Placedestendance Haul #2

Painfull…. CINQ fois, j’ai tenté d’uploader le gros fichier de 500 megas. Y’a pas eu moyen, au max j’ai réussi à mettre 40% sur Youtube. Par conséquent et vous m’en excuserez mais pour palier à ma pauvreté adsl, j’ai découpé le bazar en 3 épisodes que je dois vous coller à la suite…

Toutes mes confuses donc.
En même temps ça laisse la possibilité d’aller chercher une tasse de café entre chaque épisode. Comme les coupures pub à la télé quoi…

Partie 1 :

Partie 2 :

Partie 3 (et oui, je plafonne à 200 megas d’un coup et encore le dernier j’ai eu du mal…)

Alors toutes mes confuses également pour « l’armure tee-shirt ». Je n’avais que moyennement confiance dans le combo tee American Vintage + soutif dentelle face à l’oeil perçant de la caméro qui – comme l’appareil photo – a un certain don pour aller flanquer de la transparence là où on n’en voit pas à l’oeil nu. Déjà que je passe mon temps à montrer ma culotte ça va bien hein…
Du coup je vous ai flanqué un bra-top par dessous, ah là, on voit rien de rien
(mais pour la légèreté on repassera…)

Goodie Bag : et si, il y a une VP Anniel !!!

(cliquez sur l’invit pour agrandir)

Goodie Bag 2 : et pour revenir sur le pull dos crochet Kookai, il est aussi en plusieurs coloris sur l’e-shop ICI. Et j’ai reçu un mail, il y a des offres privées -30% avec le code KLY110 (-30 sur le 1er article, -40 sur le 2ème et -50 à partir du 3ème, jusqu’au 19 juin)

Rubrique à brac #33

En vrac et (presque) début de semaine :

=> après 3 semaines de traque dans tous les H&M croisés et parisiens (soit 5 ou 6), je l’ai ENFIN trouvé. En M et un peu grand mais qu’importe, vive le H&M dijonnais :

Petit pull à 24,90, qui me fait tant penser au Maje perlé que j’avais choisi pour la compétition du Menu de Cannes (et qui d’ailleurs fait partie de ma commande en cours sur Placedestendances. Non, ça ne fait pas doublon, le H&M est loose, le Maje est moulant, ce n’est pas DU TOUT, mais DU TOUT hein le même usage…)

Lire la suite

FAQ ?

Cela fait je pense pas loin de 2 ans que j’ai dans mes brouillons une page FAQ… Avec l’idée d’y résumer mon rapport à ce blog, sa monétisation, comment je fonctionne tout ça (et accessoirement des questions récurrentes comme la marque et la saison du chat). L’idée prenait un peu la poussière et c’est Maman Cendrillon qui l’a sortie de sous le tapis.

J’ai déjà fait un point, dans ou au fil des billets, mais ça devient parfois lourd.

Ce billet aujourd’hui est donc pour vous demander ce que j’y mets. Dans cette FAQ.
=> Une présentation donc. Ma vie mon oeuvre en toute simplicité (ahem), ou plutôt ce qui m’a amené à créer ce blog et mon rapport à lui.
=> les types de monétisation / partenariat (histoire que tout soit parfaitement clair, même pour les « nouvelles »)
=> la race de Madame Le Microbe (si si, j’ai la question une fois par semaine)
=> la gestion des commentaires

et, et ?

[TDMH] le Julian de Velvetine

Allez, je tiens le rythme de la rubrique !! (il faut dire que ces tests sont les billets les plus longs à réaliser…)

Velvetine, modèle Julian, noir bouclerie argent :

Premières impressions : le plus difficile chez Velvetine, c’est qu’on a le choix de la couleur de la bouclerie : argent ou doré. Je crois que j’ai trouvé ma bonne combinaison noir/argent (Julian) et camel/or (Trent)… Ce modèle fait partie de la nouvelle collection et j’étais curieuse de voir le nouveau fermoir, encore plus rock : je ne suis pas déçue, il ferme aussi bien et donne vraiment une identité forte au sac. Julian est un sac bowling et PILE de la bonne largeur, la même que le Rocco Duffel, parfaite. Le cuir sent divinement, et il est un peu plus rigide (à peine) que les autres modèles de la marque, juste ce qu’il faut pour se tenir correctement.

Lire la suite

La veste rouge

Je crois que je devrais baptiser cette semaine la « at-least week » ! Façon : ENFIN, je vous montre tout le bazar porté. Et dans cette catégorie, la veste rouge flashy MAJE. Cadeau de ma môman (c’est bon ça… passé la trentaine, il peut encore arriver que l’on fasse du shopping avec sa génitrice comme au temps de son adolescence : comprendre quand on en dépendait financièrement).

Investissement que je commence sérieusement à amortir vu que – croyez-le ou non – elle va avec tout ou quasi. Et donne au choix un aspect business ou soirée à pas mal de tenues : le genre de pièce antinomique qui peut faire passer pas mal de choses hors contexte (un combi-short, au hasard).


Lire la suite