1996 => 2014

Je ne suis pas une grande skieuse, je ne le serai jamais, trop tard.
Il EST trop tard et j’ai commencé trop tard aussi, à 20 ans passés *

TONSKI

(j’en profite pour recaler un TON, ça faisait longtemps tiens)

En septembre 1996, j’ai déménagé à Grenoble, pour mes études. Qui dit Grenoble dit Chamrousse, dit skis entreposés au fond de l’amphi le jeudi matin pour courir sur les pistes dès midi tapante. On n’avait pas cours le jeudi après-midi et le forfait étudiant de la demie journée était à 15 ou 30FF.
L’été précédent, j’étais sortie avec mon moniteur de planche à voile. Cliché.
Sauf que : non seulement il emménageait lui aussi à Grenoble, mais il allait continuer ses études sur le même campus et habitait la même rue que moi… L’amourette de vacances s’est donc quelque peu prolongée (ça n’a pas tenu l’année non plus, hein…) et corollaire, il s’est transformé de moniteur de planche à voile en moniteur de ski (ça marchait aussi, pratique vous admettrez).
J’avais acheté le matériel, une veste chez Décath, un fuseau (UN FUSEAU) et mes skis, il y avait plein de magasins de skis d’occasion, avec de l’ancien matériel de location, j’avais des Salomon roses qui pesaient un âne mort que j’avais payés même pas 300FF.
C’est comme ça que j’ai appris à skier à 20 ans et ai cumulé pas mal de sorties rapidement, freinée en 2ème années par une entorse du ligament (je déteste L’Alpe d’Huez), mais je passais partout. Dans un style peu académique au départ, certes, mais je passais.

J’ai je ne sais pas combien de souvenirs de sandwichs au pain de mie les fesses dans la poudreuse, si je ferme les yeux je vois encore le plan des pistes, je revois la neige fondue, la soupe qui nous attendait à la station lors des dernières sorties de l’année. J’aime les petites stations familiales, les pistes au milieu des forêts, l’absence de grandeur ou de prétention. La haute altitude et les glaciers m’intimident (je déteste l’Alpe d’Huez je vous ai dit ?).

Et puis sont venues les expats, la Guyane ou le Mexique pour la neige ce n’est pas pratique et la Chine n’est pas encore bien équipée. Il a fallu attendre début 2007 pour que je rechausse et fasse connaissance avec des vraies vacances à la neige. 1 semaine en station à Avoriaz en famille rythmée par de joyeux « Merci Persil ! » (Ah oui, là il faut que je vous explique, j’avais trouvé le moyen de gagner un concours internet avec la lessive, si si, ça arrive, 1 semaine tout frais payés pour 6 chez Pierre et Vacances).
C’est là, lassée d’entendre mon beau-père montagnard dans l’âme me demander si je tournais avec les oreilles que j’ai pris mon premier vrai cours. Flexion, planté du bâton, extension. Cliché bis. Mais y’a pas, ça va bien (ah oui, et les skis paraboliques aussi…).

Mais depuis notre retour en France début 2008, on essaie de se faire minimum une sortie par an et on a décidé de réinvestir un peu chaque année dans du matériel, à coup de promos de fin de saison.
Et donc ça y est, cette année j’ai le plaisir d’être au complet, le dernier item étant le renouvellement des fringues, DIX-HUIT ans, qu’elle avait, ma veste de ski, limite on pourrait me croire décroissante. Il y a encore l’anneau pour accrocher le forfait autocollant sur l’espèce de U boursoufflé en fil de fer =>

vestesSki

Alors quelques considérations :

– la veste est une Stella McCartney pour Adidas, shoppée à -70% à la dernière démarque sur NAP. Elle est imprimée léopard ton sur ton. Comme dirait mon mari « je suis sûr que tu skies mieux avec une Stella ». Oui, parfaitement, je skie mieux avec une veste léopard d’abord.
Mais outre les considérations esthétiques, le fait est que le vêtement technique a pris une baffe, je me pêle nettement moins en haut du télésiège avec celle là.

– le bidule rose en bas à droite sur le TON est un legging DAMART SPORT. Ouaip. Ben c’est vachement bien si on n’a pas le culleton rembourré triple épaisseur étanche façon pantalon de surf. Le truc qui arrive à tasser même les grandes et minces je vous laisse imaginer le travail sur moi (rendez-moi les FUSEAUX). Du coup je le combine à un pantalon Décath assez léger/moulant qui se roule dans sa housse et c’est bueno.

– Juste au dessus, un autre truc qu’il est bien : une polaire col roulé Uniqlo HEATTECH. Polaire + Heattech. Tuerie.

– Les chaussettes, je préfère y mettre le prix et en avoir des plus fines rembourrées là ou il faut. J’ai déjà les pieds et les mollets forts, si en plus je rajoute de la chaussette trop épaisse, déjà que j’ai du mal à fermer les crochets…

– et on arrive au point crucial, si il n’y avait qu’un truc à avoir perso c’est celui là : les CHAUSSURES ! On a tous je crois des souvenirs très douloureux de chaussures de loc. J’ai le pied large, et je peux vous dire que faire une journée complète avec des chaussures trop étroites qui vous compriment le pied, à la fin, on en pleure littéralement. Et c’est assez compliqué de trouver des chaussures pour les pieds forts (large et cou de pied) en petite pointure, je pense en avoir essayé une bonne douzaine. La marque qui va bien ? Head.
(par contre pour les après-ski, je reste fidèle aux Tim, c’est complètement étanche, y’a pas mieux)

* Moyen je pense, le niveau. Le genre qui tremble sur ses guiboles à la première descente de la saison (quoi que cette année, EXCEPTIONNELLEMENT, c’est bien parti d’entrée), descend avec plaisir les bleues (« avec style », dixit pour la première fois mon mari, bon skieur lui. C’est la veste léopard je vous dis), et se risque à une rouge le 2ème jour si elle est en forme (quoi que de moins en moins, quand je pense que je prenais des noires et des champs de bosse à Chamrousse, inconsciente).
Je pense vraiment que c’est plus facile si on commence très jeune, les réflexes sont plus ancrés et on a moins d’appréhension, non ? Vous avez commencé tôt et du coup gardez un bon niveau ?

PS : du coup celles qui me suivent sur instagram l’auront remarqué, je viens de passer le week end aux Karellis, petite station associative blindée de cars de CE mais on ne peut plus adaptée aux débutants. Ca y est, mon loupiot après 3 h de cours a descendu ses premières pistes vertes.

PPS : pour la peine je vous ai retrouvé une photo vintage de 98, à Chamrousse donc :

vintageSki

Les skis roses, le bonnet Kangol, la fameuse veste et le fuseau, LE FUSEAU.

58 commentaire pour “1996 => 2014

  1. bonjour,

    j’ai commencé à 27/28 ans (j’en ai bientot 40) alors….je descends, même des rouges,….bon pour le style on repassera mais c’est clair que je ne suis pas super franche donc c’est pas trop vite pour profiter de la vue 😉
    Et moi aussi j’ai investi dans des chaussures…

    bonne journee
    Nath

    http://unefillealacampagne.hautetfort.com

  2. Je ne suis allée au ski qu’une seule fois dans ma vie ^^ on habitait loin et c’était un peu cher pour nous. Mais j’avais beaucoup aimé ! Niveau équipement c’était essentiellement de la location et des affaires prêtées par des proches. Je pense aussi qu’il faut soit commencer tôt soit habiter pas loin des pistes et en faire souvent.

  3. Jamais skié de ma vie. Mais une balade en raquettes avec ma tante. A Chamrousse, donc. Et je suis certaine, ça devrait être scientifiquement démontré, hu hu, qu’on skie mieux en Stella 😉

    • sinon oui c’est vrai plus on commence tôt le ski mieux on se porte 😉 le centre de gravité étant plus bas quand on est petits on chute de moins haut, on se fait moins mal (en général) et en plus, on a souvent moins peur, on a plus d’énergie, etc. Pour la technique, une fois acquise à cet âge c’est pour la vie (comme le vélo), une fois qu’on a atteint un certain niveau ! yeah c’est une montagnarde exilée à Paris qui te parle, j’ai commencé le ski à 6 ans (pas si tôt), chamois d’or à 12 ans (bon là c’est pas tant un exploit tous mes potes sont devenus moniteurs) et j’ai habité jusqu’à la vingtaine à 15 km d’une station, près de… Grenoble dont je suis originaire ;)ce qui veut dire, vu qu’on a le même âge, que j’étais à Grenoble quand tu l’étais aussi… funny non ? bon par contre j’ai pas fait une école d’ingés 😉
      voilà c’était « #maviedeskieuse » ahahah

  4. J’ai grandi dans une vallée des Hautes Pyrénées, quasiment ski aux pieds. Pour moi c’était ski les mercredis, samedis et dimanches tout l’hiver, plus en après-midi par trimestre au collège! autant te dire que pour moi le ski est une religion. Le plus dur a été de quitter ma région pour mon premier boulot. En région parisienne, mes collègues s’étonnaient (véridique!) qu’il y ait des stations de ski dans les Pyrénées. J’avoue que j’avais envie de ne pas détromper certains pour être sure de ne pas les croiser un jour sur MES pistes.
    Tout çà pour dire que le ski, à près de 40 ans, reste ma grande passion et que mon plus grand bonheur est de partager ce plaisir avec mes loulous…. et toujours dans les Pyrénées, loin des grandes stations des alpes: moi aussi je déteste l’Alpe d’Huez!!

  5. J’étais au ski ce WE aussi. Et j’ai plutôt un très bon niveau (modeste, moi ?) car il faut suivre le mari qui est super fort ! Les petiots s’en sortent bien mais ils ont quelques saisons dans les pattes, y compris le dernier qui a un an de moins que le tien… Il en est aux bleues. Donc je confirme, oui, il faut commencer tôt et s’y tenir, régulièrement pour garder la forme !!!

    • .. et j’allais oublier. Question « moderies », les pantalons de ski ROXY font des fesses d’enfer. Et je te conseille d’aller voir au rayon enfant, moins cher: cet hiver j’ai été ravie d’embarquer un 12 ans , idéal pour mon 36!

  6. J’ai appris plus ou moins à 10 ans alors que nous venions d’arriver dans les Pyrénées : à l’école primaire nous avions 2 après-midi de ski dans la semaine, ski de fond pour l’un, ski alpin pour l’autre, sur des vieux skis en bois et à cables. Puis déménagement en bord de mer… Et je n’ai remis les pieds sur les planches qu’à l’âge de 20 ans. A part noires/champs de bosse, je passe partout. Vive les skis paraboliques (pour rien au monde je ne reviendrais aux skis droits). Les tiens sont d’ailleurs très jolis. Et oui qu’on nous rende le FUSEAU !

  7. Ben comme je ne sais pas skier (j’avais bien tenter la colo à la montagne quand j’étais plus jeune, mais je suis plus raquettes que skis), je ne sais pas te dire, mais je ne pense pas que je vais m’y mettre à 30 ans…
    C’est sans doute un peu tard pour moi…

  8. J’adore les vacances au ski. Chaque année, je pars une semaine avec tous mes potes et même si je suis loin d’être une pro, je m’amuse toujours et j’apprécie l’ambiance « retour des pistes » au chalet autour d’une bonne raclette ou une bonne tartiflette.
    J’ai, moi aussi, investi dans du bon matériel l’an dernier et y a pas à dire ça fait la différence !

  9. Ah oui le Fuseau…mmm…. J’adore le ski, le snowboard etc…Taille 36, j’ai un pantalon 14 ans qu’il faut que je renouvelle mais un blouson Salomon (un tuerie, rien à voir les Decath’) et les mêmes chaussures de ski que toi, des Head. Je skie avec un casque, je trouve que ça ne change rien au style.

  10. Il n’est JAMAIS trop tard pour maitriser le ski…on se rassure comme on peut hein ^^.Mon chéri skie depuis ces 4 ans et depuis notre rencontre il a malheureusement très nettement diminué ses sorties skis! J’ai horreur du ski de descente, par contre la raquette, le ski de fond j’aime beaucoup…chacun son truc. Mais au fond je dois plus être soleil chaud que neige froide!
    J’ai pu découvrir Grenoble et Chamrousse version été que je présente par quelques posts sur mon blog qui remontent à août!! J’ai adoré cette ville :-)
    Bonne descente Bisous <3

  11. La semaine dernière j’étais à Grenoble, j’ai pensé à toi car je savais que tu y avais fait ton école, mais surtout à Schumacher qui y est… ado je skiais à l’Alpe d’Huez, mais plus du tout maintenant. Je sais pas si c’est juste une impression mais la ville m’a semblé bp moins intéressante qu’avant… seules les montagnes sont restées égales à elles-mêmes.

    • ah oui c’est vrai qu’on n’a plus du tout de nouvelles de Schumacher :-/, pas très bon signe (ça fait des années que je n’y suis pas retournée)

  12. Mon mari est un féru de sports d’hiver du coup je me suis mise il y a 8 ans lorsque je l’ai rencontré. Je skie, je descends jusqu’aux rouges, tranquillement. l’objectif étant de pouvoir profiter de la neige avec notre fils qui semble tenir de son père.

    Je KIFFE le fuseau :)

  13. Oh il m’avait semblé reconnaitre la station mais j’étais pas sur du tout….
    Nous trois ans que l’on y va sauf cette année, la mort dans l’âme.
    C’est la station familiale par excellence.

  14. Coucou
    Aah la veste Stella… Alors tu skies mieux avec? 😉 lol.. Par contre; c’est clair que c’est plus « intéressant » et moins galère de skier lorsque tu es mieux équipé(e)…
    Je pense que quand tu commences tard le ski, tu as beaucoup plus d’appréhension (tomber, blessures, conséquences etc.) que quand tu commences jeune où là tu n’y penses même pas (enfin je crois).
    Du coup, pas de noire à bosses? 😉

    Et le loupiot, il s’est éclaté? Il aime le ski?

    Bonne journée..
    Xxx

    • il a pris 3 h de cours particuliers sur 2 jours, il a descendu de grandes vertes avec nous, il arrive à freiner et commence à comprendre le truc pour tourner. Je crois qu’il faudrait qu’on passe une semaine à la montagne l’an prochain pour que ça rentre bien, mais en 2 jours franchement il s’est bien débrouillé (c’est con, c’est fiers des parents)

  15. Perso, j’ai commencé le ski tôt, et j’étais une vraie fondue. Maintenant avec 3 enfants, le budget est vraiment conséquent, du coup, on n’y va rarement et je suis bcp moins folle. Bizarement, avoir des enfants m’a donné envie de ralentir, aucune envie d’être coincée par une cheville en vrac par exemple, on n’y pense pas à 15 ans :-) amuse toi bien !!

  16. Vivant dans la drome enfant et de nouveau maintenant j’ai appris le ski a villard (tu connais bien forcement) et à chamrousse comme toi.

    et pareil je n’aime pas les grosses stations avec des boulevards blindés de monde je préfére les stations familiales.

    par contre je suis une bille en ski par rapport au niveau de mes potes j’entends qui sont des habitués de la neige et des malades de snow, j’ai fait du snow deux années j’ai laissé tombé, le ski je glisse mais j’ai pas de technique…me pointant en station que occasionnellement (le piége d’habiter à proximité mais pas à coté c’est que tu refuse d’investir sur une semaine quand tu es à une heure des stations…mais tu n’y va au final pas tant que ça) bref donc quand j’ai fait le calcul de : « le snow faudrait s’y remettre trop la flemme j’ai tout perdu, le ski j’ai pas la bonne technique et pas assez de pratique pour m’améliorer….. » ben j’opte pour des petits skis les anciens snowblade et j’adore !!!

    c’est pas du ski mais je m’en cogne complet j’y vais pour profiter sans batons sans rien je passe ma journée extra à m’éclater avec mes minis skis.

  17. Moi j’ai commencé à 5 ans!! j’ai tout passé jusqu’à la flèche (slalom géant). Et puis j’ai arrêté (problèmes de dos) et je peux passer 5/6 ans sans skier et je perds très peu.
    J’allais en vacances à l’Alpes d’Huez justement!!! Et des noires, j’en ai fait…Tu connais la piste du Tunnel qui part du glacier du Pic blanc (une des plus dangereuses du monde apparemment)? Ben à 10 ans, je la descendais parfaitement. Maintenant il faudrait me payer cher!!
    Mais j’adore la montagne et surtout les petites stations, avec sapins et chalet, et le chocolat chaud et le shopping après le ski!

  18. bonne vacances alors si tu y es toujours! Moi aussi j’ai commencé tard mais ensuite j’y suis allée régulièrement donc je suis arrivée à un niveau plutôt pas mal (merci aussi aux skis paraboliques!) jusqu’à ce que j’explose mon genou et les ligaments…Depuis j’ai beaucoup ralenti mon allure et j’ai peur (mais je passe toujours partout rouges et noires inclues). Par contre mon fils de 15 ans qui pratique depuis tout petit ski vraiment super super bien comme si c’était naturel (et super super vite aussi ce qui fait que je stress pour moi et pour lui; qui a dit que c’était la détente pour les mamans les vacances au ski?!!)

    • Arrête le mien veut déjà aller plus vite ! (au secours, j’ai pas fini de stresser)…
      Pareil, je me suis fait une entorse aux ligaments croisés et c’est vrai qu’on a plus peur ensuite

  19. 2 jours de ski seulement, tu n’es pas trop frustrée ?
    Parce que nous on rentre d’une semaine aux Saisies et c’est déjà la looze intégrale 😉

  20. J’ai chaussé les ski à 5 ans et c’est justement aux KARELLIS que j’ai appris !!! en tant que Chalonnaise, on allait beaucoup skier dans le jura et lorsque la neige se faisait rare, on poussait jusqu’à la station de Flaine.Ton article a ravivé de nombreux souvenirs de jeunesse merci à toi :)

  21. Ah ben moi j’en ai peut-être fait tôt, mais je n’en ai pas refait depuis quasiment 20 ans, du coup je pense que mon avantage s’annule ! Mais en ce moment, j’ai vraiment envie de m’y remettre.

  22. Hoooo comme ça fait plaisir cet article ! Je suis Grenobloise (bon toujours au Canada en ce moment) et entendre parler de Grenoble, de Chamrousse (qui est à 20 minutes de chez nous) c’est trop bon ! Et tout d’un coup ça me manque mes stations de ski du coin (je suis comme toi, Alpes d’Huez et les 2 Alpes dans le même panier, je n’aime pas du tout) mais Chamrousse, prapoutel, les 7 laux hannnnnnn tu m’as déclenché un moment de nostalgie avec tout ça !

  23. Débuts à 3 ans ( et un appart à Puy St Vincent) et aucun arrêt jusqu’à l’hiver dernier avec ce fichu ligament croisé qui a lâché…
    Du coup cette année on fait l’impasse, ça me ferait trop de mal de sentir l’odeur de la neige sans pouvoir skier, et j’appréhende un peu la reprise ( à Pâques, peut être ?)

    Sinon, je surkiffe les chaussettes rembourrées sur le devant du tibia, où as tu dégotté ça ?

  24. Hoooo comme ça fait plaisir cet article ! Je suis Grenobloise (bon toujours au Canada en ce moment) et Hoooo comme ça fait plaisir cet article ! Je suis Grenobloise (bon toujours au Canada en ce moment) et entendre parler de Grenoble, de Chamrousse (qui est à 20 minutes de chez nous) c’est trop bon ! Et tout d’un coup ça me manque mes stations de ski du coin (je suis comme toi, Alpes d’Huez et les 2 Alpes dans le même panier, je n’aime pas du tout) mais Chamrousse, prapoutel, les 7 laux hannnnnnn tu m’as déclenché un moment de nostalgie avec tout ça ! entendre parler de Grenoble, de Chamrousse (qui est à 20 minutes de chez nous) c’est trop bon ! Et tout d’un coup ça me manque mes stations de ski du coin (je suis comme toi, Alpes d’Huez et les 2 Alpes dans le m

  25. Hey

    Eh ben après m’être tapé toutes les fringues qui font un popotin enorme, un blouson monobloc… Et une semaine a-25 …Ben j’ai opté pour des Duvillard et Millet : shopes en soldes et alors non seulement, c’est classe mais en plus, fini les fesses gelées :) je confirme que les Head sont de véritables chaussons.. Je galère pour en trouver une nouvelle paire.. Parce que chez les Décathlon et consorts, on ne trouve pas de chaussures avec de gros flex (80 et plus..) impératif pour les skieurs avertis… J’ai appris a 25 ans avec des skis droits de 1,82m pour mon 1,70.. J’ai très vite appris à tourner et m’arrêter correctement… ::p

  26. eh ! je n’en reviens pas… bienvenue chez moi ! Née dans la vallée, j’ai appris à skier aux Karellis ! Station familiale, il y en a vraiment pour tous… bravo à ton fiston, il faut qu’il fasse ‘le toit de la maison’ pour s’arrêter et tourner, et vous allez pouvoir vous « éclater » en famille (au figuré, hein)!

  27. Ton post tombe à pic, je prépare mon sac pour une semaine à la Plagne, et ton équipement est au top.
    J’ai rajouté dans ma valise cette année une polaire + Heattech Uniqlo (shoppés grâce à tes conseils – et seulement 5,90€ chacun en solde à la Défense cet hiver !) j’ai hâte de les tester.
    Je skie 1 semaine tous les hivers depuis des années, mais je regresse… la peur ! je garde un niveau correct ( ce qui ne veut pas dire grand chose).
    Cependant niveau tenue, j’ai tout eu, le fluo de haut en bas, fuseau avec élastique sous le pied, le pantalon baggy Roxy, la combi rouge (on me prenait pour une monitrice de l’ESF dans les files d’attentes au télésiège, sur les pistes il n’y avait plus de confusion possible !) ou encore les guêtres KWay sur le jean.

    Et depuis 3/4 ans je suis revenue au fuseau !! oui oui, j’ai eu le stella Mc Cartney pour Adidas (superbe et technique mais assez fragile ou trop petit… il s’est vite abimé) et l’année dernière j’ai investit dans un fuseau Napapijri noir (trouvé sur Yoox au 1/3 de son prix en plein été) superbe et je l’adore.

    Dernier point : je ne vois pas de casque sur ton « TON » ?? il est pour moi indispensable même sur une piste verte !
    Je ne commente pas souvent sur ton blog, mais je le lis tous les jours, merci !

  28. Le fuseau !! Le Fusalp de mes débuts (à 20-21 ans aussi) était bleu et finalement malgré son coté ringard je l’aimais bien.
    J’ai enfin renouvelé ma veste l’hiver dernier (RIP ma North Face from Shanghai). Y’a pas à dire la légèreté des textiles techniques de maintenant, je suis fan. Et la ‘mitaine’ en bas de manches qui évite d’avoir le poignet découvert, un MUST !
    Mais rien à faire, malgré de nombreux essayages je n’arrive pas à trouver un pantalon qui me convienne (tjs trop long ou trop large ou je ne sais pas mais j’aime pas, etc) et impossible de prendre un modèle junior avec mon 38/40. Grrr pourquoi je ne fais pas du 36 !
    Par contre, pas question de toucher à mes chaussures Salomon SX81 (héritées de belle-maman, année 85 ou qque chose ds le genre) pour le moment. Je suis trop bien dedans :-)

    J’ai équipé la Cacahouète en vue de notre semaine à Samoens. Trop envie d’y être et de la voir elle aussi s’essayer au ski. Contente de savoir que le Clairon s’est éclaté !
    Et aussi trop envie de faire qques descentes avec mon chéri (en espérant que sa côte fêlée le soir de DM soit un peu ressoudée).

    Pour les pistes noires, c’est tjs sans moi. Le noir est en ppe ma couleur mais là, non, ma préférence va au rouge :-)
    D’ailleurs à quand une nouvelle virée ensemble (avec/sans notre progéniture) ? Hiver 2015 ?

    • ouais c’est la m*** les pantalons, je suis bien d’accord

      Vous allez quand au ski ? (Sérieux, Alex a toujours mal ? c’est dingue ça, il a pas vu de toubib ?)
      et oui, faut qu’on se refasse ça !

  29. Aaah, les années d’étudiante grenobloise et les sessions de ski, moi aussi j’ai connu ça… et si ca se trouve on s’est croisées dans des soirées étudiantes, à Chamrousse ou aux 7 laux 😉 (perso, c’était de 92 à 95, mais m’est avis que tu es plus jeune que moi, ma chère!). Aaah, les forfaits du GUC à 20 FF, et les sorties fébrilement planifiées pour l’après-midi quand on a vu la bonne météo sur les stations le matin (car oui, notre amphi avait une vue directe sur les stations). De chouettes années, tout ca… mais en ce qui me concerne, le choix de Grenoble était aussi dicté par la proximité des montagnes, lyonnaise élevée sur des skis et passionnée que je suis.

    Même si maintenant, ma vie parisienne ne rend pas les sorties de ski si faciles que ca, nous arrivons quand même à nous faire au moins une semaine par an avec les enfants. Et comme toi, le style et le confort sont incontournables et je te trouve très chic pour skier! Concernant les chaussures, si tu as acheté les tiennes, as-tu essayé les chaussons thermoformés? Tu les formes à ton pied, et c’est tooop confort :-).

    • Ah oui, j’y étais de 96 à 99 😉
      (et non, pas essayé les thermoformés, je me dis que vu mon niveau je suis déjà suffisamment bien équipée ;-P)

  30. Tu as raison, les fuseaux étaient plus seyants ! ya 2 ans j’ai trouvé un pantalon moulant bootcut Décat’ seyant comme un bon vieux fuseau, ravie j’étais !

  31. j’ai acheté les mêmes chaussures de ski de la marque HEAD et je peux dire que c’est un vrai bonheur de skier.
    j’ai le pied very large et un mollet un peu fort, il n’y a que cette marque de pompe qui me fait passer de bonnes journées de ski !
    moi j’ai appris en colo à 6 ans, a 11 ans j’ai eu ma 2eme étoile (j ai retrouvé le papier l’autre fois) !! j’ai arrêté vers 15 ans pr reprendre vers 20 ans!
    il vaut mieux louer des skis, que des chaussures. ça m’a valu une entorse et un passage par les secours car je ne sentais plus ma jambe tellement j’étais comprimée dans mes pompes !! la montagne ça nous gagne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *