Rencontre avec Jérôme Dreyfuss // Interview

Mardi dernier, j’ai eu l’opportunité de bavarder quelques heures avec Jérôme Dreyfuss, dans le cadre de sa nouvelle boutique au 4 rue Jacob. Rien à voir avec ce qu’on appelle communément une « opé blogueuses », juste une invitation à discuter ensemble, entre le créateur et quelques unes d’entre nous. Croissants, jus de fruit et ajustements de dernières minutes (satanée plaque de climatiseur) à J-2 de l’ouverture.

Jérôme, je l’appellerai par son prénom, tant le contact est immédiat et chaleureux, sans chichi et sans retenue. Je l’avais déjà rencontré il y a de cela 4 ans au Who’s Next, et on avait plutôt discuté du Mexique d’où nous revenions tous les deux. Le tutoiement est immédiat, on a affaire à un pote, un mec simple, humble et spontané, toujours étonné de son succès, loin du melon et près de ses artisans.

Lire la suite

Les bijoux Cuisine Française

Lors du dernier salon Who’s Next, je me suis concentrée sur les créateurs d’accessoires. Et en flânant dans les allées, mon oeil a tout de suite été attiré par ce nom : « Cuisine Française ».

cuisine_logoAlors je ne sais pas vous, mais perso – et ce je suppose à cause de mes expat’ successives – je trouve cela tout à fait acceptable de me revendiquer comme française, être fière de mon pays et par conséquent en adopter quelques symboles.

On ne craint pas d’arborer un Union Jack sur un t-shirt, les américains ont le drapeau qui les démangent et les touristes ramènent des pin’s avec la trombine à Mao.
Mais alors nous, merci la récupération par le Front National, on arbore du tricolore et on passe limite pour un facho.

Voulez que je vous dise ? c’est bien dommage. Et je ne suis pas la seule à le penser. Cathy Vautier, créatrice donc, a pris notre coq franchouille, lui a ajouté une couronne de traviole et en a fait son emblème.

Cathy, je suis allée la voir la semaine dernière dans son appartement / atelier vers la gare St Lazare. Histoire de la découvrir un peu mieux, elle et ses créations.

Les bijoux, elle connait depuis un bail, en effet elle est à l’origine avec son amie Séverine Juillon de la marque Objet Trouvé. Leurs trajectoires se sont depuis séparées et elle a monté depuis quelques mois sa propre griffe. Elle cherchait pour cela un nom un peu décalé pour donner le ton. Ainsi sont nés les bijoux Cuisine Française.

Pour sa première collection, elle a utilisé le cuir, découpé en Batman, bouche, guitare ou encore tête de mort. A fait des essais de pompons, pour aboutir à un très joli sautoir frangé, encore plus joli en superposition.

cuisine_franges

Tout est fait main, chez elle et des morceaux de bijoux en cours traînent absolument partout.

cuisine_atelier

Le site est encore en construction mais on peut d’ores et déjà y découvrir toute la collection. Il devrait bientôt se doter d’un e-shop, à noter que Cathy, ancienne graphiste, a tout fait elle-même.

cuisine_site

En attendant, les bijoux sont dispos dans le magasin Emilie Casiez, 57 rue Charlot dans le 3ème ou encore directement auprès de Cathy, qui peut vous faire parvenir un catalogue.

Goodie Bag : comme la saison dernière, une très sympathique lectrice peut nous faire profiter d’entrées à la braderie Kenzo qui se tient à l’Espace Champerret dans le 17 ème.
Une entrée pour 2 le 17 oct et une autre (toujours pour 2) le 18 oct.
Les premières à se manifester dans les commentaires : je leur envoie. Et on dit merci à Mathilde !

EDIT : les invits sont réservées à Julia et Emy qui en ont fait la demande les premières

kenzo

Goodie Bag 2 : et ben dites, ça fait causer la pompe McQueen. Mais faut replacer dans le contexte :
 mcqueendefile

Et oui, moi qui ne suis pas foncièrement couture (car si je peux pas shopper, ça m’intéresse pas.. en gros.  Bassement pragmatique et bassement consumériste) et bien je me suis fait le défilé. On peut  le voir là

mcqueenvideo

Fascinant.
Toujours.
Si si.
(et faudrait voir à saluer la performance des mannequins… pas une qui se vautre)

Céline Mahieux et ses pythons

Il y a dans la vie des rencontres. Bonnes, mauvaises, heureuses, inopinées.
Et il y a des rencontres tout simplement belles, chaleureuses, authentiques.

Mais je vous raconte.

Il y a quelques mois, je reçois un petit mail d’une toute nouvelle créatrice qui très simplement et gentillement me demande si – éventuellement – je pouvais jeter un oeil à sa collection…
Pourquoi moi ? me direz-vous, et bien par le lien de l’expat et l’entremise d’une blogueuse en Chine.
Car la demoiselle vit depuis un moment en Asie. Chine, Japon et désormais Indonésie.

Et quand on s’est frotté quelques années aux vers à soie en brochettes ou autres taxi Santana* fous, et bien même si on ne se connait pas, ça tisse des liens.
(* Volkswagen… le modèle d’un taxi sur deux…)

Le nom me disait quelque chose : Céline Mahieux. En effet, Deedee l’avait rencontrée – tout pareil par le biais de connaissances communes – quelque temps auparavant.
Et son truc à elle, c’est le python. Rien que le python. Une vraie amoureuse de la matière, des écailles, de la façon dont la peau vieillit (très bien, contrairement à ce qu’on pourrait penser, elle s’assouplit et les écailles résistent parfaitement).

Du vrai python d’indonésie dont elle tient à travailler la gorge, là où les écailles sont les plus larges. Gorge qu’elle s’ingénue à mettre en valeur le plus possible.
 celine2

celine1

Les modèles sont simples, justement pour valoriser la peau. Et même si elle n’en fait pas un argument marketing, elle travaille dans un soucis de commerce équitable. Elle vit sur place, en Indonésie et travaille avec une famille pour la réalisation de ses modèles. Le temps a une autre échelle, elle vit dans l’atelier, s’assied, prend le temps de discuter avec les ouvriers.
Le profit, l’intérêt ne sont pas son moteur. Elle souhaite juste pouvoir vivre décemment de sa passion : cette peau magnifique. La qualité est un souci majeur, et je peux vous dire qu’on sent la différence, surtout en cette période où tout le monde s’y met et nous colle des morceaux de python juste sur un rabas en doublant le prix. 

celine3

Nous avons passé 3 heures à bavarder sur Skype, comme de vieilles copines, la première fois. Avant de nous rencontrer en juillet dernier.

celine

Je suis vraiment tombée amoureuse de ses pochettes et de ses dernières créations : un tout en un en cuir mat magnifique et une pochette plus masculine, ainsi que la pochette Rigi, en bicolore.
Et plus encore, par l’humanité qui se dégage de cette fille.

(Je vous en reparle bientôt. Je lui ai d’ailleurs emprunté ses pochettes pour un TDMH.)

celine_pochettes

Et où on les trouve, ces magnifiques petites choses ?
Et bien à ma connaissance :
A l’espace des créateurs, 7 Rue Commines 75003 – 01 42 78 44 63 – M° Filles du Calvaire
– au showroom de la société Sacdeluxe (qui ne fait pas que louer, qui vend parfois aussi)
– ou bien encore directement auprès de la créatrice.

Goodie Bag : retour sur le test Clinique du billet d’hier. Pour info, du 21 septembre au 3 octobre il y a une opération « Satisfait ou 100% remboursé ».

Je cite le communiqué de presse :

Dans le cadre d’une utilisation conforme aux conseils figurant sur les notices des produits, cette offre est valable pour l’achat du Programme Beauté Basic 3 Temps* Clinique du 21 septembre au 3 octobre 2009, dans les parfumeries de France métropolitaine participant à l’opération et réservée aux personnes physiques majeures.

Vous disposez d’un délai de 2 mois (à compter de la date d’achat) pour retourner les produits du Basic 3 Temps dont vous n’êtes pas satisfait.

Les retours sont à effectuer à Clinique Laboratories –
Service Consommateurs 17, rue du Faubourg St Honoré – 75008 Paris.

Les frais d’expédition ne sont pas remboursables. Les produits doivent être renvoyés dans leur emballage d’origine et accompagnés du ticket de caisse avec la date d’achat, d’un RIB ou d’un RIP, ainsi que du motif de votre insatisfaction.

Le remboursement s’effectuera par virement bancaire adressé à la consommatrice ayant acheté les produits. Il sera effectué dans un délai d’un mois après réception des produits par notre service.

Goodie Bag 2 : j’en parlais hier, VP Agatha ce matin