Avenir et blogosphère : antinomie ?

Je n’avais pas du tout prévu de rebondir… et puis à la lecture des posts de Marie*, puis de Balibulle **, je me suis dit « tout de même, je suis concernée, j’en vis bien, moi ».
Du blog.

D’une petite chose née de la passion il y a bientôt 4 ans, sans aucune visée marketing,  suivie d’une période de chômage collatérale à une grossesse, d’une chance. Voilà comment j’en suis arrivée là.
Un blog il ya 4 ans était dénué de toute forme d’arrivisme ou de visée mercantile, juste une envie de partager.

Et puis des opportunités, des partenariats, des cadeaux et puis finalement un salaire, un réseau, d’autres opportunités qui débouchent sur un statut de free-lance à activités multiples. Le tout en faisant ce qu’on aime, franchement, j’ai trouvé ça fantastique.

J’ai pu lire ça et là dans les coms, la vieille rengaine que blogueuse n’est PAS et n’a JAMAIS été un métier, qu’on ne se rêvait pas blogueuse étant petite (et pour cause, franchement, j’étais petite dans les années 80 moi), que tout un chacun avait un blog et était voué à se perdre dans la masse. Si cela ne sonnait pas si terriblement prétentieux je dirais bien que tout un chacun posséde également un APN mais n’est pas forcément photographe. Je voulais juste dire que les métiers où se cotoient amateurs et professionnels existent (la photo, la cuisine), sans forcément nuire à leur statut.
La différence avec le métier de blogueur, est qu’il est NOUVEAU. Et pourquoi est-ce si dur de faire admettre l’émergence d’un nouveau métier ?
(mais ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit : je ne suis pas meilleure que les autres, si mon blog est ce qu’il est aujourd’hui, il le doit plus à sa relative précocité qu’à un quelconque talent particulier)

LA CHUTE ?
Il est généralement admis que les blogs ne vont pas durer. Mais pourquoi la fin d’un « phénomène » en tant que nouveauté voudrait-il signifier la fin de son existence ? Ce n’est plus nouveau, donc c’est has-been donc on n’en veut plus ??
On a annoncé la fin des blogs en 2006 à l’apparition du premier pavé pub, puis en 2007 au premier billet sponso et on y revient tous les ans. En parallèle il n’y en a jamais eu autant ni avec tant d’audience.
Les blogs ont créé des agences, du business et croyez le ou non : des emplois. Des vrais (puisque blogueur n’en est pas...). Et en parallèle le blog devient un média à part entière. Qui fonctionnerait un peu comme une fourmilière, vu que ce n’est que le mouvement d’ensemble qui va créer une tendance mais tout de même.

Donc le blog va-t-il disparaître ou pas ? Je n’en sais fichtre rien. Au niveau individuel : ça naît, ça meurt et sûrement je me lasserai avant la fin du support. Il va évoluer certainement, serai-je encore capable d’en vivre ne serait-ce que l’année prochaine ? je ne sais pas non plus. Il est possible que 2011 voit son apogée puis que s’amorce un déclin ou une mutation, je ne suis pas à l’abri de l’envie d’arrêter non plus, j’ai admis depuis le départ que mon activité n’est pas pérenne. Alors j’apprends, je me diversifie, je profite du moment, de ces échanges.
Au final, est-ce plus inconfortable qu’un CDD ou un CDI dans une boite dont on ne sait pas si elle passera l’hiver  ?

Personnellement j’aurais plus tendance à voir les blogs comme un média de plus en plus reconnu, une offre pléthorique, des lectrices qui prennent leurs habitudes, s’identifient à certains à un moment de leur vie puis changent, mais gardent toujours en tête cette possibilité d’un petit moment de détente devant leur écran, de la même manière qu’ellent feuillettent un magazine. Ce n’est plus nouveau, mais c’est là, cela fait partie du paysage.

VENDUES ?
Corollaire de la fin annoncée, la vente de soi au capitalisme, moultes fois dénoncée par la presse féminine qui pourtant est bien la plus mal placée (ou la mieux placée remarquez…) pour critiquer les relations marques/médias et la perte de spontanéité. J’ai adoré cette réflexion de Marie qui pourtant refuse tout sponso : « gagner de l’argent pour un truc qu’on fait plusieurs heures par jour c’est de la prostitu… Ah non, remarque ça a un autre nom, le travail! ». On gagne de l’argent avec son blog on est forcément une pute puisque blogueur n’est pas un métier, CQFD.

Finie la fraîcheur, disparue en même temps que les photos crades à l’APN face au miroir. Face à la multiplicité, la lectrice devient exigeante, veut des photos pros mais avec de la proximité,de la nouveauté quotidienne, mais pas trop de nouvelles fringues, un côté « girl next door », mais gaulée comme une mannequin : on n’a plus le droit d’être boudinée,de se planter, d’aimer quelque chose qui ne nous optimise pas forcément la silhouette. La lectrice anonyme veut des réponses, du dialogue, mais se croit parfois tout permis face à la personne « publique ».
En face, les marques, les annonceurs, qui aimeraient bien en profiter aussi, de cette proximité.
Et bien je peux vous dire que ce n’est pas facile à gérer tout ça. Qu’il n’y a pas moyen de bien faire et de satisfaire tout le monde, même avec la meilleure volonté, et qu’il est parfois difficile de ne pas oublier que la première personne à satisfaire c’est soi-même.

N’y-a-t-il pas pourtant un fond de vérité ?
Si, bien sûr. Car outre la rédaction rémunérée pour les billets sponsos, il ya les cadeaux,les soirées, les partenariats avec les boutiques, tout cela clairement affiché et transparent (ou pas, selon la blogueuse). ***
Tout ces à-côtés vilipendés peut être encore plus, surtout par celles dont l’éthique professionnelle habituelle interdit ces pratiques. C’est là qu’on touche je pense un autre problème : l’assimilation facile du blog à un média, et de la blogueuse à une journaliste ou une chroniqueuse. OK, cela peut parfois s’y apparenter : on écrit sur un support publique.
Mais c’en est qu’une partie, la blogueuse est à la fois un média et un PEOPLE. A l’échelle microscopique, certes, mais l’idée est là. Il n’y a qu’à voir sur ebay, ou des vêtements sont affichés « vus sur le blog de Betty » et la dernière pièce portée se traque comme la robe Mina UK de Sienna Miller, ou encore quand on reçoit un tweet d’une inconnue nous disant « tiens je viens de te voir chez Zara » ou « dans la queue chez Uniqlo ».
Et c’est ce mélange des genres qui dérange.

On crie au scandale quand une rédactrice en chef accepte un sac à main en cadeau, mais qu’une actrice ait un contrat avec une marque de cosmétique, ou un contrat pour porter telle ou telle marque sur tapis rouge et c’est normal. Qu’elle s’affiche dans la rue avec son nouveau it-bag offert par la marque ne choque personne.
Ce qui explique que la blogueuse soit contactée à la fois par les agences Média et les agences RP.
Tout cela à une échelle extrèmement réduite, mais les mécanismes sont les mêmes. Où est la frontière entre corruption et égérie ? Où met-on le curseur entre journaliste et people ?

Je n’ai absolument pas la réponse à toutes ces questions, j’essaie juste de faire de mon mieux et en toute transparence. Oui, j’accepte des cadeaux, principalement cosmétiques (en parler sans tester c’est pas la peine) et sacs (pour alimenter ma rubrique TDMH). Je fais des échanges de bannières publicitaires contre des bons d’achat, ce qui me permet de contenir mes dépenses shopping (enfin en théorie… ahem). Et les sponsos constituent une part non négligeable de mon salaire. Je n’ai jamais caché tout cela.

Mais ces nouveaux remous de la blogosphère sont intéressants car ils invitent à se poser des questions, de s’interroger sur son évolution, le tour que ça prend – que l’on prend – d’avoir des retours sur les ressentis des lectrices, ce qui est finalement plus important que les états d’âmes du « bon vieux temps ».

* les deux extrèmement bien écrits et dont je ne peux que recommander la lecture.
** par contre Bali je ne suis pas d’accord avec toi quand tu dis que tenir un blog va être aussi courant que d’avoir une adresse mail, cela demande une certaine exigence et régularité, ce qui fait je pense que les jeunes se détournent de ce moyen au profit de Facebook
*** Et par conséquent une nouvelle faune qui va avec, attirée par tout ce bling-bling, et dont les intentions de départ sont moins louables que la simple volonté de partage avec les lectrices.

103 commentaire pour “Avenir et blogosphère : antinomie ?

  1. Bravo! Franchement tu as vraiment très bien résumé la situation! Je suis absolument d’accord avec toi et surtout sur le fait que les lectrices veulent à la fois cette proximité « girl next door » mais aussi d’un certain côté du professionnalisme.

  2. pour avoir lu les articles en question (sur les blogs et dans la presse, glamour avait déjà lancé l’assaut il y a 6 mois) et pour traîner beaucoup sur les blogs, je crois que ce que la presse féminine décrit c’est surtout l’émergence de bloggeuse qui se croient people et qui franchement n’apporte pas grand chose !
    Si toi tu as réussi à en faire ton métier c’est parce-que tu apportes quelque chose à la blogo : un ton, et du temps ! Je veux dire on ne devient pas free lance par hasard, du talent et de l’huile de coude c’est pas rien !
    Je fais partie de cette 2e catégorie, un petit blog, peu de trafic et alors ? mais franchement certaines ont à peine ouvert un blog qu’il y a de la pub dans tous les coins et que ça demande à être influente… le succès de vaness la bomba qui se moque de ça n’est pas anodin !

  3. Tout cela est tellement compliqué. On ne peut pas empêcher les gens d’avoir un avis, positif ou pas, tout comme on ne peut pas empêcher certains d’être jaloux…
    Nous verrons bien comment tout cela évoluera, si les marques continueront à « rincer » (en soirées, cadeaux ou sponso…) et en attendant, tant que chacun(e) à sa conscience pour soi et que les lecteurs ne s’en plaignent pas, et bien pourquoi ne pas se faire plaisir ?

  4. Très bonne reflexion !
    mais je me demande pourquoi les « grandes bloggeuses », celles qui en ont fait leur métier – ou presque, proclament toujours avec une pointe de modestie plus ou moins douteuse qu’elles « ne sont pas talentueuses ». Je ne suis pas d’accord, être une grande bloggeuse dépend de plusieurs critères (âge du blog, qualité des articles, TALENT, etc.) c’est comme si un chef étoilé disait « ah bah non je ne suis pas meilleur qu’un autre »… FAUX !

    bref, tout ça pour dire : ne vous sous-estimé pas, c’est super ce que vous faites !! :))

  5. Pingback: Post à durée déterminée ! | Sushi Pedro

  6. Clap Clap Clap. Voilà, tu as TOUT dit ! Je ne sais pas si mon blog (qui me permets tout de même de survivre sur Paris) continuera de vivre en 2011 mais en tout cas, l’envie de bloguer et de partager mes billets avec mes lecteurs est toujours là, c’est l’essentiel. Ça fait plus de 3 ans que je te suis, et j’ai envie de dire bravo, car tenir un blog aussi régulièrement n’est pas facile tous les jours :) !

  7. Ton billet me fait EXTREMEMENT plaisir Wali parce que je vois dans les commentaires chez moi déjà des réactions disant que les blogueuses pro ou qui font de la sponso ne peuvent pas voir les choses de la même façon que moi. Bah si, la preuve, on sait toutes vers quoi on se dirige : une démocratisation massive de la pratique, qui va nécessairement changer le fonctionnement du système mais pas sa survie. Et calmer les esprits chagrins, j’espère ! Pour ce qui est de l’assimilation blog = email, effectivement, la variable qui fera vraiment la différence sera celle de l’implication que chacun est prêt ou non à y mettre. On voit tous les jours des blogs ouvrir… et peu subsister.

  8. C’est important de réagir parfois. Je crois que comme beaucoup d’entre nous, j’ai ce genre de billet dans les tiroirs depuis des mois, et qui ne demande qu’un coup de pouce pour être rédigé et publié.
    Le genre est tellement neuf (allez, donnons lui 10 ans grand max) qu’il est sain qu’il évolue et qu’on se pose des questions :-)

    Après qu’il y ait les Pro et Anti sponsos et monétisation, c’est normal aussi et je comprends bien les deux points de vue. Par contre, condamner sans appel un genre ou l’autre : non.

  9. @ Balibulle : forcément, on n’a pas le même mode de fonctionnement, et je dois fatalement penser mon blog comme un boulot, limite une entreprise, puisque j’en tire mon revenu. Le risque que cela induit c’est de ne pas le faire au détriment du lectorat et de son intégrité. C’est une gymnastique assez compliquée parfois.

  10. Pingback: Les tweets qui mentionnent Avenir et blogosphère : antinomie ? | The Beauty and The Geek -- Topsy.com

  11. A partir du moment où tu consacres une bonne partie de tes journées à alimenter ton blog, faire de belles photos etc je ne vois pas où est le problème de se « payer » en acceptant quelques sponsos ? Tout travail mérite salaire noN?

  12. Je veux bien croire que la gymnastique soit compliquée parfois, il faudrait presque être contorsionniste! :) Pour moi, ce n’est pas une question de sponso ou non sponso, c’est juste une question d’honnêteté. Tu fais du billet sponsorisé par exemple, mais jamais je ne t’ai senti malhonnête (et je te suis depuis loooongtemps). Je ne trouve pas que sponso et honnêteté soient antinomiques en fait. Tu as toujours été hyper transparente, il me semble.

  13. Est-ce du au fait que je ne blogue plus ou presque ? Est-ce la lassitude ? Le dégoût ? Je ne sais pas trop.

    Le seul truc que je sais c’est qu’une bonne partie des critiques vis à vis de la blogosphère trouvent écho auprès de moi : manque de fraicheur, manque d’intérêt, billets creux qui se contentent d’étaler des orgies d’achats, billets sponsorisés lus et relus maintes fois sur beaucoup trop de blog, égos sur-dimensionnés de certaines, soirées VIP où quelques élues se gaussent en buvant du champagne … Trop belle leur vie.

    La blogosphère d’il y a 4 ou 5 ans me manque … J’aimais le côté artisanale et « girl next door » justement. J’aimais lire un billet et me dire « oui !! Tout pareil !! ». La professionnalisation des blogueurs a tué tout ça et c’est dommage. Je ne me reconnais plus dans cet étalage de marques et de tendances.

    Tant pis. Chacun est le maitre de son blog et est libre de choisir son itinéraire et ce qu’il va en faire. Si il veut et peut en vivre, tant mieux.

    Il n’empêche que j’aimerai bien revenir 5 ans en arrière.

  14. Bon, je viens de commenter chez Bali… A ton tour maintenant MOUAHAHAH!

    (pardon)

    Alors déjà très bon article, comme à ton habitude lorsqu’il s’agit de sujets un peu « sensibles ».

    J’ai surtout envie de réagir à propos du dernier paragraphe.

    Cette petite partie me rappelle les quelques mois où mon blog a été ma seule source de revenu.

    Quelques mois que j’ai assez mal vécus puisque je me suis retrouvée dans « l’obligation de poster » et non plus dans le PLAISIR.

    Aujourd’hui j’ai un peu repris les choses en main et j’essaie toujours d’être dans le plaisir.

    Et tout comme toi, j’accepte les sponsos, les cadeaux et j’adore mes sponsors qui me permettent de réduire ma « facture shopping » à la fin du moins.

    Mais plus le temps passe et plus j’essaie de réfléchir à tout ça.

    Je regrette par exemple, d’avoir accepté une sponso pour une certaine marque qui, clairement, au final, ne correspond pas DU TOUT à mes idéaux ni à mes envies.

    Et ouais les filles, la Blogueuse est un être humain tout comme vous. Elle se plante aussi.

    Pour garder son « intégrité » de blogueuse (notez les «  » hein…) je crois qu’il faut faire la part des choses. Entre le plaisir et le fric, surtout.

    Parce que ouais, les sponsos, les pubs, tout ça, ça rapporte pas mal de thunes à la fin du mois mais il est très compliqué de ne pas dépasser « les limites » (Julien Doré? C’est toi?).

    Je pense que beaucoup les dépassent (moi y compris!) mais avec le temps il se peut que les choses changent un peu.

    Et je crois que pour ça, la blogo manque un peu de « règlementation »… Mais bon tout ça ne dépend pas de nous!

    Pour conclure, Cecile, je trouve que tu t’en sors très bien au milieu de ce merdier (^^).

    Tu fais beaucoup de sponsos et de partenariats certes mais tu continues à prendre soin de tes lectrices et à t’impliquer personnellement dans ce blog!

    Le jour ou les gens accepteront qu’on gagne de l’argent avec nos blogs sans pour autant en gagner avec TOUT ce que l’on poste (la fameuse « parano-sponso), ça ira déjà mieux et ce sera bien moins « prise de tête ».

    <3

  15. Je ne suis pas une modeuse.
    Et encore moins une accro au shopping.
    Je visite autant de blog « mode » (toi, Bali, Emiiiii, Coline, Sushi) que de blog « cuisine » ou « couture-tricot ». Parmi tout ces blogs, certains sont pubs free, d’autres comme toi ont trouvé un équilibre entre sponsor et sincérité, et d’autres ont « vendu leur âme au capitalisme »… Mais j’apprécie toujours autant de les lires!
    Si un sujet ne me plais pas, j’ai vite fais de cliquer sur la petite croix rouge, en haut à droite (ou gauche, suivant l’ordinateur). Si un blog ne me plais plu, je le supprime de mon lecteur de flux, tout comme je n’achète plus certains magazines trop compromis par la pub à mon goût.

    Je trouve ton point de vue très argumenté, pausé et réfléchit. Comme tu le dis si bien, tout le problème vient de l’ambigüité du rôle de la blogeuse: média ou people? Et comme toi, je penses que le « médiople » (savant mélange des deux) est voué à évoluer, et qu’à l’avenir les blogs « pubs free » et ceux « vendu au capitalisme » vont de plus en plus se différencier, laissant au milieux de la bataille quelques ovni comme TB&TG, en équilibriste entre les deux.

    Tout ce que je peux dire, c’est « longue vie à ton blog »! J’apprécie beaucoup de te lire, justement parce que tu est toujours en équilibre, avec beaucoup de postes où tu nous présente ce que tu aimes, quitte à prendre des risques vestimentairement parlant et des commentaires lourd dans la face, et malgré tout avec des postes sponsorisés, toujours en accord avec ta ligne éditrice (que ce soit mode, TDMHB ou clairon)

  16. @ la greluche bordelaise et toutes : je te comprends tout à fait, et je le ressens parfois aussi. Le problème c’est que c’est dû aussi aux exigences que mettent en nous les lectrices. Je ressens une certaine pression pour exposer des nouveautés, montrer les tendances du moment, on me demande de tester tel ou tel sac…

    Il ya eu le bricolage du début qui était très sympa, puis un phénomène de mode dans lequel on s’est toute certainement un peu fourvoyées : débauche d’achats, cadeaux, tout ça, on en revient un peu je pense (cf article de Coline) : c’est bien.
    Maintenant la question c’est : qu’est-ce que je fais de cela ?
    La réponse intelligente je pense c’est d’utiliser le réseau qu’on a acquis, les possibilités qu’on a de pouvoir tester les produits, voir les nouveautés en avance pour se poser en sorte de « copine experte ». Garder la proximité avec les lectrices MAIS avec une proximité nouvelle avec les métiers de la mode, les marques. La difficulté étant de garder son intégrité. Je me pose beaucoup de question, mais je pense qu’il y a des choses à faire.
    Je donne un exemple :
    La semaine dernière, suite à nos contacts avec Bioderma (;-) ) j’ai eu la chance d’avoir une visite à domicile pendant 2 h d’un médecin allergologue pour parler de l’atopie en général, de son traitement, des questions que je me posais et que des lectrices m’ont posées : je suis en train d’en faire 2-3 billets. C’était une opportunité unique et ce vers quoi doit tendre je pense un blog pro. Bosser avec les marques mais pour en tirer un contenu valorisé et intéressant pour les lectrices 😉
    Mais on débute, on se plante (je suis d’ac avec toi Coline, on est humaine, on fait des conneries) mais on apprend aussi 😉

  17. pour moi tu as tout dit! tu as eu l’opportunité géniale de faire d’une passion ton métier (si si c’est un métier et ton talent n’est pas donné à tout le monde..!). C’est sûrement aussi un concours de circonstances et un bon »timing », n’empêche que ton blog me fait passer tous les jours un moment de détente, de rigolade, ce qui n’est pas le cas de certains blogs peut-être plus « pro » mais qui, à mon sens, ont perdu toute leur fraicheur.
    Je te souhaite une longue vie de blogeuse, et continue de nous faire rire et rêver pour encore très longtemps!!!!!!!!!!!!

  18. @ Coline : mais si ça dépend de nous !!! c’est nous qui la faisons, la blogosphère, c’est à nous de défendre nos intérêts, de discuter (ce que nous faisons ici) et de proposer des choses :-)
    Doit-on nous imposer des règles ? ce nouveau métier nécesssite-t-il une charte ? on va peut être y venir, pourquoi pas, mais ce devra être à nous de les énoncer, d’en discuter, de se regrouper (et hop, un syndicat de blogueuses !! je blague, mais à peine….)
    je trouve tout cette évolution pour ma part très intéressante :-)
    (et saine, je me répète)

    @ Malvi : je te remercie, et comme tu le dis, ce n’est pas facile tous les jours !

  19. Tu résumes toujours parfaitement les enjeux et les trames de la blogosphère. Et je lis toujours tes billets avec d’autant plus d’assiduité que ce qui se passe dans la blogo mode arrive souvent avec un petit temps de retard dans la blogo maman. Inutile de dire que je suis ça de près ! Merci pour ces saines reflexions, je m’en vais de ce pas lire les deux autres billets.

  20. Putain, qu’il est bon ce billet ! D’ac à 100%, car même si on n’est pas sur le même « créneau » toutes les deux, on a à peu près la même « ancienneté », on en a fait notre métier… et on a visiblement la même vision des choses.
    J’ai lu les billets de Marie et de Bali avant le tien, qui m’ont beaucoup plu aussi, (particulièrement celui de Marie) mais c’est du tien dont je me sens le plus proche.
    (Je serais juste plus modérée en ce qui concerne ce que tu appelles les blogs bling-bling, c’est tellement de temps et d’investissement personnel de tenir un blog sur la distance, que je suis sûre que ça s’écrème au fur et à mesure. A mon sens, on ne peut PAS durer si on n’aime pas ça.)
    Merci !

  21. Personnellement, j’ignorais totalement que ton blog t’avait littéralement sortie de la panade. Alors, total respect. Et c’est clair que, du coup, on ne blogue pas tous/toutes pour les mêmes raisons ni avec les mêmes motivations.

  22. J’adhère absolument sur ce que tu décris. Et notamment sur le fait que maintenant, l’image de la blogueuse est faussée dès le départ puisque l’accent est mis directement sur l’aspect lucratif.

    Ouvrir un blog est maintenant une opportunité pour gagner sa fringue gratos plutôt que d’essayer de partager. Et ça c’est con. Le blogueur est con (parfois. Pas tout le temps.)

    Et moi même, je me surprend à déceler en un clin d’oeil quel article est sponsorisé ou pas. Car bon, ne soyons pas crédules, la plupart ne mettent pas en tête « article sponsorisé ». Mais ça ne me dérange pas plus que ça, car d’un côté, je trouve ça normal quand on passe du temps a faire quelque chose de qualité, qu’on se décarcasse pas mal pour des lecteurs, de toucher de quoi bouffer. Ce qui me rebute, c’est quand je reçois un mail d’une blogueuse qui me dit que le nom de mon pseudo bloguesque la dérange, du fait de son « très bon référencement sur la toile » (sic) et qu’elle avait eu des retours négatifs.

    Là je pense qu’il y a un problème. Car on n’est plus vraiment dans la spontanéité des débuts et que la seule chose qui compte, c’est ce foutu référencement. Alors, oui, j’ai cédé et changé mon pseudo pour ne pas faire pleurer la reine. Des fois qu’on lui refuse les coupons Asos.

  23. Cela fait plusieurs mois que je n’ai pas laissé de commentaires, bien que je vienne religieusement chaque jour. Ton blog fait parti de mes moments détente-plaisir de la journée. Je tenais à te le redire :)

    Je pense moi aussi que seuls les blogs, dont les auteurs sont sincères et travailleurs, continueront de vivre. Parce que c’est du temps à y consacrer, des idées, une verbe…
    Le blog est aujourd’hui un relais-média. Bloguer est devenu un métier et comme tel, il doit y avoir une rémunération. Qui dit travail dit salaire, il me semble…

    Les sponso, les avantages etc dérangent? Pourquoi? PARTOUT les marques utilisent des gens pour faire leur pub. TOUT LE MONDE peut bénéficier un jour, d’avantages ou cadeaux.
    Pour ma part, je ne cracherai pas dessus (il faut être honnête, un truc gratos ça fait toujours plaisir) excepté si la marque ou le produit en question va à l’encontre de mes principes.
    J’ai des cadeaux de la part des labos pharmaceutiques. C’est pas du cadal hype mais je suis contente quand même quand je reçois mes machins.

    Et enfin. Les nanas (et les mecs), vous êtes comme vous êtes (je suis douée dans la prose moi). Ronds, minces, brun, blond, yeux vert, yeux marron… et j’en passe. Vous êtes comme la lectrice lambda, vous n’êtes pas épargnées par la cellulite et le cheveux gras. Et vous faites parfois des choix douteux question fringues.
    Ben ouep, comme nous. Parce que faut pas qu’on l’oublie, mais qu’on soit personnage publique ou anonyme, on a tous la même touche assis sur les wc (je finis sur une note poétique 😀 )

    Et pour ma part, je vous demanderai des photos nickel, des choix vestimentaires parfaits, en bref un zéro défaut… quand je serais votre chef.
    Parce que je vois pas pourquoi on devrait être aussi intolérantes et intransigeantes avec vous, alors qu’on ne paie pas pour vous lire et qu’on ne vous rémunère pas directement.

  24. Ton article résume parfaitement les raisons pour lesquelles je viens quotidiennement sur ton blog Walinette : ton honnêteté, ta transparence et ta proximité avec tes lectrices. Il est clair que l’exigence des lectrices a évolué (et encore, cela fait à peine 1 an, 1 an et demi que je m’intéresse à la blogosphère mode). Alors oui, j’imagine que l’exercice d’équilibriste que tu mènes aujourd’hui n’est pas des plus simples, mais sache que pour moi, tu t’en sors haut la main ! Alors continue comme tu le fais et fais évoluer ton blog selon tes intuitions ! (suis en mode bisounours mais je crois que ça fait du bien de temps en temps ! ;))

  25. Quand je parle de règlementation, je pense par exemple, à ce que font les blogueuses US depuis un moment (obligées, elles aussi), à savoir, mentionner quand un article est offert.

    Il ne ‘sagit évidemment pas de rendre des comptes de façon excessives…

    Et du coup je rebondis sur ce que dit Paulinette: un article sponso DOIT porter la mention « article sponsorisé ».

    Il ne faut pas tout mélanger non plus (c’est bien souvent ce qui arrive). Un article sponsorisé, on est payées pour parler d’un produit/service/peu importe.

    Pour le reste on peu, par exemple, mettre en avant un vêtement reçu gratuitement sans que ce soit de la sponso.

    Et euh sinon, je suis juste estomaquée par ta petite histoire de « pseudo »…

    Y en a qui n’ont honte de rien O.o

  26. Merci pour vos messages les filles :-)
    c’est bien qu’on en discute 😉

    @ Coline : c’est obligatoire pour les sponsos, pour les cadeaux aux US aussi tu crois ? parce que dans ce cas pourquoi ne pas demander au stars de se mettre une pancarte « robe offerte par…. « lors de la cérémonie des Oscars ?
    je blague
    Mais sérieux, ça devient plus compliqué. Je le mets, mais toutes en le font pas on est d’accord. Où on commence, où on s’arrête…

    @ Paulinette : on touche du doigt justement les blogs qui font passer le business avant la convivialité, c’est un écueil à éviter je pense
    (comme ces blogueuses qui demandent des exclusivités sur des opé ou des partenariats également). Il y a tout un côté starsystem qui devient un peu dommageable aussi.

  27. Je ne commente pas souvent.MAIS
    Je m’en fous qu’un billet soit sponsorisé ou pas. Je ne consulte pas les blogs comme le catalogue la Redoute.
    Je viens chercher une ambiance, une façon de porter, montrer, un avis. Et si la tronche de la crémière ne me revient pas, je n’y reviens pas, c’est aussi simple.
    D’ailleurs, on sent très bien quand la crémière aime son fromage ou quand elle essaie plus de refourguer ses invendus…
    Je viens d’ouvrir un Tumblr car l’envie de m’exprimer se fait de plus en forte, je l’envisage comme un exutoire à ma vie un peu trop compliquée à mon goût. Peu importeront les stats car je me sens déjà bien noyée dans la masse ;).
    Pour finir ce que j’aime chez toi, comme chez Shalima par exemple, c’est la simplicité et la diversité des sujets abordés.

  28. moi ce que j’aime ici c’est que les billets sponso le sont clairement et en même temps j’ai jamais l’impression qu’on me prend pour une conne.
    En fait je crois que le plaisir se sent dans tes articles, à partir de là je vois pas où est le mal que tu gagnes de l’argent avec ton blog, puisque c’est intéressant et que je ne suis pas la seule à le penser. Ce qui me gène un peu aujourd’hui c’est le nombre de blogs qui ne s’ouvrent plus par plaisir, mais uniquement pour être vue et invitée… là je trouve ça ridicule ! mais gagner de l’argent parce qu’on est reconnu pour son travail et sa capacité à fidéliser les lecteurs ça n’a rien de dégradent au contraire !

  29. Ton post est très intéressant. J’imagine tout à fait que se faire attaquer de tous les côtés ne doit pas être marrant tous les jours, ni facile à vivre … mais vous êtes devenus des personnages publics? Et si vous avez les bons côtés (cadeaux, soirées…) malheureusement vous avez aussi les mauvais côtés. Je ne dis pas que ce soit normal, loin de là. Mais c’est u peu comme une présentatrice télé qui se voit assassiné dans un quelconque magazine car elle sa robe était moche. Les gens sentent une telle proximité avec vous qu’ils se permettent les pires commentaires. Conclusion? J’ai envie de dire… ce sont les aléas du métier…

  30. C’est un réel plaisir quotidien de venir sur ton blog, celui de Mimnor, de Coline, de Garance Doré, et beaucoup d’autres …

    Ce moment détente est une bulle d’oxygène, parce qu’il est centré sur des considérations légères et féminines, et parceque ce sont des sujets que je ne peux partager par ailleurs.

    Et puis j’ai découvert deux autres bons côtés, lorsque j’ai moi-même commencé un blog, il y a 3 mois:
    1. la communauté des blogueuses est chaleureuse et solidaire, beaucoup plus que je ne pensais (cf. les copines de Hellocoton)
    2. c’est absolument génial de pouvoir dialoguer avec ses lectrices

    Bref, j’adore lire vos blogs et tenir le mien.

    Longue vie aux blogs!

    Quant à la fin annoncée… bof… je crois que tant que les blogs ont du succès, ils répondent à des attentes réelles. Et un blog ne peut avoir de succès seulement si il a une âme, une personnalité. Quand la blogueuse a du talent, la sponso n’est pas une entrave!

  31. je ne comprends pas, franchement qu’elle est le problème……que se soit pour le bannières pub ; toutes les stars peoples sont des pubs ambulantes, elles recoivent des cadeaux de toutes parts et vous »nos blogeuses chouchoutes » vous devriez vous excusez d’avoir des pub sur vos blogs et de recevoir des cadeaux je trouve çà hyper disproportinner. Tant mieux pour toi et toutes tes consoeurs. je pense que ce type de critique provient de personnes frutrées par la vie…..longue vie à tous vos blogs les filles moi je suis devenue une inconditionnelle

  32. Il me semble que oui, aux Us, les blogueuse sont obligées de préciser lorsque quelque chose leur a été offert.

    Il me semble que je l’avais lu quelque part.

    Et puis dans tout les cas, comment expliquer qu’elles se soient toutes misent à le préciser? 😉

    (et lol pour la pancarte. « Offert par Chrisitan Diiiiior »)

    Enfin, perso je ne vois pas trop l’intérêt de le mentionner… Je le fais parce qu’on m’a trop pris la tête la dessus et que, manifestement, c’est une des attentes des lectrices. Savoir ce que l’on paye et ce que l’on ne paye pas… :/

  33. et juste pour revenir sur cette histoire de talent : est ce qu’on reproche aux blogeuses BD comme mragaux motin ou pénélope bagieu de publier des livres / faire des pubs … et de se faire des sous grace à leurs blogs qui leur a permis de se faire connaitre ?
    alors pourquoi on reproche aux blogeuses mode de se faire des sous avec leurs blogs ?

  34. « gardent toujours en tête cette possibilité d’un petit moment de détente devant leur écran, de la même manière qu’ellent feuillettent un magazine »

    C’est tout à fait ça.

    Tant mieux que tu reçoives des cadeaux, des trucs à tester, ça nous fait de la lecture, ça nous présente de nouvelles choses. Tu gagnes de l’argent avec ça ? Tant mieux !
    Les magazines vous crachent dessus ? Evidement ! Ca leur fait un manque à gagner tout ça.
    Tu gagnes de l’argent avec ton blog ? Tant mieux ! Parce que ça doit t’en prendre du temps tout ça. C’est bien présenté, bien écrit, y a de l’implication, ça semble logique que ce soit rémunéré.

    J’ai du mal à comprendre tout ce foin pour si peu. Des envieux peut être ? Je ne sais pas.

    Je viens ici chercher quelque chose que j’aime, la spontanéité, la façon de traiter les sujets, ce mélange de pro et perso bien dosé, je viens lire du Walinette, le reste je m’en fiche.

  35. Je n’ai pas l’intention de t’écrire une tartine sur le sujet, mais les blogs ont été à la mode , le sont encore, le seront peut etre plus on n’en sait rien ! Tu en as fait ton métier car tu étais dans la blogo au bon moment et tu as une cette chance d’être une bloggeuse influente. Et je trouve ça génial moi ! C’est un métier comme un autre aprsè tout. Donc continuez toutes à écrire, à me faire rêver, toi, Balibulle, Punky et toutes les autres mêmes les moins influentes. Moi j’adore ça et je ne m’en lasserai jamais :)

  36. Je ne peux que réagir, j’ai lu assez rapidement tout les articles que tu recommandes, étudiant en communication depuis la rentrée je peux te dire que je constate que le « phénoméne » Blogs est considéré comme un média, même dans mon manuel (dirigé par un prof de socio ..) la blogosphère est évoqué, ça se popularise certes mais il existe des blogs qui sont bien plus professionels que certains journalistes, en effet, la blogueuse s’y connait par passion pendant que certain journaliste sont là pour l’argent. Bref; pour tout dire sur la blogosphére je te connais depuis un certains temps avec ton blog sur le mexique tout ça .. Tu es toujours la même sponso ou non, alors que certaines jeunes blogueuses dont je tairais le nom font une fixette sur les marques qui la sponsorise, font des demandes.. Et ce sont elles qui pour moi discrédite cette passion, mais elles ne dureront pas longtemps c’est sur.

  37. Bon, me revoilou de chez Bali, moi aussi.
    Autant je lui disais qu’elle était un cas à part, notamment en terme d’interactivité et de moindre sponsoring, autant tu en es un aussi, dans le sens où tu n’as jamais caché l’aspect pro de ton blog et le fait que tu étais une des premières qui allait essayer d’en vivre.
    Il y a aussi chez toi un côté « familial » (je ne vois pas comment dire autrement) et accessible qui en fait son côté unique.
    De toute façon, dans les Netvibes de nous, lectrices, je dis qu’il faut 50% d’influentes et 50% de « petits » blogs pour leur spontanéité…

  38. Je n’ai pas encore lu les commentaires mais ton post est ce que j’ai lu de plus convaincant en la matière… Bravo!
    Je ne suis pas bloggeuse et je ne pense pas le devenir, même si je me dis parfois que vous avez quand même bien de la chance et que votre blog vous permet de vivre de chouettes moments !! Les sirènes de la gloire !! En revanche, je lis de nombreux blogs..; Mode, cuisine, photo, littérature …. Il est vrai que depuis quelques mois on sent une invasion marketing parfois franchement désagréable…. Si j’ai une trentaine de blogs mode en favoris, c’est que j’aime la variété de ton et la personnalité de chacune…. Votre engouement pour telle ou telle pièce ( ou tel ou tel jeune créateur) m’a toujours amusée et intéressée parce qu’on le sentait sincère et spontané… Ce que je déplore aujourd’hui c’est de retrouver sur plusieurs des blogs que je lis quotidiennement le même post sur la même marque …. Ca m’ennuie en fait … Déjà que je regarde pas la pub… Là j’ai l’impression qu’on me force un peu la main..; Alors je zappe… Et je vous boude le temps d’un nouveau post..;
    Je comprends parfaitement que vous profitiez de la manne que vous générez, vous auriez tort de vous en priver mais je constate une fois de plus qu’un mouvement qui se veut spontané et libre est récupéré par la société mercantile.. C’est votre liberté d’esprit , de ton et d’action qui marquait votre différence avec les journaux , vendus depuis longtemps aux annonceurs… Et si ils vous attaquent aujourd’hui c’est bien qu’ils ont peur de perdre leurs privilèges … et leurs lecteurs… La différence aujourd’hui est infime… Les journaux crèent leurs blogs et certaines bloggeuses se prennent pour des journalistes ( quand elles ne le sont pas ) .. Ce sont les annonceurs qui se frottent les mains du coup… Vous êtes la providence en cette période de crise … Grace a vous, imaginez les économies en pages de pub ( dont les prix ont quand même bien dégringolé) Drôle d’ évolution … A suivre avec intérêt ..
    Merci encore pour ce post et je te souhaite un bel avenir !!
    A demain ;=)

  39. Considérer les blogs comme une identité indépendante sur le net est une erreur ; si on retire la loupe, que voit-on ? Un site, comme un autre, tenu par une ou plusieurs personnes.

    Tant qu’il y aura internet, il y aura des sites, et donc des blogs.

    (à moins que l’écriture et la lecture soit abandonnées pour quelque chose de bien plus cool, genre télépathie collective 3.0 sponsorisée par une pomme croquée – quelle honte, en 2010.)

  40. Je suis d’accord avec le fond de ton article même s’il me semble quand même difficile de généraliser.
    Il existe une grande diversité dans les blogs mode et dans les visions qu’en ont les nanas qui tiennent ces blogs. Je pense à Balibulle qui n’accepte aucune sponsos ou autres, qui permet un véritable échange via les commentaires de son blog (non censuré), Mimnor ou encore toi-même qui faites des articles sponsos (plus ou moins) en le mentionnant et en acceptant (je pense) les choses en lien avec vos interets et votre blog. A l’inverse, des blogueuses telles que Betty ou The cherry blossom girl ne mentionnent jamais leurs sponsorisations, modèrent complétement leur commentaires et n’y répondent jamais, faisant de leurs blogs non plus un espace d’échange mais une vitrine figée tels que le sont les magazines de mode (et donc dans ce cas-là plus trop d’intérêt d’aller sur des blogs, autant acheter Grazia et cie)
    On a la les extrêmes, il y a aussi des blogueuses qui naviguent entre les 2, telle que Punky qui annonce une sponso sur 3, qui modère outrageusement ses commentaires et ne permet aucunes critiques.
    Tout cela au final fait que l’un des intérêt majeur des blogs (du moins au début), à savoir la capacité d’échanges qu’il offrait, disparait peu à peu, et c’est bien dommage.

  41. Je ne poste pas souvent mais là le sujet m’interpelle, je trouve clairement que certains blogs font très (trop) pros, débauche de shopping, enfin c’est ce que je ressens, je veux dire par là que je ne m’y reconnais pas, ce qui est porté et présenté ne m’est pas accessible. Et puis à côté il y a ton blog, tellement frais que souvent j’en oublie que tu en fais ton métier. C’est réaliste, parfois un peux dispendieux mais juste ce qu’il faut pour faire envie, rien d’inaccessible pendant les 10 prochaines années d’économie. Tu as dis « une copine experte » c’est un peu ce que j’attends.

    Le plus amusant, c’est qu’en fait ton style ne me correspond pas, disons que ce n’est pas ma façon de m’habiller, et pourtant je continue à suivre les articles un par un, je n’en loupe aucun, parce que j’aime lire ton point de vue, j’adore voir les photos du microbe le samedi..c’est pour moi une petite routine de la blogo, dont je ne me lasse pas, tu as un encart dans mon netvibes au même titre que balibulle d’ailleurs ! Je fais régulièrement le ménage mais il y a les indétronables.

    Bravo pour ce que tu fais, ça vaut ce que ça vaut mais moi ça me plait. J’ai même lu récemment avec un pincement au coeur qu’on ne verrait plus les photos de ton petit Clairon. J’espère toujours lire des articles en lien avec les enfants, n’en n’ayant pas moi même tu es une source d’inspiration (pyjama costume, jouets en bois) pour les cadeaux à faire aux petits qui m’entourent.

    Bonne et longue vie à ce blog !

  42. Je suis fervente lectrice de blogs, mais j’avoue que depuis quelques mois je suis lassée par certains d’entre eux (mais pas du tout par le tien!) sur lesquels c’est la surenchère de vêtements tous plus chers les uns que les autres…C’est toujours une source d’inspiration mais il faut reconnaitre que c’est de plus en plus difficile de s’identifier à certaines blogueuses, et c’est dommage parce que ce côté « ça pourrait être une copine » est justement ce qui démarque blogueuses et magazines.
    Une autre chose qui me dérange également, mais là encore cela ne concerne pas ton blog Walinette, c’est que certaines blogueuses ne supportent aucun commentaire ne serait-ce qu’un peu négatif; quand on s’expose en plublic comme cela, il faut s’attendre à des retours positifs, mais pas que! Même si cela doit être difficile parfois, cette exposition…
    Mais bon tout ça pour dire que j’ai toujours plaisir à lire ton blog, car je trouve que c’est vraiment un point de vue subjectif, pas envahi de pubs ou de sponso, et qu’on sent que tu choisit tes collaborations au coup de coeur. Continue!

  43. Salut Miss !!

    Je te lis depuis tes débuts (tes archives ne vont que jusqu’à 2007, il n’y avait rien en 2006 ? il me semble que ça fait plus longtemps…), tous les jours, même si je ne poste que très rarement…

    J’ai lu quelques articles d’autres blogs, sporadiquement, de différents styles. Tous m’ont déçue d’une manière ou d’une autre : le ton, le contenu, l’évolution…
    Tu es la seule que je lise depuis autant de temps… Chaque jour j’attends ton billet. Pourquoi ? Je ne sais pas trop : les billets variés, l’amour des sacs à main, le fait que tu saches parler d’autres choses que de fringues, ton style d’écriture légèrement décalé amis naturel avec un brin d’humour… Un ensemble de tout ça certainement…

    Ton blog, tu en as fait ton boulot, ta source de revenus… Et alors, pourquoi pas ? Heureusement qu’il est encore possible d’exercer un boulot parce qu’on l’aime (et puis comme tu dis, le jour où on n’aime plus, on se recycle) ; et justement je pense que c’est parce que tu aimes tenir ton blog qu’il a duré aussi longtemps, et que tu arrives à y appliquer une certaine ligne de conduite et à combiner l’aspect rémunération et la sincérité envers tes lectrices…

    En tout cas je trouve que l’apparition de la pub et des sponso n’a pas nui à ton objectivité (c’est important), par exemple : dans tes billets sponso il t’arrive de dire que tu n’aimes pas le produit concerné, alors que dans beaucoup d’autres blogs : produit sponso = BON produit… Ok tu testes les produits qu’on te fournit gracieusement, mais tu dis ce que tu penses réellement (et non idéalement). Un avis objectif quoi…

    Bref la blogo évolue, se monétise soit, et pourquoi pas ? Des écrivains sont bien payés pour leurs bouquins, des photographes pour leurs clichés… Et je confirme ce qu’ont dit d’autres : sans talent, on ne dure pas (comme tout écrivain ou photographe…), et le talent certes on peut l’avoir, mais on le développe, on le travaille, c’est du boulot… Moi je vois ça plutôt comme une nouvelle forme de média et d’information, que je ne comparerai pas à ceux existants car c’est une manière différente de diffuser de l’info. Qui peut être soudoyée, certes, mais bon : on n’est pas des moutons de panurge non plus, chacun porte un regard critique sur toute info qui lui est délivrée…

    Bon bref, longue vie à ton blog, bosse bien, et vis-en bien (ben oui, il paraît que + on bosse + on gagne ; alors si tu en vis bien c’est que tu y auras beaucoup travaillé…)

    A demain donc !

  44. @ charlotte : pardonne-moi Walinette pour cette aparté mais je tenais à remercier Charlotte d’une part pour ce qui me concerne et à lui préciser d’autre part qu’il n’y a aucune sponso cachée chez Géraldine (et c’est pas parce que c’est ma copine, lol) Elle signale tous ses publi-rédactionnels. Le reste, ce sont des opé, des rencontres ou des coups de coeur ou des coups de pouce pour lesquels elle n’est pas rémunérée. Mine de rien elle est en contact avec pas mal de marques parce que c’est une des pionnières de la blogo, mais ça ne veut pas dire qu’il y a anguille sous roche ! Quant aux com’, franchement, vu les vertes et les pas mûres qui restent en ligne, je n’ose pas imaginer la teneur de ceux qui sont modérés…

  45. les blogs tenus comme le tien, qui ont des billets sponsos, des concours ou autres en adéquation avec leur esprit, qui savent garder un lien avec leur lecteurs, qui ont une bonne plume seront toujours là dans quelque années.
    Les autres, ceux qui nous prennent pour des idiotes, qui n’ont pas commencé à bloguer par passion mais juste par l’appât du gain et qui n’enchainent que de la pub disparaitront, ce n’est qu’une affaire de temps.

  46. Chacun est quand même libre de faire ce qu’il veut non?
    Perso , cela ne me choque pas du tout que l’on mentionne ou non les articles sponso…on est pas des vaches à lait , si on ne veut pas acheter bahhh on achete pas…
    Et puis tenir un blog QUOTIDIENNEMENT c’est du boulot et si on peut recevoir une petite compensation financière et bien pourquoi pas ..ne dit on pas « tout travail mérite salaire » (j’aime aussi beaucoup la phrase de la chic fille!! 😉 )
    Perso j’ai ouvert un blog croyant pouvoir faire « comme tout le monde » et bien ce tout le monde travaille dur et est rigoureux.
    Alors moi je dis félicitations au blogueuses qui tiennent le coup et qui continuent à nous faire passer un bon petit moment chaque jour.
    Des bisous….

  47. Bon et bien j’aime beaucoup ton analyse que je trouve très juste. Pour rebondir un peu sur ton propos, même si cela fait 5 ou 6 ans que la blogosphère existe, cela reste un média jeune, la presse a plusieurs siècle d’existence, la radio pas loin d’un siècle, la télévision est une vieille mamie, laissons nous encore un peu de temps et nous y verrons plus clair dans 5 ans. @ +

  48. Je croyais trouver mon petit billet du matin, je me demandais quelle était la surprise du jour et pof, une nouvelle mise au point sur les blogs et l’argent… Bon OK, on commence à comprendre le désarroi d’une certaine presse féminine et plus largement la perte de repères que provoque la montée de ce nouveau média.
    Moi il y a une chose qui me surprend beaucoup et qu’aucune n’a relevé : croyez-vous que si les blogueuses étaient des blogueurs on irait les traiter de vendus et de porte-manteaux, voir de gigolos des marques ? Non. Que des filles/femmes réussissent ainsi à inventer un nouveau mode d’expression, qu’elles arrivent peu ou prou à en conserver la maîtrise, qu’elles soient en position de choisir leurs partenaires financiers, voila qui remet aussi les choses en place.
    Je suis donc un peu triste que ces mises au point /autojustifications soient nécessaires en même temps, elles permettent de clarifier les choses.
    Juste un bémol : je suis effectivement parfois perplexe devant la débauche de tenues/pièces nouvelles et de prix. Je sais qu’il y a des ventes privées, des cadeaux, des vide-dressings, du cetelem, mais parfois cela créée un peu de malaise pour la lectrice. Disons qu’on a vraiment le sentiment d’être dans du virtuel.

  49. Bravo pour ce billet ! je te suis tous les jours même si parfois je ne te laisse pas de commentaire. Et tu as tout dit ! Tout parfaitement résumer …

  50. Coucou,

    Je suis ton blog depuis un bon moment et je trouve que ton article fait vraiment bien le point sur la situation.
    Je suis assez d’accord avec toi quand à la fin des blogs, ce n’est plus nouveau mais je pense que c’est rentré dans la routine web de pas mal de personne d’aller faire son tour sur la blogo.

    Bonne continuation à toi!

  51. J’avoue que j’ai un peu de mal à comprendre. Si avoir un blog est aussi banal et critiquable pourquoi continuer à en tenir un alors? Il faut être cohérentes quand on critique un phénomène auquel on participe. Ce n’est pas facile, même si bien sûr nous ne sommes ni journaliste ni écrivain il y a des jours avec de l’inspiration et d’autres sans. Au bout de 3 ans 1/2, il y a des jours où j’ai envie d’arrêter car je suis fatiguée, que j’ai un bébé et un boulot mais j’aime ce moment de partage et d’expression que je ne peux avoir ailleurs. J’ai rencontré des gens grâce à mon blog, fait des choses que je n’aurais pas pu faire autrement et je trouve ça génial. Je ne suis pas une blogueuse influente et je gagne un peu d’argent grâce à cela, des cadeaux aussi parfois. Rien d’assez important pour me corrompre, ni pour en vivre et ça me va. On est libre de venir lire ou non un blog donc où est le problème. Les blogs qui existent pour de mauvaises raisons ne survivent pas. Il y a assez de journalistes pour vomir sur les blogs pourquoi faire pareil?

  52. Je lis tes billets depuis pas mal de temps maintenant et il m’arrive de temps en temps de lire ceux des autres ; mais ton blog est celui que je préfère lire chaque matin avec mon café car il me semble plus proche de la réalité.
    Même si beaucoup de tes lectrices ne peuvent s’offrir une partie de ton dressing ( ce n’est pas une critique !), elles te restent fidèles et sont respectueuses envers ton blog, vu que finalement, il y a très peu de com négatifs ( pour preuve, on sait que tu ne modères pas ).
    Ton blog est tenu intelligemment et je suis persuadée que tu arriveras à tenir dans le temps par rapport aux autres, car il n’a cessé d’évoluer depuis son début et c’est ça qui est bon ! Il n’y a rien de pire que la routine, toujours la même chose.. (et ça dans tous les domaines d’ailleurs !).
    Pour ce qui de certains blogs basés principalement sur des orgies de consommation, c’est un peu comme la drogue, on finit par faire une overdose et on y va plus, dommage.

  53. Oye :s

    J’avoue que ma première réaction a été « encore », encore un attaque contre la blogo, encore une obligation de te justifier ?

    J’ai résolu le problème de la lassitude des blogs, de la redondance et autres, »je suis une princesse, prenez-moi au sérieux », je lis ton blog avec le café du matin et je vais sur un blog de cuisine et c’est tout !

    Les journaux attaquent féminins ? vu la dégringolade de leurs revenus (corolaire à celle de leur qualité éditoriale peut-être…) il ne faut pas s’étonner que ces dames de la rédaction ait la critique facile et méprisante envers un média qui marche bien (lui) et qui est entièrement gratuit pour la lectrice.
    C’est un peu la polémique d’internet qui devait tuer le cinéma, puis la télé (pas marché malheureusement), c’est gratuit et c’est dans tous les foyers, comment faire ???

    Tu es payée ? tu as des cadeaux ? oui, et… ?
    Au lieu de cracher sur les blogueuses, les journalistes pourraient peut-être produire quelque chose d’intéressant pour leur lectorat nan ? parce que détruire c’est pas bien productif et en plus elles passent pour des guignols…
    Bienvenue dans le monde des métiers féminins, c’est moche, ça tire très bas et surtout, faut pas écouter les autres parce que elles ne t’écouteront pas !

    Très chère Wali, tu ne devrais même pas écouter ce genre de critique qui saoule tout le monde et fait de la peine à nos petits rayons de soleil de la toile.
    C’est toutes des jalouses qui aimeraient bien être dans vos stiletto, laisse celles qui se prennent tellement au sérieux juger et continue d’être le petit bonheur de tes lectrices, le reste a t-il de l’importance ?

    Et franchement, quel magazine m’aurait aidé à choisir une paire de lunettes de soleil ou donné l’envie de racheter des baskets (pas de faire du sport faut déconner non plus)…

  54. Bonjour Walinette,
    Tu fais partie de mon quotidien. J’avoue que si je n’avais pas ma dose de blog mode tous les matins, ben ça me manquerait énormément. Je ne crois pas être la seule et je suis persuadée que ce n’est pas prêt de s’arrêter.
    Je suis également persuadée que faire un bon blog n’est pas à la portée de tout le monde. Il faut du talent, de l’imagination, de la sincérité et savoir écrire! Ou alors si tu ne sais pas écrire, il faut faire de très belles séries photos comme la reine des cerisiers…(rien de méchant, je regarde et j’apprécie)
    Les bons plans c’est le plus. (bon ok j’avoue que intermarché j’accroche pas du tout…). Et les concours c’est chouette mais si je gagnais ça serait mieux…;-)
    Ca ne me choque pas du tout que ce soit devenu un métier. J’en suis même envieuse quand je vois que pour la plupart vous faites ce que vous aimez et que vous en vivez!
    Un petit clin d’oeil au passage à cette chère Anaïk du blog « une souris dans mon dressing » qui a su transformer avec tant de talent une passion en métier avec toujours autant de sincérité.
    Et puis les blogs, si on n’aime pas, on ne regarde pas. Je ne vais pas aller regarder un blog sur la vie des mouettes, je m’en fiche royalement mais je vais pas critiquer leur existence (si si je suis sûre que ça existe)
    Pour finir, merci pour ce billet quotidien que je me régale de lire quand je suis au boulot ou pas. Bon si tu pouvais nous glisser un petit billet mode le week end maintenant qu’on ne va plus voir ton clairon, je n’ai rien contre….
    Je te souhaite beaucoup de bonheur et beaucoup de billets mode à venir.
    Longue vie à ton blog!

  55. @ toutes : déjà merci pour vos commentaires :-)
    Je vais répondre – non pas individuellement vous m’en excuserez – mais à quelques points qui reviennent 😉

    – la modération des commentaires : en effet, je ne modère à de rares exceptions pas. Les personnes qui commentent pour la première fois sont modérées, une fois le premier commentaire accepté, il n’ya plus de modération.
    Après je ne valide pas : les commentaires à caractère publicitaire évident (genre le mec qui envoie 3 commentaires pour me dire combien ce site de parrainage est génial…) ou autre spam.
    Autre exception et pour la première fois la semaine dernière, je n’ai pas validé un commentaire agressif et désobligeant. Je le faisais avant, là j’ai craqué, j’ai renoncé : critiques virulentes et remarques comme quoi je devrais être blacklistées de marques comme Chanel ou Balenciaga tellement je n’ai pas de style et « abime » leurs fringues, voyez, je ne voyais pas l’intérêt de le publier. Avec le recul j’aurais peut être dû le faire, mais passons.

    Je sais que ce genre de billet n’intéresse finalement pas beaucoup la lectrice habituelle qui se fout finalement du dessous des blogs et n’a juste envie que de passer un moment de détente. Je sais aussi que ça revient régulièrement (une fois par an chez moi genre) mais je trouve ça sain de faire un point régulier et d’en discuter, même si on va vite revenir à des choses sérieuses ! (j’ai un TDMH sur le feu moi !!!)

    Après je pense qu’il ya vraiment une évolution et des progrès à faire dans notre manière de collaborer avec les marques, mais c’està nous de leur proposer quelque chose d’intéresssant, elles ne nous connaissent pas assez bien, sont un peu perdues et tâtonnent. C’est finalement ce que j’ai fait avec l’opé André et ce que j’ai proposé à Bioderma pour parler de l’atopie : me rapprocher des marques avec lesquelles j’ai des affinités et trouver des sujets intéressants à partager avec les lectrices, se servir de l’expertise de ces marques pour produire du contenu.
    Mais c’est tout de suite :
    – beaucoup plus compliqué à mettre en place
    – et honnêtement cela rapporte moins que le simple billet sponso.
    Il y a donc un équilibre à trouver.

    @ Dom : c’est pareil et c’est différent. le blog est un site OK, mais c’est aussi et surtout une personne, d’où le côté people et démarchage par les RP que tu ne retrouves pas sur les sites classiques.

    @ Charlotte : je crois que c’est parce-que les blogueuses ont différents « background » : celles qui sont journalistes et suivent leur éthique, les plus jeune qui se la joue people inaccessibles, les plus business woman, etc… cela dépend du système de valeurs de chacune

    @ mimi : merci, et oui, il y aura toujours des billets sur le clairon et ses occupations, de la vie quotidienne, pas seulement des billets look ! Je ne veux pas m’enfermer dans une case (même si OK, c’est 90% shopping ici quand même…)

    @ linou : le problème des commentaires négatifs c’est que il ya parfois une dérive. Et je dois t’avouer que j’ai récemment renoncé à en publier un que je trouvais vraiment agressif et déplacé. Comme les critiques sur le physique : je crois que je ne les publierai plus. je ne sais pas. Les critiques sur la façon de m’habiller, me dire que j’aurais du mettre plutôt tel truc, tout ça : pas de pb. Si c’est fait de façon courtoise – et c’est le minimum quand tu veux engager un dialogue et qu’on te réponde – aucun souci au contraire !
    Mais parfois franchement je ne sais pas ce qui passe par la tête de certaines personnes, ni l’intérêt qu’elles ont à insulter certaines blogueuses. Bref c’est lassant.

    @ Angélique : non, j’ai commencé depuis avril 2007 ;-), avant j’avais un blog centré sur l’expat 😉

    @ Lily (de lyon) : on parlait des commentaires négatifs tiens, tu me dis souvent ce que tu penses de manière directe, tu critiques souvent mes choix vestimentaires mais le fais de manière il me semble toujours constructive et polie, du coup il n’y a pas de pb :-)
    Après je suis désolée si tu trouves ce billet redondant, mais faire un point une fois par an je trouve ça bien, ce serait-ce que pour les nouvelles lectrices ou celles qui s’intéressent un peu aux coulisses.
    Oui tu as raison pour la disparité homme/femme, et d’ailleurs les premiers à traiter les blogueuses de putasses ont été les blogueurs. je crois que outre le machisme général, les blogs qui générent à l’heure actuel le plus d’argent sont féminins, les blogueurs les plus médiatiques sont féminins. Les blogs masculins générant du business sont il me semble gérés plus comme un site traditionnel et le blogueur se pose moins en people. C’est en tout cas mon ressenti.
    Pour ton étonnement face à la débauche de marques et de prix : je suis d’accord, il suffit de regarder l’évolution de mon blog. On a accès à plus de privilèges (cadeaux, prix presse, prix « copine ou grossiste » quand on s’intéresse à un créateur, etc…). Donc d’une part on va payer moins cher, et de l’autre… et bien plus on s »intéresse au chiffon, plus on devient exigeante, on apprend à aimer les belles choses. Je le nie pas. Et c’est vrai que pour ça Punky et bali sont restées assez fidèles à leurs débuts :-)
    (mais non, NON : un crédit Cetelem : jamais !!!!!!!!)

  56. @ Izy : je crois qu’en fait c’est plus par réaction à la fin supposée de la blogosphère et son évolution que je voulais réagir. Le pb de la monétisation est connexe, mais je voulais clarifier de nouveau pour les nouvelles lectrices.
    C’est intéressant je trouve de se pencher sur les changements, l’évolution dans le temps de ce qui est un nouveau média et un nouveau métier 😉

  57. Je ne vois vraiment pas en quoi c’est un souci que les blogueuses qui investissent tellement de leur temps soient rémunérées d’une manière ou d’une autre. Je n’ai découvert la blogo mode que depuis un an, c’est peut-être pour cela, je ne suis pas encore lassée, mais qd je vois la qualité d’écriture de tes billets ou de plusieurs autres que je suis aussi, je réalise que ce doit être un boulot énorme. Et quand je tombe sur un billet sponso (ce qui n’est pas très fréquent me semble-t-il) eh bien je passe à autre chose s’il ne m’intéresse pas, mais ça ne me choque absolument pas. Je suis très étonnée de toute cette polémique. Je t’envie de pouvoir vivre de ton blog, mais c’est mérité je trouve… ce n’est pas donné à tout le monde d’écrire comme vous et le fait de proposer des photos de looks aussi souvent doit aussi demander beaucoup d’énergie ! Je m’en suis rendue compte en essayant de participer à la Battle de looks de Punky, je n’ai finalement rien envoyé car le simple fait de m’habiller pour me photographier m’a finalement paru hyper difficile (pourtant j’adore la mode et m’habiller tous les jours) et au final mes photos étaient trop nazes 😉
    Surtout ne doute jamais du potentiel réjouissant de tes billets quotidiens !

  58. Je crois que tu avais déjà fait un billet là dessus et je réitère ma position:le fait que la blogueuse soit invitée à des soirées,reçoive des cadeaux,puisse même vivre de son blog ne me dérange en aucun cas..encore moins quand c’est clairement affiché mais même.
    Pour les billets sponso pareil,je comprends bien très qu’on en fasse.Là où je tique c’est sur le type du marketing de la boite qui trouve que l’idée de vendre son produit via un blog est une bonne idée..ça doit être le même qui a l’idée de te relancer 3 fois par jour par un « conseiller shopping » en vpc.Bref,j’ai tendance à plus passer mon chemin que courir acheter le produit.Surtout s’il a la bonne idée de convoquer tous les blogs,c’est la saturation.
    Après,je n’attends pas de la blogueuse qu’elle nous sorte une nouvelle tenue chaque jour,qu’elle soit gaulée comme un top,etc…franchement pas du tout.
    Toutes les blogueuses utilisent ce terme pour parler de leurs débuts:l’envie de partager.Voilà c’est ça j’aime les blogs pour partager sur le sujet dont il traite,pas pour regarder le dressing d’une fille et n’avoir comme seule possibilité d’interaction le « trop belle ma chérie ».Et pas mal de blogs sont de plus en plus calqués sur ce modèle,je n’y vais plus c’est sans intérêt.
    Il y a encore 2-3 choses qui pourraient être développées mais le temps me manque.Juste pour finir,la lectrice est-elle interdite de donner son avis s’il est contraire à celui de la blogueuse (j’entends sans insulte,sans attaques sur le physique)?La lectrice doit elle juste lire le blog et ne rien exiger,est-elle juste là pour engrener des visites,des coms et donc des sponso,soirées,cadeaux?si oui..c’est certain que les blogs sont bientôt morts 😉
    bonne journée

  59. @ Pomaka : merci pour ton retour :-)
    Intermarché, ce partenariat a participé pour beaucoup à mon CA de cette année, je ne pouvais juste pas refuser cette opportunité. Et j’ai pris ça comme le moyen de m’intéresser un peu à d’autres sujets (quand j’étais au collège j’aimais bien les rédactions avec le sujet imposé, très bon exercice :-) )
    Pour le dimanche, je vais peut être revenir à mes « dimanche cuisine », ou parler de jouet ou d’accessoires à clairon, mais sans montrer sa trombine ;-). Ce sera jour libre, mais pas mode je pense 😉

  60. @ Lau : merci, en effet, il y a différentes perceptions selon le moment où tu t’es intéressée au blog. je comprends que celles qui les dévoraient il y a 4-5 ans soient déçues aujourd’hui de voir finalement se reproduire un peu le modèles de magazines féminins (vêtements plus cher, partenariats et pub) alors que pour certaines cela passe inaperçu.
    Mais comme je le disais : il faut un bon talent d’équilibriste !

    @ Lily : ben je crois que je n’ai rien à ajouter…. on est d’accord quoi !
    (oui, à peu près une fois par an le sujet revient sur le tapis, mais c’est bien d’en parler et qu’il n’y ait pas de tabou je pense)

  61. j’ai pas tout lu je lirais tout plus tard.

    j’ai un tout tout tout petit blog je dois avoir autant de visite en une semaine que betty en dix mn 😀

    mais récemment j’ai été contacté et carrément sur le cul même d’avoir été contacté pour faire de la « pub » disons le clairement a plusieurs marques, sans rémunération hein faut pas rêver non plus soit des tests, soit des petits reducs, soit des invitations.

    mais oui ça fait plaisir, ça valorise on se sent « privilégiée » d’avoir été contactée et surtout visitée par des marques.

    du coup j’ai carrément ressenti le fait de pas réellement avoir les « couilles » de dire non….et ensuite de pas avoir les couilles non plus de critiquer la marque ou le concept et franchement ça m’a contrariée.

    ça fait quelques jours que je me tate concernant mon blog de le fermer ou pas, je fait un métier où je ne peux absolument pas être repérer sur le net c’est presque « dangereux » pour moi bossant en psychiatrie d’être affichée de la sorte aux yeux peut être de mes patients qui pour beaucoup souffrent de troubles de la persécution, voir sur le net chaque jour son réfèrent ça craint.

    je me demande donc quoi en faire, c’est sympa les cadeaux, puis j’adore la photo les deux réunis c’est de la balle !

    mais aucune envie que mes anciens voisins, potes, connaissances, profs, mes nouveaux collègues de boulot, mon patron et mes patients viennent chaque jour voir un blog totalement futile et presque culcul a souhait je trouve même ça carrément dévalorisant dans mon boulot que ça se sache faut reconnaitre que ça fait pas très finos de tenir un blog mode sapes greluchage.

    après pour le reste voila gagner de la tune facilement c’est tentant pour n’importe qui, et oui ça reste quand même ultra facile faut pas se leurrer, aller bosser comme soudeur ou éboueur c’est moins fun et bien plus fatiguant donc ça dérange, et je dois dire que moi la première ça me laisse quand même sur le cul qu’on puisse carrément en vivre !!!! les cadeaux ok la rémunération là ça me dépasse largement.

    et j’ai aucune envie par exemple que ma fille fouine sur le net elle a dix piges elle ne sait pas pour mon blog, comment lui expliquer « va bosser parce que la vie c’est pas fun et ça le sera encore moins bientôt »
    et en même temps lui montrer qu’il y a des gens dans la vie qui gagnent leur vie juste en mettant leurs fringues sur internet….

    donc oui c’est légitime d’accepter de gagner beaucoup de tune comme ça faudrait être con pour refuser, mais quand même je dois reconnaitre que je dirais pas que c’est un boulot ou du moins pas dans le terme où j’entends le mot travail.

  62. @ minhoi : pas d’accord du tout, nan mais DU TOUT quand tu parles d’argent facile.
    Ce n’est pas parce que tu n’as pas un métier manuel, physique et donc difficile car fatiguant que ce n’est pas un métier et que ce n’est pas difficile. Tu as des métiers qui demandent de l’endurance, de la résistance, de l’intelligence et un mental qui résiste.

    Si je gagne ma vie, c’est après quasi 4 ans de blog. Un billet par jour et je ne me contente pas de poster 3 photos, j’écris. Le reste de mon activité est constitué de piges, de conseils et je peux t’assurer que je ne compte pas mes heures assise derrière mon clavier. Je cours une fois par semaine dans tout paris pour des RVs (même si OK, j’arrive à quasi un peu de shopping).
    Et en quoi un travail qui nous plait, voire est né d’une passion serait-il moins valorisé et valorisant qu’un autre ???
    Je ne comprends pas.
    Je ne suis pas assise sur une tour d’ivoire la poche ouverte en attendant que ça tombe.
    argent facile, vraiment pas.

  63. bel article 😉
    je suis les blogs mode depuis leurs débuts : c’était pour avoir des idées de tenues sympas et accessibles pour mon porte monnaie.
    Mais force est de constater qu’il y a eu un réel dérapage en ce qui concerne les pièces proposées et surtout leur prix. (je travaille, je gagne bien ma vie, et pourtant je ne peux pas mettre 1000 euros chaque semaine dans un sac ou 400 euros dans des chaussures)
    Et cette surenchère des blogueuses à posséder LA pièce hors de prix devient de plus en plus pénible pour la lectrice que je suis et je ne suis pas la seule.
    (je parle par exemple du cas sneakers Isabelle Marant)
    Alors mesdemoiselles redescendez un peu sur terre.
    Het M, Zara…. existent toujours. 😉
    bises à toi :)
    stef

  64. Analyse très fine je crois
    Meme si la monétisation des blogs est parfois agaçante on ne peut plus qualifier les blogs de phénomène mais plutot de plateforme à part entière.
    Car un phénomène est destiné à péricliter ce qui n’est pas le cas, je l’espère des blogs 😉

    Bises
    Melle DUbndidu

  65. Ton article me laisse sans voix, mais pas sans réactions !
    Je suis une fidèle lectrice de ton blog, et je ne me lasse pas de lire tes posts au quotidien :)

    J’aimerais savoir si ce serait possible de t’interviewer au sujet de ton métier de bloggeuse. Cela peut te paraître « bizarre », mais c’est une interview que je dois réaliser pour mon école. En lisant ton post je me suis dit que c’est toi que je devrais interviewer, car comme tu le dis si bien, bloggeuse est aujourd’hui un métier à part entière, qui mérite d’être (re)connu.

    Si tu es d’accord, voici mon mail et mon blog pour que tu puisses me répondre:
    http://after-miidnight.blogspot.com/
    Vanessa.rakucki@gmail.com

    A bientôt :)

  66. si walinette faut quand même être honnête argent facile dans le sens où moi avec dix ans d’ancienneté je touche le smic a l’hosto (c’est un choix ok je pourrais toucher aller un chouillat plus ailleurs avec un diplome d’etat pas une merdouille hein mais le social on s’en cogne)

    que parce que mon mec pour sa carrière (et même pas des milliers d’euros) doit etre loin de la maison durant une année pour sa formation ben je dois 40h par semaine me demmerder a caser mes enfants, a aller bosser pour peanuts, a courir partout a gérer une vie seule le soir.

    et argent facile parce que comme le résume bien stef :

    (je travaille, je gagne bien ma vie, et pourtant je ne peux pas mettre 1000 euros chaque semaine dans un sac ou 400 euros dans des chaussures)

    ben voila après avoir couru 40h dans la semaine, seule avec deux enfants, bosser avec des psychopathe ben au final je peux pas mettre par mois 1000 euros dans un sac et 400 euros dans des godasses….et pourtant je bosse pas moins qu’une blogueuse

    après oui ça fait surement « du boulot » et « courir » mais je dirais presque ben encore heureux parce que au vue des posts des it blogeuses il est évident que ça fait pas que « vivre » ça fait vraiment gagner beaucoup d’argent.

    je dit pas que vous foutez rien du tout pour ça, je dit que vous gagner beaucoup d’argent bien plus que d’autres qui bossent autant.

  67. La seule chose qui me dérange chez les blogeuses, outre la perte de fraicheur (honnetement, je ne ‘lai jamais ressenti sur ton blog, mais j’en ai lâché pas mal à cause de ça), c’est surtout le fait de vouloir etre plus considérée que les journalistes elles-mêmes. Je veux dire par là, journaliste est un vrai métier, avec des études longues, souvent coûteuses, et difficiles. Voir que des blogeuses veulent les cadeaux presse, pensent être des journalistes car elles écrivent, ça me dépasse, vraiment. Blogeuse est peut être un nouveau métier, à vrai dire je m’en fiche, mais il ne rejoint surement pas le statut de journaliste, à mon sens

  68. Je voudrais juste réagir sur le principe d’argent « facile ».

    Ma mère a travaillé en HP et pris une retraite anticipée comme beaucoup en psychiatrie, c’est dur, c’est mal payé et c’est passionnant 😉

    Mais l’argent facile n’existe pas !
    Rédiger chaque jour une page, se faire insulter, se tenir au courant et courir partout pour voir et être vue n’est pas « facile » !
    On ne dit jamais à une journaliste que son métier est facile, sauf quand son domaine d’activité est considéré comme futile, parce que nous appartenons encore à une culture ou l’ingénieur est plus intelligent et a plus travaillé que la pauvre fille qui a un bac+6 en communication…

    Ben non !

    Si le sujet traité parait simple, captiver un lectorat et fournir le travail de fond n’est pas simple du tout, surtout qu’avec la notoriété viennent la jalousie, l’acrimonie…

    Pour venir d’une famille de scientifique et avoir laissé tomber avec un plaisir évident mes études d’économie pour me lancer dans une voie plus « facile », je ne peux que comprendre cette crises de reconnaissance des blogueuses…

    Et apporter un petit plaisir quotidien dans cette période de crise n’est pas facile, et est à mes yeux plus qu’utile en cette période de morosité.

    Désolée pour ce second pavé et vive les TDMH :)

  69. Contente d’apprendre que tu prévois toujours des billets à propos des enfants, et quand je disais que ton style vestimentaire ne me correspondait pas, je voulais dire que je ne m’en inspire pas mais je regarde toujours avec beaucoup d’admiration ta façon de porter des pièces que je ne regarderais même pas sur un portant et de les mixer pour en faire un look qui te correspond et te va vraiment très bien.

  70. Moi je pense qu’il faut se faire plaisir dans la vie alors si tu aimes ce que tu fais et que tu as suffisamment de personnes (comme nous ;)) qui aiment te lire alors profites-en et continue! a très vite :)

  71. Bon, je vais être le centième commentaire sur ce sujet mais je me lance. Comme je l’ai déjà dit à plusieurs reprises, je ne suis pas une grande fan des billets sponsos, sauf si la critique est sincère et constructive, ce qui est souvent ton cas, quand quelquechose ne te plaît pas dans la marque, tu le dis. Ce qui me gêne un peu sur la sponso, c’est qu’on retrouve 15 fois les mêmes billets partout (cf la redoute) et que les « j’ai découvert une marque trop géniale dans laquelle je me suis tout de suite retrouvée » manquent un peu de spontanéïté une fois que tu l’as lu 15 fois 😉 . Mais là, c’est moins la faute des blogueuses qui acceptent la sponso que de la marque qui fait passer le message sur un grand nombre de blogs.
    Ce qui m’embête sur la sponso, c’est la sponso insidieuse, non dite. Quand c’est clairement affiché, perso, je passe mon chemin mais voilà, c’est fait. Mais comme je l’avais dit plusieurs fois à l’époque, la sponso pour la collection « écolo » (parce que pas tant que ça) de H&M n’était pas toujours annoncée de manière claire et là, ça me dérange.
    Pour la blogo, il est clair que la fraîcheur a disparu : parfois on n’ose pas commenter de blogs de peur de se prendre un scud (et pourtant, j’essaie d’être toujours correcte dans mes commentaires je pense … ), de toute manière, j’ose à peine commenter (sauf ici) sur la majorité des blogs que je lis (sauf les « petits » ) car encore une fois, pour moi le blog c’est une notion de partage et là, je n’ai plus vraiment l’impression de partager quoi que ce soit (pour qu’il y ait partage, il faut qu’il y ait dialogue, ça me semble un minimum).
    Maintenant, je conçois aussi le travail que peut apporter un blog mais quand justement on en a fait son travail, il me semble qu’on peut prendre la peine de répondre.
    Et je comprends aussi la notion de professionnalisme des blogs qui doivent faire de mieux en mieux, de plus belles photos, présenter un tas de nouveautés … , d’un côté, ça a tiré la blogo vers le haut et même moi j’essaie de faire un effort sur la présentation de mes photos et de mon blog mais de l’autre c’est parfois un peu trop léché et politiquement correct (on en arrive même aux retouches sur les photos amateur, ça me laisse perplexe).
    Par contre, je trouve que la blogo a aussi amené les marques à enfin prendre en considération leurs clientes et c’est un vrai plus. Quand Coline ou toi (ou autre) parlez en négatif d’une marque, elles savent que derrière, il y a quand même des clientes potentielles qui lisent et parfois, il y a une prise en compte de ce qui peut être écrit ici ou là. Je ne pense pas que les blogs pourront faire chuter une marque (faut pas rêver quand même) mais là, à mon avis, vous disposez d’un (petit) pouvoir sur le marketing. Et je pense que vous pourriez mieux vous en servir.
    Je prends un exemple (qui n’a rien à voir ou si peu avec la blogosphère d’ailleurs) : un grand nombre de consommateurs ont commencé à changer leur façon d’acheter des cosmétiques ces dernières années, en se posant de plus en plus de questions sur la composition des produits et en se tournant souvent vers le bio, les marques grande consommation (l’oréal, garnier et autres) ont été obligées de prendre en compte ce phénomène et de sortir une gamme bio.
    A mon avis, c’est là où se trouve le combat futur des blogueurs et blogueuses.
    Bonne continuation à toi.

  72. Aaaah, il me semblait bien t’avoir lue ailleurs…
    Sinon comme Izy : vive les TDMH !
    Sinon avec tes années d’expat, tu n’aurais pas quelques petites recettes de cuisine à nous donner ? (ben voui c’est l’heure du repas…)

  73. après je tiens a dire que tu es un des rares blog que je consulte chaque jour, le reste j’y passe quand je prends le temps de le faire.

    et surtout un des seuls où je commente et que je me permet d’en dire plus, ailleurs comme ça a été dit si c’est pour se prendre un scud dans la tête ou pire aucune réponse ça engage pas a aller commenter.

    j’aime ta personnalité, on a pas forcement les mêmes gouts vestimentaires, mais pour moi la personnalité prime sur tout le reste

  74. C’est marrant, parce que quand j’ai commencé à bloguer en 2004, j’avais déjà l’impression d’être une suiveuse, et que la mort des blogs serait pour bientôt 😉

    Et en 2010, je blogue toujours !

  75. bonjour!

    je te lis tous les matins et j’adooooooooore.
    après question moyen, job, et le reste chacun sa life j’ai envie de dire et je ne suis pas frustrée quand ça dépasse mes finances… je me résigne ou je cherche ailleurs!
    bref pour conclure on te lit parce qu’on t’apprécie, CONTINUE comme ça!!!
    au fait suite lecture Tweet, oui région rhône alpes c’est l’ENFER!!!

    bonne journée!!

  76. Je n’ai pas le temps de lire tous les commentaires qui m’ont pourtant l’air fort intéressant ;personnellement même si ce n’est pas le propos du jour je suis fidèle à ton blog ,j’y viens tous les jours ,surtout pour les billets mode ,il m’arrive assez souvent de ne pas être d’accord avec ce que tu présentes ,mais à travers ton blog tu réussis à faire passer le je ne sais quoi qui m’a « attaché » à toi ,tu as l’art et la manière de créer une intimité ,une atmosphère ;je suis aussi fidèle à Coline ,Mimnor et Bali ,et vous avez chacune à travers vos écrits réussi à me rendre accro ,donc ,longue vie aux blogs et aux blogueuses !!!

  77. « Je sais que ce genre de billet n’intéresse finalement pas beaucoup la lectrice habituelle qui se fout finalement du dessous des blogs et n’a juste envie que de passer un moment de détente. Je sais aussi que ça revient régulièrement (une fois par an chez moi genre) mais je trouve ça sain de faire un point régulier et d’en discuter, même si on va vite revenir à des choses sérieuses ! »

    Oui moi les dessous de la blogo c’est comme les dessous de la presse féminine parisienne çà me passe au dessus.
    Ce genre d’article me saoule mais après si çà vous fait plaisir de faire le point et de débattre entre vous y’a toujours la petite croix rouge bien pratique pour nous lectrice qui s’en fiche 😉
    Moi je ne vais que chez toi et chez The Brunette et en blog mode çà me suffit largement donc pas de lassitude pour ma part. Que vous gagniez ou non de l’argent ce qui m’importe c’est le contenu et l’échange par les coms parfois.

  78. je viens de lire a peu près tout et paulinette ça :

    « Ce qui me rebute, c’est quand je reçois un mail d’une blogueuse qui me dit que le nom de mon pseudo bloguesque la dérange, du fait de son « très bon référencement sur la toile » (sic) et qu’elle avait eu des retours négatifs. »

    ben merci paf un blog de plus que j’irais plus lire !

  79. Ahah je vais juste être la 1203 ème personne à commenter sur le sujet, mais cet article m’a interpellé. D’ailleurs, j’avais déjà été passablement « choquée » par certains commentaires laissés sur des blogs.

    J’ai juste (enfin « juste », c’est une expression, je sens bien que mon commentaire va s’étaler sur des tartines) envie de dire « laisser les gens vivre ».
    Si untel a envie de faire un article sponsorisé, qu’il le fasse! En quoi ça nous gêne nous, pauvres lectrices qui lisons chaque jour vos blogs?
    Je ne vois absolument pas en quoi c’est dégradant de vivre de son blog puisque c’est vivre de son boulot, du moins pour certaines, ou en tout cas, vivre d’une activité qui prends énormément de temps. Il y a d’ailleurs des journalistes qui sont bloggeurs, la frontière est mince.
    Personnellement, je fais un tour des blogs que j’aime chaque jour, et c’est un grand moment de détente. C’est d’ailleurs la première chose qu’on demande aux blogs non? Qu’ils détendent la créatrice, qu’ils détendent le lecteur.
    Alors forcément, recevoir des commentaires assassins tous les jours, dès que la bloggeuse fait un faux pas, une faute d’orthographe, une photo moins jolie, un petit défaut physique qu’elle n’a pas su cacher ou je ne sas quoi, ça doit pas être super rigolo.
    En fait, je trouves que ce sujet a pris une telle ampleur qu’il en devient ridicule (même si je comprends tout à fait le « ras le bol » général des bloggeuses, perso, je me taperais chaque jour une remarque horrible dans la face, je le vivrais assez mal). Les commentaires fusillants, les remarques assassines, c’est faire chier pour faire chier. Seulement la plupart des personnes oublient que derrière le blog, il y a un humain, avec des avis, des opinions, des sentiments et tout le tralala. Et forcément l’humain se trompe, l’humain n’a pas les mêmes gouts que tout le monde etc etc.
    Si certaines personnes n’aiment pas un blog, qu’elles se cassent et voilà l’affaire est dans le sac.
    Critiquer pour critiquer (je parle des critiques qui ne servent strictement à rien et qui sont juste horribles, sans apport constructif ni rien) ou être méchant (n’ayons pas peur d’employer de grands mots^^), c’est juste la transparence de la connerie humaine. Et franchement ça m’dépasse.

    J’ai pas l’impression que mon commentaire apporte quelque chose de nouveau, mais j’suis contente d’avoir donné mon avis. Vivez votre vie les filles, et bon courage pour la suite :) (il va vous en falloir pour gérer tous les commentaires des futurs rageux (parce que yen aura toujours, malheureusement))!

  80. Et si on jouait carte sur table jusqu’au bout pour cette discussion? Je lis beaucoup de franchise dans toutes ces réponses. Enfin!
    A l’exception peut-être d’un ou deux points qui semblent très tabou dans la blogo.
    Moi je me demande où est la poule et ou est l’oeuf? Je m’explique: comment les bloggeuses ont-elles des sponso? des encarts pub? des gifts? Est-ce elles qui contactent les marques et les régies pub ou l’inverse?
    Au final qui tient les rennes?
    Et qu’en est-il de la rémunération? Vous parlez de salaire; mais que gagne en moyenne une bloggeuse?
    J’ai entendu dire qu’une Garance Doré pouvait gagner jusqu’à 10 000 euros par mois et avait 3 assistantes. Info ou intox?

  81. Merci pour tous vos commentaires, je suis méga à la bourre, j’ai tout lu mais là j’ai du mal à répondre individuellement. Du coup vous m’excuserez si je ne réponds qu’à Emmy B :

    déjà si tu tapes « monétisation » dans la recherche de ce blog, tu auras beaucoup de réponses 😉
    Après les tarifs de chacunes sont d’ordre contractuel et par conséquent privés. Il varient énormément et sont fonction de beaucoup de choses, de l’audience notamment. Pour te donner une fourchette large pour les sponsos cela va de 20 à 1000 euros.
    Après – enfin en ce qui me concerne – je n’ai jamais été frapper à la porte d’une marque pour quémander qqchose. Démarcher et proposer une opé : oui, comme pour André ou lorsque j’avais rencontré Uniqlo qui s’installait en france et voulais des infos. Sinon il y a des agences qui font ça très bien, des agences médias, des régies publicitaires, c’est d’eux dont je parlais quand je disais que les blogs avaient créé des métiers. Personnellement je suis sous contrat avec aufeminin.com qui me propose des opés, des sponsos et gère mes bannières pubs. Je travaille aussi souvent avec ebuzzing. Ils proposent des opés, on accepte ou pas, il y a une discussion commerciale.
    Parfois également les marques nous contactent directement mais c’est souvent assez maladroit.
    Je ne te donnerai pas mon salaire, car comme je le disais je cumule plusieurs activités, revenus du blog, piges, conseil, etc… mais le chiffre que tu avances pour Garance Doré ne me parait absolument pas farfelu (mais je ne suis pas dans le secret des dieux…)

  82. Ah oui les post cuisine ça me tente bien ! Pour le reste je ne me prononce pas car je me moque de savoir si les bloggeuses sont payées ou non, ça ne m’intéresse pas. Si un billet sponso attire mon attention je le lis sinon je passe mon chemin. Je comprends que tu aies ressenti le besoin de clarifier les choses mais que tu sois pro ou pas n’est pas ma préoccupation. Je continuerai de te rendre visite quotidiennement, j’aime ton univers dont je me sens très proche. Bises
    Caro

  83. hé ben si garance doré touche bien 10000 euros par mois je pige mieux….

    souvent sur les blogs le mystère de « mais comment vivent certaines blogueuses qui n’ont ni boulot, et ne font pas d’études » (genre alix, betty…) et qui se paient trois voyages par an, des sapes de luxe….

    ha ben c’est sur que si elles touchent ne serait ce « que » 5000 euros par mois forcement l’activité a coté ça n’a aucun sens

    tain on est naïves quand même les prolos (humour)

  84. Perso j’ai un blog (qui me sert un peu à tout et .. à rien;-) gros foutoir, gros bordel ! 😉 et cela demande du temps .. même si pour moi c’est surtout un plaisir et que c’est essentiellement destiné à un entourage + ou – proche.

    Cela ne me choque pas de voir des gens comme toi recevoir des cadeaux ou sponso (bref t’appelles ça comme tu veux) pour leur blog car effectivement ce temps là est précieux. Maintenant ce qui fait chier c’est de trouver une défintion à la « bonne » blogueuse et à la « mauvaise » blogueuse ? (ça me rappelle une histoire de chasseur ? 😉 Là encore je pense que la séléction se fera sur le « temps » ..

    lire des blogs c’est com lire des magazines : les magazines on les achète, donc on les paie, je ne vois pas pourquoi on ne paierait pas les blogueuses « indirectement » ?

    Concernant ton cas personnel de toi même, je trouve que tu m’apportes un vrai moment de détente, mais avec un côté très « pro » .. (pour la pure déconne je vais sur les sites de BD, pour avoir un vrai avis pro sur un sac ou tenue je viens chez toi !)
    En même temps dans la façon dont tu rédiges tes articles, il y a toujours cette subjectivité annoncée qui en devient objective (c’est clair pourtant .. non ?) où tu signales tjs d’une manière ou d’une autre que c’est TON avis, TON ressenti, TON gout, TON choix … donc tu ne dis pas que c’est LA vérité universelle … et c’est pour ça que je t’aime (oups!) enfin je veux dire c’est pour ça que je reviens chq jour, com on va chez son boulanger ou son marchand de journaux et que tu fais partie du quotidien et que tu as ta place dans les artisans de ma vie 😉

    Où est le problème de vivre de sa passion ? est ce qu’on critique les footballeurs pour être payer à taper dans un ballon ? (je m’égare, quoique ..)
    Les lecteurs des blogs se sentent ils « abusés » ? (rien ne les empeche de ne pas aller sur tel ou tel blog)

    Arrétons de culpabiliser les gens d’avoir su etre là au bon moment et de savoir vivre leur passion jusqu’au bout .. et qui refuserait des cadeaux ?(on est les premières à tenter les concours 😉

    On profite tous à un moment donné d’un coup de pouce de quelqu’un que l’on connait ou qui bosse à tel endroit et qui peut nous avoir un prix ou un truc gratuit, c’est juste que les blogueuses connaissent + de monde 😉

    désolée si j’ai été un peu décousu, mais Walinette tu n’as pas à te justifier de tes choix, car je trouve que tu sais garder une grande transparence sur beaucoup de tes activités liées au blog et que tu n’as pas à rougir de ton succès.

    Je pense que c’est une grande part de jalousie qui pousse certaines à critiquer ou vouloir devenir blogueuse : on voudrait toutes des sacs  » de luxe » gratuits … mais il faut accepter les inconvénients qui vont avec et le fait que ce soit un métier à part entière (du temps que tu passes en moins avec ton fils, par exemple). Donc celles qui font ça pour les cadeaux, elles ne tiendront pas la route … et la place sera toute à toi 😉

  85. 101ème commentaire sur un sujet qui m’intéresse toujours : je viens chez toi souvent même si je suis une lectrice silencieuse la plupart du temps. J’aime ce que tu fais, ta façon d’écrire, l’humour bien présent sur chaque billet, peu importe le sujet, même si c’est à 90% du shopping comme tu l’as dit toi-même. Ce que j’aime surtout c’est que tu me sembles proche de la « commune des mortelles » que nous sommes toutes, nous les simples lectrices et autres inconnues de la toile. Et chez toi ça a un petit aspect familial que j’apprécie, comme dit dans l’un des coms ci-dessus, (je les ai tous lus !). Pour ma part je suis une toute petite blogueuse, depuis quelques mois seulement mais j’ai déjà été contactée pour des articles sur un webzine, et cela fait quand même bien plaisir quand on est « repéré » (notez les  »  » comme dit Coline), ça donne confiance en soi et on se dit que ce qu’on pense intéresse les autres (un peu)(et je ne parle aucunement d’ego). Bref, ce qui me plaît chez toi c’est que tu peux nous présenter des choses qu’on ne penserait pas du tout porter, des marques et du super accessible, ce qui ne veut pas dire que je vais foncer acheter tout ça à la première occasion, parce que je n’en ai pas les moyens, mais c’est toujours agréablement commenté, donc je continuerai à venir ! Et les autres, on s’en fout 😉

  86. Il me semble qu’il y a un moyen simple de vivre de son blog sans  » donner son âme au diable « . Faire des billets sur des articles que l’on choisit ( et qu’on ne se fait pas imposer pour cause de sponsoring ) parce qu’on apprécie sincèrement l’article présenté, ou que l’on est contente d’avoir trouvé la petite boutique sympa qu’il faut absolument connaitre et de l’autre côté, autoriser des emplacement publicitaires monnayables . Cela me paraitrait clair avec le lectorat qui doit comprendre que sa bloggueuse préférée a besoin de vivre et honnête car aucun billet ne serait imposé . Il faut que les bloggueuses se démarque des magazines qui eux sont tous tombés dans ce travers commercial .

  87. Ce que je retiens pour l’avoir lu dans les commentaires, c’est que blogueuse ne peut être un vrai métier, ni être vraiment rémunéré et surtout pas être considéré comme journaliste parce que journaliste, ben ça demande d’avoir fait des études.

    Je suis peut-être sur autre planète et ma bulle mega privilégiée, mais dans mon cercle d’amies blogueuses, on est plutôt à bac+4 minimum avec un métier demandant au moins de savoir écrire. Nous sommes cadres, managers, et pouvons largement être considérées comme des professionnelles dans notre activité de blogueuse, si l’on considère que pro veut dire savoir être chef de notre projet, le gérer au quotidien et le mener à bien.

    Encore une fois, le niveau d’études n’est pas mon argument mais quand je lis « les filles, retombez sur terre, laissez faire les pros », je rétorque « je te l’épingle où mon CV, au milieu du front »?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *