sa monétisation, comment je fonctionne tout ça (et accessoirement des questions récurrentes comme la marque et la saison du chat). L’idée prenait un peu la poussière et c’est Maman Cendrillon qui l’a sortie de sous le tapis.

J’ai déjà fait un point, dans ou au fil des billets, mais ça devient parfois lourd.

Ce billet aujourd’hui est donc pour vous demander ce que j’y mets. Dans cette FAQ.
=> Une présentation donc. Ma vie mon oeuvre en toute simplicité (ahem), ou plutôt ce qui m’a amené à créer ce blog et mon rapport à lui.
=> les types de monétisation / partenariat (histoire que tout soit parfaitement clair, même pour les « nouvelles »)
=> la race de Madame Le Microbe (si si, j’ai la question une fois par semaine)
=> la gestion des commentaires

et, et ?

[SPONSO] le test de la console VTech Mobigo // CONCOURS

[Ceci est un Article sponsorisé]

Une console de jeu à clairon. 2 ans. Nan mais vous vous rendez compte ?

Sérieusement, on m’a proposé de tester le bidule (enfin, pas moi directement mais on se comprend), et à partir de 3 ans. Que c’était.

Donc en théorie, un Titi un peu trop petit. Hésitation. Réflexion.

Conclusion suivante : Si à 23 mois mon fils est capable de :

– faire défiler les photos sur un APN

– téléphoner (si, si, à sa mami. numéro pré-enregistré mais tout de même)

– prendre un DVD, ouvrir le lecteur, y placer le DVD (Oui-Oui c’est motivant), refermer et lancer. Chose dont est toujours incapable sa grand-mère qui n’a toujours pas passé le cap du magnétoscope (parlez d’un fossé générationnel).

Ne serait-il pas tout à fait capable d’utiliser le MobiGo ?

Et bien pensez… il n’a pas fallu 10 secondes pour qu’il l’allume…

Alors, après, j’ai testé (enfin, IL, hein) le jeu Shrek 3 qui est à partir de 4 ans. Lire la suite